Vidéo : dans les coulisses de la "Forteresse imprenable" à Saint-Vidal sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Vidéo : dans les coulisses de la "Forteresse imprenable" à Saint-Vidal

Date : 05/07/2019 | Mise à jour : 06/07/2019 13:12
Partager

Après le lancement de la saison 2 du spectacle déambulatoire «La Mémoire d’un Peuple» le 1er juin dernier, «La Forteresse imprenable» s’apprête à remonter sur scène. La grande première aura lieu ce samedi soir dans la cour du château de Saint-Vidal.

En 2018, un peu plus de 5 000 personnes avaient découvert le spectacle "La Forteresse imprenable" à Saint-Vidal. Pour cette nouvelle saison, on compte une représentation de plus que l'année dernière.

14 représentations seront données sur tout l’été les vendredis et samedis soirs à partir de ce samedi 6 juillet jusqu’au samedi 24 août 2019. Costumières (elles ont créé plus de 150 costumes), comédiens amateurs, décorateurs, techniciens... Depuis le mois de février, quelque 250 bénévoles de l'association pour la valorisation du Velay, Auvergne et Gévaudan, travaillent sur ce projet. Ce vendredi 5 juillet, ils étaient tous (ou presque) réunis dans la cour du château de Saint-Vidal pour peaufiner les derniers détails de la mise en scène du spectacle "La Forteresse imprenable", avant la grande première qui aura lieu ce samedi soir.

>> A lire aussi : Forteresse de Saint-Vidal : place au spectacle

A l'occasion des dernières répétitions générales orchestrées par Vianney d'Alençon, propriétaire du château, et Charlotte Boissinot, metteuse en scène ; Zoomdici a suivi Virginie Soulas, bénévole ponote de l'association depuis deux ans maintenant. Elle incarne le rôle de Madame de Saint-Vidal. Rencontre...



"La Forteresse imprenable", le synopsis

La Forteresse Imprenable traite d’une époque charnière dans l’histoire de la Forteresse de Saint-Vidal. Le Velay... terre féconde, terre d’un peuple qui vit avec passion les joies simples. Lieu d’hommes et de femmes qui habitent l’instant présent, forgeant heure après heure, année après année, l’âme d’une immense culture et la grandeur d’une civilisation.

Le XVIème siècle a vu naître le membre des Saint-Vidal le plus éminent: Antoine II de la Tour Baron de Saint Vidal. Né autour de 1540, il est la figure la plus importante de la famille de Saint Vidal. Il épouse Claire de Saint-Point en 1563. Ses liens avec la couronne et sa vision pugnace le favorisent. Il est nommé Gouverneur du Velay en 1562 puis Gouverneur du Gévaudan en 1567 par le roi Charles IX. Expert dans l’art de la guerre et des nouvelles inventions des armes à feu, il devient Grand Maître de l’Artillerie de France lorsqu’éclatent en 1563 les guerres de religion. La gronde entre catholiques et protestants est à son apogée ; Antoine II de Saint-Vidal mène de front cette bataille pour protéger les catholiques de la ville du Puy en Velay des insurrections protestantes, n’en déplaise au roi de France Henri IV ; la Forteresse de Saint-Vidal devient leur protectrice.

Antoine II est tué en janvier 1591 lors d’un affrontement avec son filleul, le cadet de Séneujols, sur le pont d’Estroulhas à Espaly (commune adjacente à la ville du Puy). Ses funérailles accueillent toute la ville du Puy qui vient lui rendre un dernier hommage. Malgré le décès du Baron, la colère d’Henri IV ne se tarit pas.

Depuis la ville de Tours, il ordonne le siège de la Forteresse en juillet 1591 : « Que la maison des Saint-Vidal seroit démoli et abbatue pour en perdre toute mémoire ». Une armée d’Henri IV commandée par le royaliste François de Clermont-Chaste et le protestant Jacques de Chambaud, assiège la Forteresse pendant une dizaine de jours et la martèle de 304 coups de canons qui égratignent à peine ce vaisseau de pierre. La Forteresse de Saint-Vidal reste imprenable, la mémoire d’Antoine II est sauvée. Le Puy dernière ville ligueuse se réconcilie. Vive la France !

Stéphanie Marin


 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire