Débat télévisé entre Laurent Johanny et Catherine Granier-Chevassus sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Débat télévisé entre Laurent Johanny et Catherine Granier-Chevassus

Date : 25/02/2020 | Mise à jour : 26/02/2020 09:21
Partager

Ce mercredi 26 février, à 21 heures, deux des trois têtes de listes pour Le Puy-en-Velay vont s’escrimer à coup d’idées et d’arguments sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Michel Chapuis, maire de la cité ponote et candidat en lice, a refusé de participer.

Pour la première fois en prime time, les joutes verbales vont se succéder du mercredi 26 février au mercredi 18 mars sur la troisième chaîne. Au programme et toujours à la même heure, soit à 21h05 précisément, les candidats en place dans la course aux élections municipales 2020 vont user de leur savoir et de leur expérience pour démontrer aux téléspectateurs la force de leurs projets. Concernant la Haute-Loire, c’est en toute logique la ville du Puy-en-Velay qui sera mise à l’honneur, ce mercredi 26 février, avec la confrontation entre les porteurs de la liste « Le Puy en commun en Vert et pour Tous », menée par Laurent Johanny, et « Une nouvelle respiration pour Le Puy », de Catherine Granier-Chevassus.

Un absent au débat

Michel Chapuis, actuel maire du Puy-en-Velay et capitaine de la liste « Unis pour Le Puy », a décliné la rencontre avec les deux autres compétiteurs. « J’ai refusé car j’aurais souhaité un débat à trois et non un jeu d’alliance de Laurent Johanny et Catherine Granier-Chevassus contre moi, explique Michel Chapuis. Pendant six ans, ils ont été au conseil municipal d’opposition. Si j’avais accepté ce débat télévisé, cela aurait été clairement un 2 contre 1. » Pour rappel, Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et colistier de la liste de Michel Chapuis, avait décliné ce même débat télévisé en 2014 alors en course pour les élections municipales précédentes au Puy. À cette époque, ce rendez-vous télévisuel avait été organisé par Zoomdici, RCF et la boîte de production Ymedia. Laurent Wauquiez avait justifié son absence par le fait que tous les organes de presse n’étaient pas présents ce jour-là, une exigence impossible à mettre en œuvre pour des raisons techniques et logistiques.

« Un sacré manque de respect vis-à-vis des candidats mais surtout des citoyens »

Laurent Johanny, conseiller municipal d’opposition et élu communautaire, partage son ressenti quant à l’absence de Michel Chapuis. « C’est à l’image de ces six derniers années que j’ai passées dans le conseil municipal. Il foule du pied toutes considérations démocratiques. Il considère qu’il a la réponse à tout. Présenter la moindre nuance à ses arguments l’agresse profondément. Son absence au débat télévisé démontre un sacré manque de respect vis-à-vis des candidats mais surtout des citoyens. Cela prouve bien que la vie municipale a besoin d’un nouveau mode de fonctionnement ».

« Il est encore possible que Michel Chapuis réponde présent »


Quant à Catherine Granier-Chevassus, elle ne souhaite pas réagir sur le sujet. « Tant que ce débat n’a pas commencé, il est encore possible que Michel Chapuis réponde présent, partage-t-elle. Il est difficile de s’exprimer car on ne peut être sûr de rien jusqu’au dernier moment. S’il s’avérait qu’il refuse de venir, je serais néanmoins très surprise ».
Catherine Granier-Chevassus admet tout de même l’absence de Michel Chapuis possible s’il suit l’exemple de Laurent Wauquiez. « Ce dernier a refusé de débattre en 2014 et aussi en 2008 », détaille-t-elle. Durant les législatives de 2017, Isabelle Valentin du parti des Républicains avait aussi tourné le dos au débat contre Cécile Gallien (LREM). Un communiqué du 13 juin 2017 cosigné d’elle et de Laurent Wauquiez, mais émanant de l’adresse mail de ce dernier, stipulait « n’avoir aucun problème évidemment avec le fait d’avoir un débat. Ce que nous proposons, c’est un débat (…) qui puisse être fait avec tous les médias ».

Nicolas Defay



Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteSR le 28 février 2020 - 10h23
Monsieur C : le résultat des courses c'est le soir des élections. Les pronostics sont bien difficiles à établir tant cette élection est originale. Entre un sortant qui bénéficie d'un soutien contestable pour certains et dont la brillance a quelque peu ternie pendant la mandature. Une liste de gauche qui ne fait pas l'unanimité dans la gauche traditionnelle. Et une liste nouvelle et originale dans sa composition. Quid des électeurs RN ? et des déçus de Chapuis, de la gauche et LREM ?

Signaler un abus

img_journalistec le 27 février 2020 - 10h56
Résultat des courses : Granier-Chevassus 3, Johanny 1 ,Chapuis Wauquiez disqualifiés !

Signaler un abus

img_journalisteJG le 26 février 2020 - 15h15
Tactique classique : je suis bien au dessus de ces deux concurrents, je détiens le titre, je n'ai rien à faire d'un débat avec ces minus, sauf à leur donner de l'importance. Je les laisse se battre entre eux. Beaucoup de maires sortants refusent ce genre de débat qui les met qur le même pied que les autres.

Signaler un abus