Pique-niquer sans déchet, trop facile ! sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Pique-niquer sans déchet, trop facile !

Date : 10/06/2018 | Mise à jour : 11/06/2018 09:08
Partager

C'est ce que voulait prouver le collectif "Zéro Déchet 43" en organisant un pique-nique dit "zéro déchet". Mais "vivre" sans déchet, est-ce possible ? Rencontre.

Un beau jour, dans un petit marché de producteurs à Monistrol-sur-Loire, alors que Céline discutait avec un boucher à propos de son mode de vie "zéro déchet", Cathy, elle-même adepte de ce concept, passait par là et ayant tout entendu de la conversation, s'est empressée d'interpeller Céline de la sorte : "Moi aussi je vis "zéro déchet" !". C'est de cette rencontre et de ce moment précis que le collectif Zéro-Déchet 43 a vu le jour.

Et ce dimanche 10 juin 2018, à l'espace Quargnento, en dessous de l'église de Coubon, ce même collectif organisait un pique-nique qui réunissait quelques adeptes du "Zéro déchet". Sur les tables, pas (ou très peu...) d'emballages plastiques.

Un mode de vie à part entière

Vivre "zéro déchet" va bien au-delà du simple pique-nique en famille ou entre amis. Vouloir vivre "Zéro déchet", c'est remettre en cause toutes les habitudes qui rythment notre quotidien et prendre conscience de l'impact sur l'environnement de la production de beaucoup de produits de notre quotidien.
Céline et Jean-Baptiste Bor ont vraiment adopté ce mode de vie depuis deux ans. Ces derniers sont à l'origine de ce rassemblement dominical. Pour eux, c'est l'occasion de montrer leur "équipement" et de sensibiliser les curieux à ce mode de vie.

L'exemple de la brosse à dents

Elle ne paraît pas, mais la brosse à dents en plastique que nous utilisons quotidiennement pèse 1,5 kilogrammes. Ce poids, c'est la quantité de déchets produits pour la fabrication d'une seule brosse à dents en plastique. Celine et Jean-Baptiste, eux, utilisent une brosse à dents en bambou de fabrication française. Elle est biodégradable, ne pèse que quelques grammes et n'entraîne aucun déchet supplémentaire.

Des produits "maison"

Céline et Jean-Bapstiste ont également élaboré des recettes de produits "faits maison" tels que la lessive, le dentifrice, etc. (cf. voir photo)



Produire zéro déchet, est-ce possible ?

Cependant, Céline et Jean-Baptiste n'en demeurent pas moins lucides :"Produire zéro déchet, c'est impossible !". "Mais depuis que nous sommes passés à ce mode de vie, nous nous rendons compte de l'énorme quantité de déchets que nous produisions avant", assure Jean-Baptiste. "Quand nous parlons de notre mode de vie, les gens sont d'abord interloqués, ensuite curieux et enfin enthousiastes", explique le couple. "Surtout quand on leur explique qu'avec des gestes simples, on peut réduire de 75 % la taille de sa poubelle".

Quatre gestes simples pour réduire

Premier geste : acheter en vrac. Le but : toujours utiliser le même sac, la même boîte ou la même bouteille.
Deuxième geste : prévoir des récipients en verre pour ses achats. J-B et Céline utilisent des boîtes en verre lorsqu'ils vont chez le boucher. "Le boucher pose uniquement la marchandise dans la boîte". Le but : ne pas avoir autant d'emballages que de viande à la sortie.
Troisième geste : utiliser des sacs en tissu réalisés, par exemple, avec des taies d'oreiller pour transporter les fruits et légumes. Le but : éviter les sacs plastiques.
Quatrième geste : utiliser du vrai savon de Marseille pour faire la vaisselle. Durée de vie plus longue et tout aussi efficace que le liquide vaisselle. Le but : éviter les produits chimiques.

Dès la rentrée prochaine, le collectif Zéro Déchet 43 devrait proposer de nouvelles actions pour sensibiliser à ce mode de vie en développement. Plus d'infos sur leur page facebook.


V.B.


 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...