Si vous avez une machine à coudre, vous pouvez fournir des masques sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Si vous avez une machine à coudre, vous pouvez fournir des masques

Date : 21/03/2020 | Mise à jour : 09/04/2020 08:45
Partager

A partir de lundi, la mairie du Puy va favoriser la confection de masques lavables à destination des professionnels exposés. De quoi contribuer à réduire la pénurie de masques et faire un geste tout en restant confiné.

Pour s'inscrire et pour recevoir le tuto de fabrication, se manifester en priorité par email à contact.ville@lepuyenvelay.fr ou par téléphone 04 71 04 07 40.

Le CHU de Grenoble a diffusé un tuto pour réaliser soi-même, avec une machine à coudre, des masques en tissu lavables. L’association Vivre ensemble à Guitard a commencé à en confectionner depuis ce vendredi et à les distribuer au centre médical de Guitard notamment.

Inspirée par cet élan, la mairie du Puy-en-Velay va lancer une collecte de tissus et d’élastiques auprès des entreprises locales. « Je pense à Thevenon par exemple, spécialiste du rideau, ou à Fontanille », illustre Michel Chapuis qui prévoit aussi une ventilation auprès des personnels exposés (hors hospitaliers qui utilisent des masques jetables). « L’avantage d’un masque comme ça c’est qu’il est lavable, détaille le maire ponot, il est fait de trois couches avec du coton et un tissu moletonné comme de la laine polaire à l’intérieur, puis d’un élastique ».

La municipalité du Puy a déjà donné 10 000 masques à l’hôpital Emlie Roux issus de ses stocks du Centre technique municipal (CTM). L’établissement ponot n’aurait pas de pénurie de masques pour le moment selon Michel Chapuis. Au départ, celui-ci avait un stock de 70 000 masques mais un stock qui diminue puisqu’il s’agit de masques stériles jetables.

Cette initiative est-elle validée par l'Agence régionale de santé ? « Elle vient du CHU de Grenoble donc pas de souci », répond Michel Chapuis. Interrogée sur sa position à ce sujet, la direction de l'hôpital Emile Roux du Puy n'a pas souhaité communiquer.
Et comment être sûr que l’on n’a pas contaminé le masque en le confectionnant ? « Un coup de fer à repasser avec la vapeur ou le lavage à l'eau bien chaude », détaille le maire. Un geste à répéter quotidiennement pour ceux qui porteront les masques.

Les couturiers et couturières solidaires pourront s’inscrire en mairie. Celle-ci leur fournirait le tissu, ramasserait les masques et les distribuerait aux cabinets médicaux, aux infirmiers libéraux, aux travailleurs réquisitionnés des commerces ou d'industries toujours en activité, ou même aux confinés pour leurs rares sorties.

> Ouvrir le patron à imprimer sur feuille A4 ici

> Si vous n'avez pas d’imprimante vous pouvez tracer le patron grâce aux mesures indiquées par le blog Cécile DIY ici.

La confection d’un masque prend environ 30 minutes quand on sait coudre (video ci-dessous).



La municipalité ponote invite donc tout un chacun à porter un masque, mais pas un masque stérile jetable qui manquerait aux hospitaliers en cette période de pénurie.

Annabel Walker

> L'AFNOR (qui recense les normes françaises) déconseille les modèles à couture au milieu du visage pour leur risque de fuite. Elle préconise un lavage à 60°C tous les jours d'utilisation (le passage au fer à repasser ne peut s'y substituer). Voir ses recommandations.




Pourquoi les forces de l’ordre ne portent pas de masques ?

« Pour l’instant, la consigne ce n’est pas de porter de masque, confie le commissaire Eric Cluzeau. Certains de nos agents en portent, libre à eux. Mais nous avons 3 000 masques en réserve au commissariat. L’Urssaf nous a donné 2 400 masques qu’on fait suivre à l’Agence régionale de santé pour l’hôpital, comme pour les 120 L de gel hydroalcoolique que nous a donnés un commerçant de Chadrac. » Pour les contrôles routiers, la police invite les conducteurs à montrer leur attestation derrière le parebrise et la pièce d’identité derrière la vitre pour éviter tout risque de contamination. Pour l'instant, personne n'est infecté au commissariat, y compris parmi les familles des agents.








Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistesr le 27 mars 2020 - 15h50
Bonjour, Je suis intéressée, j'ai envoyé un email hier soir . Pas de réponse de la Mairie du PUY et elle est injoignable au téléphone. Comment faire????

Signaler un abus

img_journalisteM le 23 mars 2020 - 06h29
Est iol sérieux de la part d'un élu de recommander un bricolage qui peut s'avérer dangereux en cette période ? laissons aux gens qualifiés le soin d'apporter les recommandations necessaires. Ces derniers se mêlent ils de politique ? chacun chez soi et les vaches seront bien gardées.

Signaler un abus

img_journalistePm le 22 mars 2020 - 15h33
Ce dimanche 22 à 12h sur LCI le ministre de la santé précise que les masques de fabrication artisanale peuvent présenter des risques hygiéniques pour ceux qui vont les utiliser car ils demandent des lavages fréquents et efficaces, et voila que le maire confiné du puy vient nous dire d'en fabriquer et si une seule personne attrape le covid19 alorsqu' elle portait un masque

Signaler un abus