Un jour, un GR : une réussite pour la première édition sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Un jour, un GR : une réussite pour la première édition

Date : 02/09/2020 | Mise à jour : 04/09/2020 11:34
Partager

Tous les acteurs s'accordent à dire que l'opération a été très satisfaisante, au point d'envisager un renouvellement et/ou une déclinaison sur d'autres territoires du département les prochaines années.

Avec 430 personnes transportées durant les sept semaines, l'opération "Un jour, un GR" a été "une réussite" pour Pierre-Yves Le Guen, chef de projet à la Malle Postale, quand Xavier Delpy, responsable des activités pleine nature à la Maison du Tourisme, se dit "agréablement surpris" par une première édition qui a "franchement bien marché". Quant à Brice Arnaud, reponsable du comité de randonnée de Haute-Loire, il la qualifie d'opération "très satisfaisante".

Le jour qui a le mieux fonctionné était le mardi et le plus gros succès concerne le GR 765, entre Saint-Vincent et Le Puy. Le record de fréquentation sur une journée était de 25 personnes.

Les chemins emblématiques de Grande Randonnée... et des sentiers moins battus

Fruit d'un partenariat associant la Malle Postale et le Comité Départemental de la randonnée pédestre, l'opération "Les randos de l'été, un jour, un GR" avait pour ambition de faire découvrir, ou redécouvrir, le temps d'une étape ou d'une demi-étape, les chemins emblématiques de Grande randonnée qui traversent le département (Saint-Jacques ou Stevenson) et des sentiers moins battus comme le GR700 (La Regordane) ou le GR3 (Source et Gorges de la Loire).
Chaque jour entre le 13 juillet et le 30 août, une navette de la Malle Postale partait du Puy et déposait au point de départ d'une étape ou d'une demi-étape les randonneurs (individuels ou en groupe) qui souhaitaient parcourir le GR du jour.

Une soixantaine de personnes par semaine

Avec 430 personnes transportées durant les sept semaines de l'opération, la Malle Postale a véhiculé une soixantaine de personnes par semaine en moyenne. Un pic d'activité a été constaté lors de la semaine du 27 juillet au 2 août, où près de 80 personnes ont participé dont 25 lors d'une seule journée. Seules la première et dernière semaine (rentrée scolaire qui se profile et météo défavorable) de l'opération ont connu une fréquentation un peu plus faible.
"Ce n'est pas une opération vraiment bénéficiaire", répond le chef de projet à la Malle Postale, "mais l'enjeu était surtout de se faire connaître. Par rapport à notre activité, ça reste très minime mais ça reste un succès car ça touche beaucoup de population locale, venue découvrir des GR du territoire".

Bravo aux baliseurs !

Cette opération a permis de montrer les GR et le travail réalisé par les baliseurs bénévoles. La bagatelle de 1 600 km a été balisée, "un travail énorme et le succès de cette opération, c'est aussi celui de tous les bénévoles", insiste Brice Arnaud.

"Ce produit nouveau a permis de mettre un coup d'éclairage sur nos GR, car Saint-Jacques ou Stevenson, tout le monde connaît"

Un satisfecit partagé par le reponsable du comité de randonnée de Haute-Loire, qui estime que l'opération a permis aux locaux de "découvrir le territoire autrement", mais aussi aux touristes d'une "manière très pratique car ils n'avaient pas besoin d'avoir un véhicule". Pour lui, cette première a très bien fonctionné et "ce produit nouveau a permis de mettre un coup d'éclairage sur nos GR, car Saint-Jacques ou Stevenson, tout le monde connaît, mais là, ils ont pu en découvrir d'autres tout aussi charmants".
Même son de cloche à la Maison du Tourisme, "avec beaucoup d'itinérances à la journée plutôt qu'à la demi-journée", souligne Xavier Delpy, et "un public très féminin, souvent entre amis et à la découverte de chemins moins connus que le Saint-Jacques et Stevenson". L'opération a été imaginée au déconfinement dans le cadre du plan relance tourisme et le concept a bien fonctionné. Bien sûr, "le but n'était pas d'être rentable mais on est plutôt satisfaits d'un point de vue économique également", ajoute-t-il.

Un renouvellement de l'opération ou une déclinaison sur d'autres territoires ?

Reste à savoir si l'opération sera prolongée. "On l'espère", tranche Brice Arnaud, "le concept plaît et on pense déjà le développer pour les prochaines années". Si la Maison du Tourisme pencherait plus pour "une déclinaison sur d'autres territoires et peut-être sur d'autres périodes" - on pense notamment à Langeac avec le GR 470 ou les Estables, qui ont trois GR qui les traversent - le reponsable du comité de randonnée de Haute-Loire n'exclut pas un renouvellement au Puy, ville de pèlerinage qui a la chance de recenser sept chemins de Grande randonnée sur son périmètre communal.

Maxime Pitavy






 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire