Le Puy foot : un éventail de vignettes à collectionner sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Le Puy foot : un éventail de vignettes à collectionner

Date : 31/01/2019 | Mise à jour : 12/02/2019 06:21
Partager

Depuis une poignée de jours, on peut collectionner les vignettes des joueurs du Puy foot 43, toutes catégories confondues. Un moyen d'accroître la notoritété du club, mais aussi de fédérer les joueurs.

"C'est trop cool, il y a un peu tout le monde qui va voir nos têtes, c'est drôle et c'est original", nous confie Quentin, joueur U16 du Puy foot 43, crampons au pied et sourire en coin, "on voit toutes les équipes, même les plus petits donc ça c'est sympa". 
Depuis le début de la semaine, l'album du Puy foot est distribué aux quelque 400 licenciés. Il est aussi disponible pour le grand public (gratuitement, ce sont les vignettes qui sont payantes, au prix de 1 € le sachet de 8 vignettes) dans les points de vente partenaires du club : la Mie Câline, les bureaux de tabac du Théron, de Guitard et le point presse de Chirel.

Un outil pour chambrer et resserrer les liens

L'objectif, est-ce d'avoir sa vignette, celle où l'on est en photo ? C'est la question posée à Quentin et Yanis, joueurs de la catégorie U16.
"Oui, mais encore plus celle du coach", éclate de rire le premier, "parce qu'après on se chambre. Puis on se passe les vignettes entre nous, ça ressert les liens entre les joueurs". Quand le second renchérit : "ça permet de découvrir le club et les joueurs qui y jouent, surtout dans les autres catégories. On se moque un peu de la tête du copain, on chambre, c'est drôle".

Générer du lien social entre les joueurs, mais aussi entre les parents

"L'idée, c'est de créer une famille", explique Rémi Cérézo, le responsable marketing et communication du Puy foot 43, "et aussi apprendre à mieux se connaître". Il faut dire qu'entre certaines catégories qui s'entraînent à Guitard, d'autres à Massot ou encore au Père Fayard, certains joueurs ne se voient jamais au sein du club.
Cet outil peut donc générer du lien social entre les joueurs, mais aussi entre les parents : deux mamans qui ne se connaissaient pas ont vu le post facebook du club (voir ci-dessous) et elles ont commencé à discuter. Finalement, ce mercredi après-midi, elles se sont rencontrées pour échanger quelques vignettes, afin de compléter l'album de leurs enfants.




Un produit souvenir

"On a misé sur un produit de qualité, qui pourra durer dans le temps", explique Rémi Cérézo, "on sait qu'on a beaucoup de supporters nostalgiques de la grande époque, quand Le Puy était en D2, on espère que dans plusieurs années, ces albums permettront de raviver de beaux souvenirs également".

Côté finances, il ne faut pas rêver

C'est un prestataire de la Loire, CmonClub, qui a réalisé l'ensemble des photos et qui s'est occupé de la mise en page (en proposant diverses maquettes au club). "Notre travail, c'est de réunir l'ensemble des licenciés sur une journée pour le shooting", commente le responsable marketing et communication du Puy foot 43, "après on lui laisse la main". Le créateur Romain Coquard avait fait l'objet d'un reportage en mars dernier alors que son concept avait séduit plusieurs clubs ligériens
Côté finances, il ne faut pas rêver : l'objectif n'est pas de renflouer les caisses du club avec ce type d'opération (l'association perçoit un faible pourcentage de la vente des vignettes), mais bien d'en accroître la notoritété. "On réalisera peut-être quelques recettes, mais c'est très marginal par rapport à notre budget de plus d'un million d'euros", souligne Rémi Cérézo, "l'équilibre financier est surtout garantie par les sponsors".

Maxime Pitavy






Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteT le 1 février 2019 - 17h11
Ben voilà encore une bonne façon de laisser penser à ces jeunes qu'ils sont des stars en puissance, franchement, ils ne savent plus quoi inventer.

Signaler un abus