Multi-Transport s'agrandit, son PDG s'explique sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Multi-Transport s'agrandit, son PDG s'explique

Date : 04/10/2019 | Mise à jour : 04/10/2019 16:36
Partager

Avec l’acquisition des Transports Archer, Chambon et Sanial, l'entreprise familiale Multitransport emploie désormais plus de 630 personnes et présente un chiffre d'affaires de 80 millions d'euros. Entretien avec le PDG du groupe, Olivier Jamon, petit fils du fondateur du groupe Multi-Transports.

"J'ai le souhait que notre entreprise continue de se développer, avec des collaborateurs de qualité, une bonne expertise dans nos différents métiers et j'ai envie de voir le groupe, fondé par mon grand-père, poursuivre dans cette dynamique".
C'est le message du PDG (Président Directeur Général) du groupe Multi-Transports Olivier Jamon, qui ne cache pas qu'il y a "toujours des perspectives de croissance et d'embauches", et qu'il reste "à l'affût, notamment si nous sommes de nouveau sollicités pour des opérations de croissance externe".

Les chiffres clefs de l'activité

* 40 millions de kilomètres parcourus chaque année par la flotte
* Une flotte, justement, composée de plus 550 véhicules moteurs (dont 80 à peu près de plus après cette acquisition)
* Un chiffre d'affairs en évolution constante pour atteindre les 80 millions d’euros
* Un effectif de plus de 630 personnes

Une activité élargie et chiffre d'affaires en constante évolution

Société familiale fondée en 1945, le Groupe Multi-Transports n’a cessé de développer son offre de service sur ses 70 dernières années sur le territoire national comme international. Depuis 1965, c'est sur le site de la Petite mer, à Chadrac, que l'entreprise va prender son envol.
Aujourd'hui, et depuis 2018, elle siège sur la zone d'activité des Fangeas, à Solignac-sur-Loire (le site de Chadrac ayant été en proie à de multiples crues, notamment les événements terribles de 1981 et 2008). Spécialisé dans le secteur des transports routiers de fret interurbains, le groupe a élargi ses activités à la logistique, le groupage, la messagerie. Son chiffre d'affaires, en constante évolution, atteint aujourd'hui les 80 millions d'euros (avec l'objectif d'atteindre les 10 millions d'ici quelques années).

Renforcer sa position en Haute-Loire et pérenniser les emplois

Le Groupe Multi-Transports a annoncé cet été l’acquisition des Transports Archer, Chambon et Sanial. Ces sociétés sont principalement positionnées sur le transport de proximité, la distribution et la messagerie qui représente environ 550 livraisons quotidiennes. Leurs activités se sont développées à la croisée des régions Rhône-Alpes et Auvergne avec la distribution de fret palettisé, les charges complètes, l'affrètement et le stockage.
Souhaitant renforcer sa position altiligérienne, Multi-Transports poursuit ainsi ses objectifs de croissance, le groupe représentant désormais plus de 630 salariés. La totalité du personnel des Transports Archer, Chambon et Sanial a été intégrée au Groupe, qui compte aussi des antennes à Clermont-Ferrand, Lyon, Issoire, Toulouse et Lille.

"La majorité de nos transports sont réalisés dans un rayon qui n'excède pas les 400 kilomètres"

C'est ce qu'explique le PDG, même si "on fait quelques trajets internationaux sur certains axes avec nos propres véhicules mais aujourd'hui, nous avons une cellule basée à Clermont qui pilote tous les flux d'un client, qu'ils soient par air, par route ou par fer. On a un savoir-faire pour tout type de destination".

"Une entreprise familale qui investit sur son territoire"

L'entreprise de transports Archer est le leader en Haute-Loire en distribution de fret palettisé et messagerie. Si cette société s'est vendue, c'est dans le cadre d'une transmission générationnelle. Les dirigeants approchaient de la retraite et ils ont anticipé les choses pour assurer la pérennité des emplois (ndlr : une grosse centaine) et de leur entreprise.
Une entreprise "qui était très bien gérée et qui fonctionnait très bien, avec des collaborateurs d'une grande valeur", souligne Olivier Jamon. Dans le cadre des négociations, "on s'est très vite mis d'accord sur notre volonté de conserver la totalité de leurs collaborateurs", ajoute-t-il, "pour nous, le plus important, c'est la pérennité des emplois dans le département et le développement d'une entreprise familale comme la nôtre qui investit sur son territoire".

Avec 18 millions de litres de gazoil consommés par an, l'augmentation à la pompe peut être très douloureuse

En novembre dernier, la rédaction de Zoomdici s'était penchée sur les relations entre Gilets jaunes et transporteurs routiers. L'un d'eux, Tony Archer, nous confiait, que le budget gazoil avait augmenté de 20 % en un an en 2018.
"Pour nous c'est effectivement un poste très important", concède Olivier Jamon, "puisqu'on consomme environ 18 millions de litres par an au niveau du groupe. Vous comprenez donc bien que s'il augmente d'un centime à la pompe, l'impact est très important puisque le gasoil représente chez nous à peu près 28 % de notre prix de revient".


Maxime Pitavy




Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisterv le 8 octobre 2019 - 15h56
Allez comprendre pourquoi un groupe de transport routier à l'intention de se développer quand chaque jour on nous ressasse qu'il faut limiter la pollution ! Vous, gentils français changez de véhicules, convertissez vous aux nouvelles énergies, vous entrepreneurs routiers continuez votre expansion pour mieux polluer ! De qui se moque t'on ? De la planète évidemment ! 7

Signaler un abus