La Loire et la Haute-Loire se rapprochent sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

La Loire et la Haute-Loire se rapprochent

Date : 25/10/2019 | Mise à jour : 26/10/2019 09:52
Partager

La Loire et de la Haute-Loire ont signé jeudi à Saint-Etienne une convention destinée à rapprocher ces 2 départements voisins et à mutualiser certaines de leurs actions, pour faire des économies !

En présence du président de l'Assemblée des départements de France, Dominique Bussereau, les 2 présidents ont précisé aux conseillers départementaux réunis à Saint-Etienne que la démarche engagée ne vise pas à "une fusion" mais traduit "une volonté commune d'améliorer (les) services" rendus au million d'habitants concernés. Cette convention d'entente interdépartementale a pour objectif de "mieux faire ensemble dans un contexte de fortes contraintes financières, sans exclure des coopérations avec d'autres départements", a déclaré le président du conseil départemental de la Haute-Loire, Jean-Pierre Marcon (LR). Son homologue ligérien Georges Ziegler (LR) a revendiqué le "droit à une expérimentation locale dans une France structurée désormais autour de grandes régions et de métropoles". 

Des actions communes ont déjà été menées ces derniers mois, sous la forme d'une manifestation sportive dans les Gorges de la Loire, trait d'union entre les 2 départements. En matière culturelle, la Maîtrise de la Loire et celle de la cathédrale du Puy-en-Velay ont donné un concert commun, tandis que le festival de musique classique de la Chaise-Dieu s'est délocalisé dans le Haut-Forez. L'organisation des services de secours, à travers la mutualisation de formations et la mise en commun de matériels, la coopération en matière d'insertion, d'autonomie et de maintien à domicile, l'entretien des routes, le regroupement de bailleurs sociaux et d'acteurs du tourisme font partie de la trentaine d'autres pistes de coopération définies. 

Georges Ziegler et Jean-Pierre Marcon ont par ailleurs tous deux indiqué qu'ils souhaitaient pouvoir engager prochainement d'autres ententes interdépartementales avec des Départements voisins comme par exemple le Rhône, l'Ardèche, la Drôme, le Puy-de-Dôme, l'Allier ou la Saône-et-Loire.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteL le 31 octobre 2019 - 18h32
C'est connu que le découpage de la France en départements en 1790 ne fut pas pour certains d'une parfaite logique . La Haute-Loire fait partie de ces département "taillés hâtivement à la serpe" sans prise en compte de sa géographie , de sa carte linguistique ni des influences exercées par les secteurs voisins des départements limitrophes.

Signaler un abus

img_journalisteB le 27 octobre 2019 - 10h34
Excellente idée mais attention au porte monnaie : dans le privé, un rapprochement se traduit par des économies à la clé sauf exception, et dans le public c'est le contraire. Sauf exception. Exemple : les fusions des régions qui ont généré un coût supplémentaire à supporter par les contribuables avec l'alignement des différents avantages des agents du service public évidemment et systématiquement par le haut. Si c'est pour faire la même chose avec les départements, non merci !

Signaler un abus

img_journalisted le 25 octobre 2019 - 20h10
Si le département ne sert à rien, C est que le commentateur qui pense ça ne prend que des routes nationales, n'a pas besoin d'aides en tant qu'handicapé, personne âgée, ses enfants n'ont jamais mis les pieds au collège et j'en passe. En plus, les agents n'ont pas de CE, pas plus de congés que les autres, pas de système de retraite autre que celui des fonctionnaires, pas de voiture de fonction (sinon le parc serait énorme). Si les élus sont cumulards, c'est que nous les avons choisis .

Signaler un abus