Auto-en-Velay : en route pour l'expérimentation sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Auto-en-Velay : en route pour l'expérimentation

Date : 12/12/2019 | Mise à jour : 12/12/2019 18:05
Partager

Sept communes de l'agglomération du Puy-en-Velay bénéficient désormais d'un service d'autopartage de véhicules électriques. 

Avec ce nouveau concept nommé Auto-en-Velay, l'Agglo du Puy assure apporter une réponse à un besoin important dans le milieu rural en proposant une autre forme de mobilité à l'ensemble des citoyens, qu'ils soient du cru ou d'ailleurs. Cette opération a nécessité l'achat de neuf voitures, des Renault Zoé, et de tout autant de bornes électriques installées sur sept communes dont deux au Puy-en-Velay (une place de la Libération, une au Pôle d'échanges intermodal) et à Craponne, une à La Chaise-Dieu, une autre à Allègre, une à Saint-Paulien, une à Lavoûte-sur-Loire et une à Arsac-en-Velay.

>> A lire aussi : Bientôt des véhicules électriques en autopartage sur l'agglo du Puy

Ceci étant fait, le service d'autopartage de véhicules électriques a été lancé ce jeudi 12 décembre 2019. "C'est une expérimentation", a martelé le président de l'Agglo du Puy, Michel Joubert. Les résultats de celle-ci seront déterminants pour le déploiement de ce service sur d'autres communes.
Le président Joubert et ses équipes s'inquiètent particulièrement des frais d'entretien des véhicules et notamment ceux liés au comportement des usagers. Alors et dans le but de limiter la casse, l'Agglo du Puy demande aux usagers de s'engager, par la signature des conditions générales de location, "à prendre soin du véhicule et en user raisonnablement. [...] Dans le cas de long trajet, l’usager doit s’assurer de la pression des pneumatiques." Une empreinte bancaire d'un montant de 250€ servant de dépôt de garantie, sera également demandée lors de l'inscription au service.

Et justement l'inscription, comment ça marche ?

Cela se passe sur le site internet de l'Agglo du Puy, dans la rubrique Mobilité. Après avoir renseigné leurs informations personnelles, il sera demandé aux usagers de scanner puis de charger leur permis de conduire. Le compte sera ensuite validé sous 48h jours ouvrés. Après validation, un badge est envoyé à l'adresse indiquée, il permet de déverrouiller le véhicule. Il faut ensuite se connecter sur le compte créé, réserver la période de location puis enfin se rendre dans la station d'autopartage choisie.
Quatre forfaits sont proposés aux usagers, de la demi-journée à 48 heures. Attention, le véhicule loué doit être retourné à sa borne de point de départ.  

>> Voici les tarifs des voitures électriques en autopartage  

Une fois devant le véhicule, comment faire ? La réponse en vidéo.

   
La mise en place du service de véhicules électriques en autopartage évaluée à 277 000€ HT a bénéficié d'une subvention de l'Etat attribuée sur les fonds TEPCV (Territoire à énergie positive pour la croissance verte) à hauteur de 80%. Le reste à charge pour la communauté d'agglomération est donc de 20%, ce à quoi il faut ajouter la totalité des frais de fonctionnement (assurance, location des batteries) et d'entretien des véhicules ainsi que des bornes.

Stéphanie Marin

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...