Un exercice de sauvetage grandeur nature dans l'Yssingelais sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Un exercice de sauvetage grandeur nature dans l'Yssingelais

Date : 28/05/2019 | Mise à jour : 29/05/2019 21:03
Partager

Pompiers de la Loire et de la Haute-Loire ont uni leurs efforts dans le but d’améliorer les techniques de sauvetage en milieu périlleux.

Des exercices voulus dans le cadre de la mutualisation des moyens

Mardi dernier, soit le 28 mai au matin, 25 sapeurs-pompiers du GRIMP (Groupe de recherche et d'intervention en milieu périlleux) de la Loire et de la Haute-Loire et deux médecins du SMUR 42, ont procédé à une série d'exercices d'évacuation de victimes fictives au niveau du Pont métallique de l'Enceinte qui enjambe le Lignon à Grazac. Ces manœuvres exceptionnelles qui s’insèrent dans le cadre de la mutualisation de la formation, sont également destinées aux secours des personnes. 

« Améliorer les techniques de sauvetage »

Le lieutenant Pierre Chausse, du Grimp 43, était en charge des opérations avec le capitaine Sébastien Ravel du Grimp 42. « L'objectif de cet exercice est d’échanger sur nos pratiques et le matériel et d’améliorer les techniques de sauvetage », rappelle le pompier, avant de poursuivre : « ce type de secours des victimes en milieu périlleux dépasse les capacités des pompiers classiques. » 

Des entraînements de plus en plus fréquents

Trois manœuvres ont eu lieu, dont une nécessitant une grande tyrolienne. Les victimes, localisées sur les berges escarpées du Lignon, ont été brancardées jusqu'au pont. « On  peut s'entraîner à différentes techniques de récupération des blessés, à la verticale, accompagnés par un de nos hommes, et à l'oblique, où la personne est remontée seule,» explique le lieutenant. Les pompiers sont appelés de plus en plus à effectuer ce type d’entraînement grandeur nature, notamment avec les départements limitrophes. Pierre Chausse indique d'ailleurs : « On réalise également ce type de manœuvre une fois par an avec nos homologues du Cantal et de l'Ardèche.» D’autres exercices devaient se poursuivre durant l’après-midi, notamment sur le site d'escalade de Grazac afin de réaliser cette fois des secours en paroi.

M-A.B.

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...