Vidéo : mobilisation massive contre les retraites sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Vidéo : mobilisation massive contre les retraites

Date : 05/12/2019 | Mise à jour : 05/12/2019 21:21
Partager

On l'annonçait massive et elle l'a été : entre 4 000 et 8 000 manifestants ont été recensées selon les sources préfectorales ou syndicales ce jeudi au Puy.

Avocats, lycéens, chômeurs, retraités, agriculteurs, gilets jaunes, salariés du privé comme du public : on peut dire que la mobilisation de ce 5 décembre a vraiment traversé tous les pans de la société avec un seul mot d'ordre : non à cette réforme des retraites.

>> A lire : Haute-Loire : la mobilisation du 5 décembre sera-t-elle massive ?

"Macron démission" et autres "de cette société là, on n'en veut pas" rythment le cortège

Les sono poussées à fond encouragent les manifestants dans ce froid glacial. "Macron démission" et autres "de cette société là, on n'en veut pas" rythment le cortège parti de la place Cadelade au Puy-en-Velay ce jeudi matin.
Selon FO, ils seraient 8 000 à battre le pavé au Puy-en-Velay, environ 4 200 selon les services de la préfecture de Haute-Loire, ce jeudi 5 décembre 2019 en fin de matinée.
En fin de défilé, alors qu'aucune demande n'avait été formulée par l'intersyndicale, le préfet de Haute-Loire a proposé de recevoir une délégation, probablement surpris par l'ampleur de la mobilisation.
Mais les leaders syndicaux ont décliné cette offre, estimant que leurs revendications étaient connues de longues dates et qu'aborgoer la loi n'était pas dans les prérogatives du représentant de l'Etat en Haute-Loire.



La manifestation de ce jeudi 5 décembre en vidéo



Aucun incident en marge de la manifestation...

40 CRS avaient été appelés en renfort mais sont restés stationnés à La Bouteyre à Chadrac.
La manifestation s'est déroulée dans le calme quelques contrôle on a été opérée parmi la foule mais aucune interpellation.
En début d'après-midi, il restait quelques groupes en périphérie de la ville notamment au rond-point de Lachamp sur la RN 88.

... jusqu'à l'occupation de l'ancienne école de Chadrac

En début d'après-midi ce jeudi, des manifestants occupaient illégalement un bâtiment désaffecté à Chadrac, en l'occurence l'ancienne école de la Renaissance. Selon les services de l'Etat, ils génaient l'entraînement de pompiers stagiaires, au point même d'avoi tenté de subtiliser du matériel. Ils ont donc pris la décision de déloger les manifestants, une trentaine dans l'école et une cinquantaine aux abords.

> Reportage vidéo "Du grabuge en marge de la manifestation"


La CGT Finances Publiques informe qu'un agent sur deux est en grève et qu'une grande partie des sites sont fermés aux Finances Publiques de la Haute-Loire.

>> A lire aussi : Près de 70% des écoles fermées ce jeudi 5 décembre en Haute-Loire 

Avec quelques collègues d'une école privée du Puy-en-Velay, Viviane a tenu à manifester pour ses fils et ses frères :


(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur smartphone ou tablette)

L'imagination des manifestants en image


Les manifestants, en grand nombre, n'ont pas manqué d'imagination pour exprimer leur désaccord face à cette réforme. Voici notre galerie photo :





Maxime Pitavy

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteR le 8 décembre 2019 - 22h48
S les maçons pouvaient manifester, ils le feraient mais vous savez bien que c'est plus difficile dans le privé. Mais finalement, pourquoi manifester ? Inutile de vouloir défendre ses acquis, le patronat et macron le font pour nous ! Vous habitez chez les bisounours pour être aussi naïf ? Vous comptez sur la main invisible ou le ruissellement ?

Signaler un abus

img_journalisteR le 8 décembre 2019 - 22h40
Le financement ? Il n'y a plus de sous ? Selon BFMTV, la France comptait fin 2018 près de 611.000 personnes dont la fortune dépassait le million de dollars. D'ici fin 2023, l'étude estime que ce nombre augmentera de 22% pour atteindre plus de 745.000. Cela représente environ 74 personnes de plus en moyenne chaque jour. Entre 2013 et 2018, leur nombre n'avait augmenté que de 10%. Et on peut rajouter à ça le black qui échappe à l'impôt....

Signaler un abus

img_journalisteah le 8 décembre 2019 - 14h00
Beaucoup de fonctionnaires sont de catégorie C, c'est-à-dire tout juste 1500 € nets par mois et retraites de misère... pas des nantis comme certains le pensent !! Quant aux régimes spéciaux, ce n'est pas leur suppression qui améliorera le sort des gens en situation de précarité ! Il faut être naïf pour y croire !

Signaler un abus