Les crédits d'étude pour le contournement des Baraques enfin financés sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Les crédits d'étude pour le contournement des Baraques enfin financés

Date : 28/01/2020 | Mise à jour : 28/01/2020 11:58
Partager

La secrétaire d'État Emmanuelle Wargon a assuré au député Jean-Pierre Vigier que les crédits d’études et les travaux seront bien inscrits au prochain Contrat de Plan Etat-Région (CPER).

Ouvert à la circulation depuis juillet 2018, le contournement du Puy n'est pourtant pas encore fini puisque qu'il reste encore à réaliser le tracé menant des Baraques au carrefour du Fangeas. Un projet estimé à 40 millions d'euros qui pour l'heure est mis en stand-by, faute de budget suffisant.
"La tranchée couverte d'Ours-Mons a coûté 20 millions d'euros, c'est une honte. Cet argent-là aurait pu servir à financer la déviation jusqu'au Fangeas", commentait Jean-Pierre Brossier, le maire de Cussac-sur-Loire, à peine un mois plus tard, alors que 13 à 20 000 véhicules traversent chaque jour ce lieu-dit.

Le contournement des Baraques est "une nécessité à plusieurs égards"

Le député de Haute-Loire Jean-Pierre Vigier a interpellé le Gouvernement ce mardi 28 janvier lors des Questions orales sans débat à l’Assemblée nationale, afin d’évoquer les crédits d’études et travaux concernant le contournement des Baraques.
Les habitants de Haute-Loire le savent bien : le contournement des Baraques, qui s’inscrit dans le prolongement de la déviation du Puy-en-Velay, est "une nécessité à plusieurs égards", estime le parlementaire de Haute-Loire. D'abord en raison d’une circulation importante, la traversée de ce lieu-dit est devenue très dangereuse pour les riverains, mais aussi pour les nuisances sonores et la pollution qui dégradent à la qualité de vie des habitants.

Les crédits d’études seront inscrits dans le CPER actuel, lequel sera prolongé jusqu’en 2022

Aussi, dans le prolongement de ses différentes interventions auprès de la Ministre des Transports lui demandant de confirmer l’engagement des crédits nécessaires au lancement des études de contournement, et alors que les acquisitions foncières nécessaires sont déjà réalisées, le député de Haute-Loire a demandé ce 28 janvier à Emmanuelle Wargon, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, de bien vouloir confirmer que les crédits d’études et les travaux seront bien inscrits au prochain Contrat de Plan Etat-Région (CPER).
La Secrétaire d’Etat a répondu positivement à la question, en annonçant que les crédits d’études seront inscrits dans le CPER actuel, lequel sera prolongé jusqu’en 2022, permettant la réalisation des études nécessaires.

"Une issue positive à ce dossier important de notre territoire"

Ensuite, le financement des travaux sera étudié dans le cadre des débats relatifs à la future contractualisation des mobilités, avec une concertation locale sur les priorités régionales, et entrera en vigueur en 2023, soit dans le prochain CPER.
Jean-Pierre Vigier se réjouit de cette annonce, qui augure "une issue positive à ce dossier important de notre territoire". Il assure qu' il se montrera "très attentif et vigilant à la suite des annonces gouvernementales".


- Cette information émane d'un communiqué de presse de la permanence parlementaire du député Jean-Pierre Vigier -



Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistec le 30 janvier 2020 - 09h38
Tiens, Peter ne vitupère plus contre le gouvernement ! Comme Clovis : brûle ce que tu as adoré et adore ce que tu as brûlé !

Signaler un abus

img_journalisteA le 29 janvier 2020 - 16h36
Encore une fois, la Haute Loire s'arrête au Puy. il y a quelques années , on a produit à grands frais une étude et fait des réunions publiques pour la liaison le Puy Mende avec contournement de Costaros, La Sauvetat, Pradelles et Langogne , tout çà en 2X2 voies Qu'en est-il en ce moment ? Mes cheveux blancs ne verront certainement pas cette réalisation . Mais la Lozère avec un seul député ....

Signaler un abus

img_journalisteM le 29 janvier 2020 - 16h20
trop fort ce VIGIER se faire mousser sur un dossier mal ficelé monté par ses copains et jouer au sauveur chapeau l'artiste

Signaler un abus