Haute-Loire : quelles mesures pour l'hiver ? sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Haute-Loire : quelles mesures pour l'hiver ?

Date : 29/10/2019 | Mise à jour : 30/10/2019 11:42
Partager

Un an après l'épisode neigeux intense du 30 octobre 2018, le Département de la Haute-Loire et l'Etat ont dévoilé les principaux points du dispositif hivernal qui sera actif dès le 8 novembre.

Le 30 octobre 2018, la Haute-Loire vivait un épisode neigeux d'une telle intensité (40 à 60 cm de d'une neige lourde) que de nombreux usagers de la route furent immobilisés pendant de nombreuses heures en attendant l'intervention des services. Environ 365 jours plus tard, dans le but d'anticiper un phénomène similaire, le Département et l'Etat ont présenté leur dispositif hivernal 2019.

Inforoute43.fr

270 000 connections sur l’hiver dernier avec 27 000 visites par jour pour les périodes de fortes intempéries.

La viabilité hivernale, priorité n°1 du Département

La viabilité hivernale s'inscrit dans le cadre de la priorité n°1 de la feuille de route du Département : moderniser et entretenir le réseau routier au meilleur coût avec une logique de service aux usagers. La Haute-Loire, c'est 3 400 km de route départementale, dont 2 080 km à une altitude supérieure à 800 m et 580 km à une altitude supérieure à 1 000 m. La viabilité hivernale s'organise autour de 310 agents mobilisés, dont 110 d'astreintes pour 68 circuits de déneigement dont 45 d'astreinte.

Quel IVH (Indice de Viabilité Hivernale) l'hiver dernier ?

Lors de l'hiver “rigoureux” de 2008-2009, l'indice de viabilité hivernale s'élevait à 111. Près de 600 000 km furent parcourus par les services de déneigement pour un coût de plus de 3,5 millions d'euros et plus de 12 000 tonnes de sel et 21 000 m3 de pouzzolane furent consommés.

Avec un indice de viabilité hivernale de 90, l'hiver 2015-2016 fut “clément”. 250 000 km de routes enneigés ont été parcourus pour un coût de 2,1 millions d'euros. Pour 5 300 tonnes de sel et 7 000 m3 de pouzzolane.

L'hiver dernier s'est vu attribuer un IVH de 87. Mais les épisodes précoces qui ont eu lieu du 26 au 30 octobre 2018, ainsi que l'épisode neigeux marqué de la première semaine de février ont élevé le nombre de kilomètres parcourus par les services à 323 000 pour un coût de 2,4 millions d'euros. 5 300 tonnes de sel et 5 500 m3 de pouzzolane ont été consommés.

Les nouvelles mesures :

  • Le Département informe que la période d'activation du dispositif hivernal s'étendra du 8 novembre 2019 au 20 mars 2020, soit une semaine plus tôt et une semaine plus tard.
  • Par ailleurs, l'installation d'un 8e panneau à message variable est prévue aux Pandraux sur la RD15, relatif à l'accès du Mezenc.
  • Aussi, le Département de la Haute-Loire assure qu'un effort de communication sera fait sur les réseaux sociaux en cas de difficultés de circulation marquées.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistea le 31 octobre 2019 - 21h41
Fidèle à son incompétence notoire la DIR de notre département va être encore la risée de ses homologues alpines et pyrénéenne. ...les rotations des engins de déneigement sont trop peu nombreuses et trop tardives !! Certaines personnes doivent être au travail à 5h du matin et à cette heure-là chauffeurs de chasses-neige et leurs chefs dorment bien au chaud....quand aux camions il seraient grand temps de les bloquer avant qu'ils ne bloquent le pays mais là, personne ne veut se mouiller....

Signaler un abus

img_journalisteGR le 31 octobre 2019 - 19h23
Arrêtez avec vos lubies de vouloir l'obligation des pneus hiver... vous savez très bien que ces pneus vieillissent très mal, et de plus des qu'ils ont une usure à 40% ils ne sont plus efficace et de plus dangereux sur route sèche. on voit très bien que les lobbys du pneumatique s'activent...

Signaler un abus

img_journalisteJM le 31 octobre 2019 - 10h33
Déjà, ne pas prendre sa voiture si ce n'est pas indispensable . Covoiturer, prévoir un kit de ''survie'' (couverture, biscuits 1 ou 2 bouteilles d'eau, le plein de carburant, pelle, gants et bottes) et surtout NE PAS ATTENDRE LES SERVICES PUBLICS POUR SE PRENDRE EN MAIN !

Signaler un abus