Haute-Loire : la mobilisation du 5 décembre sera-t-elle massive ? sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Haute-Loire : la mobilisation du 5 décembre sera-t-elle massive ?

Date : 02/12/2019 | Mise à jour : 03/12/2019 02:59
Partager

Qui participera au mouvement interprofessionnel du 5 décembre contre la réforme des retraites ? "Des milliers de personnes sont attendues au Puy", d'après l'intersyndicale altiligérienne qui se base sur des retours d'informations du terrain et des coups de fil reçus ces derniers jours.

"Je pense que ce sera la plus forte mobilisation de ces cinq dernières années, s'enthousiasme Pascal Samouth, secrétaire départemental Force Ouvrière. Ce projet de régime universel par points, qui va entraîner 20% de baisse en moyenne du montant des retraites, concerne tout le monde, les salariés du secteur public comme ceux du privé dans lequel les appels à la grève se multiplient ; les jeunes comme les retraités actuels."


(L'intersyndicale et les Gilets jaunes de Haute-Loire ont, à l'occasion d'une conférence de presse organisée ce lundi 2 décembre, renouvelé leur appel à la grève et à la mobilisation le 5 décembre. Photo DR/)

Le rendez-vous est donné à 10h30, le 5 décembre 2019, sur la place Cadelade au Puy.

Le 5 décembre s'approchant à grands pas, l'intersyndicale** altiligérienne accompagnée des Gilets jaunes ont renouvelé leur appel à la mobilisation pas seulement pour le 5 décembre, "mais à partir du 5 décembre". Et ce, telle est en tout cas l'ambition, au niveau local et national, jusqu'à ce que le gouvernement renonce au projet de régime universel de retraite par points de Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire chargé du dossier.
Le blocage de tout ou partie du pays fera-t-il plier l'exécutif ? Celui-là même qui a tenté d'apaiser les tensions la semaine dernière en organisant une rencontre entre les partenaires sociaux et le Premier ministre, Edouard Philippe. "C'était une concertation et non une négociation. Il n'a pas été question du retrait du texte mais de discuter du poids du boulet et de la longueur de la chaîne", commente le secrétaire départemental FO.

>> A lire ou relire : Réforme des retraites : syndicats et Gilets jaunes font le point

"Une casse de la solidarité"

Dans les grandes lignes, quels sont les dangers de cette réforme des retraites ? Pierre Marsein, secrétaire général de l'Union départementale de la CGT, répond.


Rappel des revendications

  • Retour à la retraite à 60 ans à taux plein, pas une retraite en-dessous du SMIC
  • Refus du régime universel par points, maintien de tous les régimes existants
  • Ni allongement de la durée de cotisation, ni recul de l'âge de départ, ni baisse des retraites

Stéphanie Marin


**CGT , FO, Solidaires, FSU, CFTC.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteJ le 4 décembre 2019 - 20h55
Je suis fonctionnaire et j'en suis fière. Mes enfants ne comptent pas sur le calcul de mes trimestres (contrairement au privé), je cotise à 12% (7% dans le privé) et j'en passe... Mon avantage? c'est ce que les économistes appellent "la clause morbide": l'Etat nous paye très mal durant notre carrière mais nous fait espérer que notre pension sera un peu moins pourrie à la retraite que dans...

Signaler un abus

img_journalisteR le 4 décembre 2019 - 16h53
Vous avez raison, restez au chaud à la maison, vous suivrez la manif en regardant Pernaut .

Signaler un abus

img_journalisteJ le 4 décembre 2019 - 16h44
... le privé. Encore faut-il arriver au bout de la durée de cotisation et vivre assez longtemps pour en profiter... De nombreux régimes spéciaux ont leur propre caisse et ne sont pas du tout déficitaires, les avocats par exemple sont absolument ravis de voir leur trésor de guerre partir combler le déficit du régime général... A, JC, le nivellement par le bas, voilà ce qui nous attend. Je suis fonctionnaire et je serai en grève demain !

Signaler un abus