Marché couvert du Puy : le graffeur Dege marque son territoire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Marché couvert du Puy : le graffeur Dege marque son territoire

Date : 17/07/2019 | Mise à jour : 18/07/2019 11:01
Partager

Après le mur jouxtant l'école d'Aiguilhe, Camille Alberni alias Dege, s'est attaqué à celui du Marché couvert du Puy-en-Velay.

Le Marché couvert et sa place sont au coeur d'un projet de réhabilitation mené par la municipalité ponote. Une enquête avait été lancée au mois d'avril dernier afin de recueillir les attentes de la clientèle et des habitants du territoire au travers d’un questionnaire en ligne. En attendant que le projet se concrétise -- les commerçants de la halle ont déjà fait place nette -- la Ville a donné l'autorisation à l'artiste Dege de réaliser une oeuvre sur un pan de façade du Marché couvert d'une surface de 70m² environ.

Le graffeur âgé de 29 ans, n'en est pas à son coup d'essai en Haute-Loire. Il a notamment signé une fresque représentant un martin pêcheur à Costaros et co-signé avec Gams une oeuvre, rue Portail d'Avignon au Puy. Il a également réalisé au mois de mai dernier un dessin à la bombe sur un mur de 50m² jouxtant l'école de la Coustette à Aiguilhe, commune d'où il est originaire. Toujours à la bombe, cette fois-ci donc, il s'est attaqué à un mur de 6 mètres de haut et de 11 mètres de large, du Marché couvert du Puy. C'est un joli "panier garni" de fruits et de légumes qu'il nous propose dans un style hyperréaliste.


(Dege termine la fresque sur la place du Marché couvert. Photo © S.Ma) 

Plus de mille bombes de peinture ont été nécessaires pour réaliser cette oeuvre, place du Marché couvert au Puy-en-Velay.

Un travail à la bombe de peinture : finesse et détails

Ne vous approchez pas trop près, placez-vous même au point d'intersection des rues Grenouillit et Etienne Médicis... C'est ainsi que vous apprécierez tous les détails, les plis cutanés sur les mains du cuisinier, mais aussi ceux du tissu sur son tablier, sur sa veste, le jus qui coule de la tomate tranchée... Il aura fallu quatre semaines de travail à Dege et parfois sous un soleil de plomb, pour arriver à atteindre cette finesse dans le dessin qui sera définitivement achevé ce vendredi ou au plus tard en début de semaine prochaine.

Chacun pourra apprécier la qualité de l'oeuvre colorée jusqu'à ce que le chantier du Marché couvert démarre. Et ensuite ? Elle sera décrochée et devrait être installée dans le gymnase d'un lycée ponot.

Des graffitis sur les vitres

D'autres graffeurs viendront mettre leur grain de sel, non pas sur les fruits et légumes réalisés par Dege, mais sur les vitres d'une autre façade de la halle. "C'est ce qu'on appelle un Jam, c'est-à-dire un rassemblement de graffeurs", explique Dege. Le projet sera de réaliser des graf', très différents du style de l'oeuvre hyperréaliste.


(Les membres de l'association des commerçants de la place du Théron ont peint jeudi dernier des arabesques sur les pavés de la rue Portail d'Avignon. Photo © S.Ma)

De la couleur jusque sur les pavés

La rue Portail d'Avignon s'est encore une fois parée de couleurs, non pas sur les murs mais sur les pavés. Cette fois-ci et sur une idée de Véronique Ozarak, graphiste installée rue Odo-de-Gissey, des arabesques se mêlent aux coquelicots qui avaient été dessinés au mois d'avril dernier.

Stéphanie Marin

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...