Le golf du Puy devrait être vendu en fin d'année sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Le golf du Puy devrait être vendu en fin d'année

Date : 24/09/2020 | Mise à jour : 24/09/2020 17:57
Partager

L'appel d'offres a été lancée et deux repreneurs se sont positionnés. Leurs propositions seront examinées le 30 septembre, avec l'objectif d'une vente effective en fin d'année. Un soulagement pour l'Agglo du Puy qui absorbe un deficit annuel de 170 000 € depuis plus de dix ans.

En fin de cycle, avec un déficit structurel important d’environ 170 000 euros par an, le golf nécessite aujourd’hui de lourds travaux d’investissement afin notamment de tendre vers un parcours 18 trous qui permettrait de répondre à une attente de la clientèle et d’accueillir de nouveaux pratiquants.
Problème : cet aménagement est évoqué par les élus de l'Agglo depuis le début des années 2000 et ce n'est finalement qu'en 2013 qu'une étude a été lancée pour en évaluer le coût. Si on parlait d'abord d'un investissement à 1,5 M€, la facture a rapidement grimpé à 2,1 M€. Un investissement jugé trop lourd par la collectivité qui a déjà dépensé environ 1,7 M€ ces dix dernières années pour absorber le déficit annuel et qui avait finalement abandonné le projet en avril 2019, à la grande satisfaction de l'opposition qui n'avait cessé de marteler, pendant des années, qu'elle s'opposait à cet investissement colossal.

"On a le luxe du choix et le gros morceau, ce sera le choix du repreneur"

Cette marche arrière sur le projet à 18 trous n'était en fait qu'une première étape et les élus ont voté le 17 septembre dernier en conseil communautaire la suppression du service public facultatif. Le golf, dont l'agglo du Puy est propriétaire depuis 2001 à "Senilhac", sur la commune de Ceyssac, peut ainsi être vendu à un particulier et un appel d'offres a été lancé. "C'est un site exceptionnel, à fort potentiel", estime le vice-Président de l'agglo en charge des sports Roland Lonjon. Deux repreneurs se sont positionnés et leurs offres seront examinées le 30 septembre prochain en commission.
"On avait la volonté de le céder depuis un long moment. On a le luxe du choix et le gros morceau, ce sera le choix du repreneur", poursuit l'élu à la ville du Puy, "on souhaite qu'il assure un développement du golf, qu'il entreprenne des actions envers les jeunes pour accroître la découverte de ce sport. Tous ces éléments sont mentionnés dans le cahier des charges". Notons que ce cahier des charges impose que le site demeure un golf, il n'est donc pas possible qu'un repreneur envisage par exemple une opération immobilière sur le site ou le développement d'une toute autre activité.

Le golf du Puy compte environ 300 licenciés par an, et à peu près 1 000 entrées en clientèle extérieure (en green fee), aussi bien des touristes que des locaux ou des golfeurs membres d'un autre club dans un département voisin.

"Ce sera autant d'argent que l'on pourra réinjecter sur d'autres projets"

Il a d'abord fallu réunir le comité technique paritaire le 26 août dernier, notamment pour en informer les trois salariés. Une décision prise en accord avec le personnel et sans conséquence dramatique au niveau humain. En attendant, le golf continue de fonctionner et il n'y aura "pas de rupture d'activité" assure Roland Lonjon. La délibération devrait être présentée en conseil communautaire en décembre prochain pour une vente effective fin 2020-début 2021.
"Le deficit était trop important d'années en années", déplore le vice-Président de l'agglo en charge des sports, "ce sera autant d'argent que l'on pourra réinjecter sur d'autres projets et une dépense qui n'existera plus". Rappelons également que de nombreux équipements sportifs sont présents sur le territoire et qu’une offre privée golfique est implantée à proximité (notamment à Lantriac et au Chambon-sur-Lignon). Une offre qui n'est "pas concurentielle, mais plutôt complémentaire", conclut l'élu.


Maxime Pitavy




Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistea le 25 septembre 2020 - 18h25
ce golf était tellement mal géré que le trou devenait important. Aucune gestion, la com d'agglomération a totalement laissé à l'abandon cette perle. Tous les équipements sportifs sont déficitaires, quid de la piscine, des terrains de boule.... Il existe une belle école de golf pour des enfants qui ne sont pas tous "Friqués" comme certains le disent. L'important c'est que ce projet reste viable et que vive le golf dans ce bel environnement, et tant pis pour les détracteurs...

Signaler un abus

img_journalisteA le 25 septembre 2020 - 11h57
Autant de fric pour des friqués .... Ce doit être pourtant intéressant puisqu'on trouve des acquéreurs ! Doit-on mettre en cause la gestion publique de cette entité ? La région va peut-être " boucher les trous " ??? avec de l'argent public ?

Signaler un abus