L'état d'urgence sanitaire en Haute-Loire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

L'état d'urgence sanitaire en Haute-Loire

Date : 21/10/2020 | Mise à jour : 22/10/2020 10:58
Partager

Ce mercredi 21 octobre en fin de matinée, la préfecture de la Haute-Loire a communiqué de nouvelles mesures sanitaires. La pratique du sport amateur en intérieur est interdite pour les adultes jusqu'au 19 novembre.

Pas de couvre-feu en Haute-Loire mais le masque devient obligatoire sur toutes les manifestations de plein air comme les marchés, les brocantes ou encore les fêtes votives.
Masque obligatoire aussi dans un rayon de 50 mètres des établissements scolaires et équipements sportifs, sauf pour les personnes handicapées, les sportifs en plein effort et les enfants de moins de 11 ans.

Les évènements festifs à caractère privé, associatif ou professionnel sont interdits dans les établissements recevant du public, sauf les cérémonies civiles ou religieuses dans les mairies ou les lieux de cultes. 
Fini aussi les buvettes et points de restauration debout.

A l’exception des piscines, la pratique sportive en intérieur est désormais interdite sauf pour les mineurs, les étudiants, les sportifs de haut niveau ou pour motif médical. Mais attention en fonction du classement ERP (établissement recevant du public) de la salle en question, des aménagements peuvent être trouvés.

Ces mesures sont valables depuis ce mercredi 21 octobre 2020 à 00h00 au jeudi 19 novembre 2020 inclus.

> Voir le tableau au cas par cas

> Le détail tel que communiqué par la préfecture :


"Au vu de l’évolution de la pandémie en France, le gouvernement a placé l’ensemble du territoire national en état d’urgence sanitaire depuis le 17 octobre.
La notion de "zones d’alerte", impliquant différents niveaux de couleurs, qui était appliquée jusqu’alors, n’est plus en vigueur. Le département de la Haute-Loire est actuellement en état d’urgence sanitaire, ce qui implique l’adoption automatique d’un ensemble de règles.
Le décret n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 fixe par ailleurs dans son annexe II les départements en zone de couvre-feu (en PJ). Le régime du couvre-feu ne s’applique pas à la Haute-Loire à ce stade.
Le décret du 16 octobre 2020 détaille l’ensemble de ces mesures, qui régissent les activités et les déplacements s’appliquant sur l’ensemble du territoire français.
Les principales mesures applicables automatiquement sur l’ensemble du territoire national à compter de ce samedi 17 octobre 2020 sont les suivantes :
• Tous les rassemblements sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public de plus de 6 personnes sont interdits ;
• Toutes les fêtes privées (cérémonies, mariages, soirées, événements festifs ou associatifs…) dans des salles des fêtes, dans des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public sont interdites.
• Tous les restaurants appliqueront le protocole sanitaire qui a été récemment renforcé et prévoit notamment la limitation à 6 du nombre de clients par table et l’enregistrement du nom des clients ;
• Dans tous les établissements recevant du public assis (cinémas, cirques, gradins des établissements sportifs, salles de conférence, auditoriums…) la règle d’un siège sur deux continue de s’appliquer entre deux personnes ou entre deux familles ou groupe d’amis désormais limités à six personnes au maximum.

Chaque préfet a la possibilité de prendre les mesures complémentaires qu’il juge nécessaires pour enrayer la propagation du virus dans son département en fonction de ses spécificités.
Vous trouverez ci-joint le nouvel arrêté préfectoral du mardi 20 octobre.
• Dans toutes les communes du département de la Haute-Loire, le port d’un masque est obligatoire pour les personnes de onze ans ou plus :
→ sur tous les marchés de plein air, brocantes, vide-greniers, fêtes votives, fêtes patronales et fêtes foraines,
→ sur la voie publique, dans un rayon de 50 mètres aux abords des établissements scolaires et des établissements sportifs de types gymnase et piscine.
Cette disposition ne s’applique pas :
• aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus, définies en annexe du décret n°2020-860 du 10 juillet 2020 ;
• aux personnes exerçant une activité physique (vélo, course à pied). L’obligation du port du masque redevient applicable dès que l’activité sportive cesse ;
• aux personnes circulant sur les chemins de randonnée, sauf si elles traversent une zone où le port du masque est obligatoire.
• Mesures concernant les rassemblements dans les établissements recevant du public (ERP) :
– L’accueil du public dans les établissements recevant du public est interdit pour les évènements festifs à caractère privé, associatif ou professionnel : fêtes associatives, repas, apéritifs, buffets, buvettes, fêtes de famille ou entre amis, soirées étudiantes, anniversaires, mariages, célébrations diverses civiles ou religieuses, moments de convivialité, etc. Les cérémonies et réunions civiles ou religieuses dans les mairies ou les lieux de cultes ne sont pas concernées par cette interdiction.
– L’accueil de public dans les ERP de type X (établissements sportifs couverts, clubs de fitness, gymnases) n’est pas autorisé, à l’exception :
→ des groupes scolaires,
→ des activités sportives participant à la formation universitaire,
→ de toute activité à destination des mineurs exclusivement,
→ des sportifs professionnels et de haut niveau,
→ d’activités physiques pour les personnes munies d’une prescription médicale.
Les vestiaires collectifs sont fermés, sauf pour les groupes scolaires.
Les piscines ne sont pas concernées par cette disposition. Leurs vestiaires collectifs sont fermés, sauf pour les groupes scolaires.
– Les buvettes et points de restauration debout sont interdits dans tous les ERP.
– Les discothèques et dancings demeurent fermés.
• Enfin, concernant les EHPAD, les directeurs de ces structures organisent l’accueil des  visiteurs dans les conditions préservant leurs résidents de tout risque de contamination par la Covid-19. Les mesures sont prises au cas par cas en tenant compte de l’organisation et de la spécificité de chaque établissement.
Le nombre maximal de personnes est limité à deux par visite.
Suite à de trop nombreux écarts constatés, il est rappelé aux visiteurs de résidents l’importance de respecter strictement les consignes sanitaires et les gestes barrières au regard des risques encourus. Le port du masque est obligatoire tout au long de la visite ainsi que le lavage régulier des mains.
Le préfet s'entretient régulièrement avec les élus, l’ARS, le milieu médical et médico-social, ainsi qu'avec tous les acteurs économiques et sociaux du département, pour prendre toutes les mesures adaptées à l'évolution de la pandémie.
Il appartient aussi à chaque citoyen de respecter les consignes de précaution sanitaire pour se protéger et protéger son entourage. "

> Lire le texte exact de l'arrêté préfectoral






Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistebe le 21 octobre 2020 - 18h31
la vogue n est pas un soucis ,il n y a jamais une foule immense (sauf au croustillons) garder votre masque et prenez un petit flacon de gel sur vous et tout ira bien! moi je m inquiete plus de voir que la piscine reste ouverte par exemple!aberrant!!!!

Signaler un abus

img_journalister le 21 octobre 2020 - 18h09
du laissez aller , ds les commerces plus de distanciation aux caisses, on fuit les grands surfaces, la fête foraine je suppose que ce n est pas mieux, on paie pour les inconscients c est triste,

Signaler un abus

img_journalisteB le 21 octobre 2020 - 18h06
En réponse à L , Oui quelle fin de vie à ces personnes âgées que l'on a voulu protéger du covid pour mourir quelques semaines ou mois après, une fin de vie inhumaine psychologiquement tant pour eux que pour les proches !!! Les désastres psychologiques ne sont ils pas plus conséquents que le virus lui même ?

Signaler un abus