Haute-Loire : vers une suspension dans le sport amateur ? sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Haute-Loire : vers une suspension dans le sport amateur ?

Date : 25/10/2020 | Mise à jour : 26/10/2020 12:14
Partager

Avec un protocole sanitaire inapplicable dans les vestiaires, les instances sont de plus en plus nombreuses à réclamer la suspension des championnats amateurs. En rugby, la décision est attendue mardi et pourrait conduire à une refonte des calendriers avec une suspension des matchs jusqu'à mi-janvier.

La saison a tout juste débuté et elle pourrait déjà connaître un sévère un coup d'arrêt. Comme l'avait confié le Président Gérard Roméas à Zoomdici début septembre, "on va déjà voir si la saison démarre avant de savoir si elle peut s'achever, on s'attend à voir pas mal de matches annulés et ça va très vite être très compliqué".
Il rappellait en effet qu'au rugby, "on est très vite très nombreux sur et autour du terrain" et que même en respectant toutes les mesures sanitaires, une forte incertitude planera toute la saison sur les épaules des rugbymen. "Je ne vois vraiment pas comment faire dix mois de rugby comme ça", annonçait-il. Le club du Puy n'a pu disputer que quatre rencontres depuis le début de saison (en six journées).

"Des annonces importantes seront probablement faites mardi soir par le président"

Le rugby, comme l’ensemble du monde sportif, avance à tâtons face au Covid-19, et il est pleinement impacté par l’épidémie et les contraintes sanitaires et réglementaires qui en découlent. Interrogé sur France 2 à la mi-temps de la rencontre entre l’équipe de France et le Pays de Galles, ce samedi 24 octobre, le directeur général de la Fédération française de rugby Serge Simon a évoqué un monde amateur qui souffre. « Les conditions deviennent de plus en plus dures, le week-end qui arrive va être décisif. Il y aura des réunions mardi, et des annonces importantes seront probablement faites mardi soir par le président (ndlr:Bernard Laporte) sur la suite des compétitions, et, encore une fois, pour accompagner nos clubs dans ces moments très difficiles. »

Rendez-vous mardi soir pour la décision officielle de la Fédération

Le rugby pro qui dépend lui de la ligue National de Rugby (LNR) ne serait pas impacté, mais le rugby amateur pourrait être suspendu dès mardi soir.

Suspension des matches pour 6 semaines ... voire jusqu'à mi janvier

Plusieurs hypothèses sont envisagées dont la refonte du calendrier et l'annulation des phases finales au profit de l'accomplissemnt de tous les matches de poules afin d'éviter les injustices de la saison 2020. En tout état de cause, il se pourrait bien que soit annoncé à l'issue des réunions de mardi la suspension des championnats amateurs fédérale 2 et fédérale 3 ainsi que des séries territoriales, comme les championnats junior et féminins pour 6 semaines au moins et plus vraisemblablement jusqu'à mi-janvier. 

Une "décision de sagesse" avec seulement 40 % de matchs joués ce week-end

Une demande des clubs amateurs qui ne peuvent pas envisager de poursuivre dans ces conditions. La décision ne ferait qu'entériner un état de fait dans la mesure où si le week-end passé, 70% des matches de fédéral avaient pu se dérouler, ce week-end, ce ne sont même pas 50% des matchs qui ont été joués comme par exemple dans la poule 7 de Fédérale 3, celle dans laquelle évolue le COP Rugby, où l'on a joué que 2 matchs sur 5.

Il faudrait des vestiaires de 100 m² pour appliquer le protocole sanitaire !

Les présidents de l'Isère ont d'aileurs écrit un courrier dans ce sens au président de la fédération Bernard Laporte nouvellement réélu. Pour eux, les protocoles imposés aux clubs amateurs sont quasiment inapplicables : 4m² par joueur, pour 20 joueurs minimum, ce qui signifie 80 à 100 m² de vestiaires ! Sans oublier l'interdiction des douches, l'obligation de prendre les repas en extérieur et l'interdiction des buvettes (recettes en moins pour les clubs), auxquellles s'ajoutent les mesures du couvre-feu dans les zones en alerte maximales.
L'accès aux douches reste parfois possible, en fonction d'autorisations municipales. Mais la plupart du temps, ce n'ets pas le cas et les joueurs repartent, plein de sueur et de boue, s'entasser dans des voitures ou des minibus pour parfois trois à quatre heures de route... ce qui laisse dubitatif sur les conditions d'hygiènes.


Les autres sports ?

En Haute-Loire, les clubs boulistes et le handibasket ont d'ores et déjà suspendu les compétitions. Le handball, qui de fait ne peut pas être joué non plus dans des gymnases, est interdit de toute compétition par arrêté préfectoral depuis jeudi. Quand au football, on ne compte plus les rencontres reportées (une vingtaine rien que ce week-end en Haute-Loire) pour des cas de Covid, que ce soit en national (Zoomdici a déjà évoqué le calendrier infernal du Puy foot qui devra avec les nombreux reports parfois joué deux fois par semaine, tel un club habitué aux joutes européennes), en régional et même en district. Une suspension des championnats régionaux et départementaux dès cet automne pourrait conduire à une saison blanche, et éviter des décisions que certains ont vécu comme des injustices la saison passée.

T.C.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistea le 26 octobre 2020 - 15h33
QUOI DE PLUS NORMAL !!! Le virus ferait le tri entre les pros et les amateurs ??? C'est du n'importe quoi que de mettre en péril la vie des joueurs, de quelle discipline que ce soit !! IL Y A QUAND-MÊME DES RESPONSABLES QUI SONT IRRESPONSABLES ...NAVRANT !!

Signaler un abus