Monistrolien emprisonné au Népal : les parents sur place sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Monistrolien emprisonné au Népal : les parents sur place

Date : 11/12/2015 | Mise à jour : 11/12/2015 14:30
Partager

Ils sont arrivés à Katmandou. Les parents de Renaud Meyssonnier vont bientôt voir leur fils, en prison depuis deux mois pour usage de fausse monnaie à son insu.

Ce mercredi 9 décembre 2015, les parents de Renaud Meyssonnier, accompagnés d'un ami, ont atterri à Katmandou, au Népal. Objectif : favoriser une libération anticipée du jeune homme de 27 ans, condamné à un an de prison ferme au Népal, le 8 novembre dernier, pour avoir utilisé des faux dollars sans le savoir, dollars qu'il avait échangés au Cambodge sans aller dans une banque. A ce jour, il a déjà effectué plus de deux mois de prison en comptant la détention provisoire.

Bientôt avec leur fils

Sur place, Nadine et René Meyssonnier doivent rencontrer les avocats népalais qui suivent l’affaire de leur fils de façon à cerner le plus précisément possible la suite juridique népalaise à donner à cette affaire. Ensuit, ils partiront pour la maison d'arrêt où est emprisonné Renaud, située à environ 300km de Katmandou.« Notre seconde partie du séjour au Népal sera consacrée aux visites à notre fils, tous les jours, autant que possible, explique René Meyssonnier, et à établir sur place des contacts, des relations avec des personnes qui pourront, à notre retour, lui rendre visite et avec les associations humanitaires avec lesquelles nous pourrons créer un réseau ». Le couple se dit « déterminé, serein et confiant ».

Au Quay d'Orsay

Ce mardi 8 décembre, les parents de Renaud, Nadine et René Meyssonnier, accompagnés du sénateur de la Haute-Loire, Olivier Cigolotti (UDI), ont été reçus pendant plus d'une heure au ministère des affaires étrangères à Paris par la chef de service de la protection des Français à l’étranger. Un entretien que René Meyssonnier a qualifié de « riche et cordial ». Et son épouse Nadine d'ajouter : « nous avons l’assurance que la situation de Renaud est prise en compte et cela au plus haut niveau ».

Ce vendredi 11 décembre, le comité de soutien à Renaud Meyssonnier a dépassé le cap des 500 adhérents.

Après leur départ, le sénateur a été également reçu par l'Ambassadrice du Népal en France, Ambika Devi Luintel, ce jeudi, en compagnie d’Olivier Cadic, sénateur des Français de l’étranger.
L’ambassadrice népalaise a assuré de son implication auprès des autorités de son pays. Dans l'après-midi, elle a promis d'envoyer un message argumenté à Katmandou pour le Président du ministère de la Justice. Les deux sénateurs disent avoir senti une « écoute bienveillante ». Dans la foulée, le Ministère des Affaires étrangères a contacté Olivier Cigolotti pour se tenir informé de ces échanges.

Mercredi soir, le conseil municipal de Monistrol-sur-Loire a voté à l'unanimité une motion pour apporter son soutien à Renaud. Ce jeudi, la motion a été envoyée par messagerie électronique à l'Ambassadrice de France au Népal.

A.W.


Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteC le 12 décembre 2015 - 15h24
D'où l' intérêt de changer dans des banques, et pas à la sauvette dans la rue! C'est toujours plus intéressant au change, mais ce n'est pas pour rien... Trafic de fausse monnaie à la clé...

Signaler un abus