Dark Dog Moto Tour : quatre pilotes altiligériens nous racontent sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Dark Dog Moto Tour : quatre pilotes altiligériens nous racontent

Date : 08/10/2014 | Mise à jour : 09/10/2014 08:52
Partager

Ça y est, les six pilotes altiligériens qui ont participé au 12ème et dernier Dark Dog Moto Tour sont rentrés de Toulon, ligne d'arrivée. Zoomdici.fr a recueilli les meilleurs souvenirs, les émotions et ambitions de quatre pilotes : les Ponots Pierre Lémos et Frédéric Jalade, l'Espaviot Cédric Parmentier et le Langeadois Sylvain Moreau. Interviews croisées.

A l'arrivée, ce dimanche 5 octobre 2014 à Toulon, le Ponot Pierre Lémos remporte la catégorie sport sur ce 12ème et dernier Dark Dog Moto Tour (DDMT). Il s'offre même une très belle 9ème place au classement général. L'an dernier, il avait terminé 22ème. C'est donc une bonne progression.

A la 11ème place au général, l'Espaviot Cédric Parmentier en multicylindres. En 2011, il s'était hissé sur la 3ème marche du podium.
Quant au Ponot Frédéric Jalade, en multicylindres, il se classe 15ème au général. En 2012, il avait terminé 24ème.
Pour sa première participation, le Langeadois Sylvain Moreau (catégorie sport) décroche une belle 41ème place.
Après cette dernière édition sur le sol français pour cause de difficultés administratives, les organisateurs donnent rendez-vous aux fans de sports automobiles du 30 avril au 5 mai 2015 pour le 1er Tunisian Moto Tour.


  • Zoomdici :  Votre objectif est-il atteint ? Êtes-vous satisfait ?


Pierre Lémos :

« Oui, bien évidemment. Mon objectif était, tout d’abord, de me faire plaisir, ensuite d’être dans les dix premiers au classement scratch et de gagner la catégorie sport. J’ai eu deux problèmes durant la semaine, dans la deuxième spéciale, j’ai oublié de déconnecter mon frein ABS, ce qui m’a valu un "tout droit" et j’ai perdu environ une trentaine de secondes. Ensuite, lors de la base chrono, où il faut tenir sur une distance inconnue une moyenne de 55km/h, j’ai pris beaucoup de pénalités car mon vector (compteur moto additionnel) était étalonné en "miles" au lieu d’être en km/h. Mais au final, je suis très heureux de mon résultat. »

Cédric Parmentier :

« Mon objectif n'est pas atteint puisque je réalise mon plus mauvais résultat au Dark Dog Moto Tour. Je suis tout de même satisfait d'avoir remonté de la 153ème place, à cause de ma grosse chute du premier jour, à la 11ème place, ce qui fait que je réalise la plus grosse remontée jamais enregistrée au Moto tour. Satisfait aussi car je remporte la manche moto tour du challenge Yamaha MT09. »

Deux autres Altiligériens ont participé à ce DDMT 2014 :

Nouveau venu, Wilfried Martin, de Lavoûte-sur-Loire, se classe 10ème en catégorie sport, 64ème au général.
Et première participation aussi pour Lilian Pradier, de Beaulieu, qui termine 4ème de la catégorie classique et 120ème au général sur un total de 185 pilotes au départ, 176 à l'arrivée finale.

Frédéric Jalade :

« Mon premier objectif était d’améliorer mon classement de 2012 (24ème) et donc de terminer 15ème maxi pour ce DDMT 2014. Mais secrètement, je visais le top 10. Grâce à l'aide indispensable de mes sponsors, je me suis beaucoup préparé en termes de pilotage, reconnaissance des spéciales et réglages moto. Je suis content d'avoir rallié Toulon mais je dois bien avouer que ma 15ème place ne me satisfait pas vraiment car après le 4ème jour j'étais 9ème scratch au général, avant ma chute du lendemain qui m'a rétrogradé à la 15ème place au général. Je comptais beaucoup sur le circuit à Alès pour grappiller quelques secondes à mes concurrents mais j'ai loupé mon départ et suis resté coincé dans le flux des motos. »

Sylvain Moreau :

« Pour la satisfaction, je le suis, même si l'objectif n'est pas atteint car je pensais faire un podium. Mais, avec ma pénalité d'une minute, je n'ai pas pu, même si je suis bien remonté dans le classement. »


  • Zoomdici : Quel est votre meilleur souvenir sur ce Moto tour ?


Pierre Lémos :

« J’en ai beaucoup mais je vais retenir Langeac en premier côté sportif, plus particulièrement la spéciale à Prades où je fais un temps qui équivaut au scratch de l’année dernière et à plus de 5 secondes du temps de Sébastien Lagut en catégorie sport (3ème au scratch l’année dernière). Par contre, côté humain, toujours à Langeac, mon meilleur souvenir, celui qui m’a rendu fier, c’est lorsque Karine, la maman du petit Lorick, m’a dit merci pour ce que j’avais fait. » [Ndlr : une grande collecte de fonds sous la forme d'une tombola au profit de deux enfants malades, Lorick et Adam].

Cédric Parmentier :

« Mon meilleur souvenir est d'avoir partagé cette aventure avec un ami d'enfance qui a été mon mécanicien durant toute la saison et d'avoir vu ses larmes de bonheur à l'arrivée. MAGIQUE. »

Frédéric Jalade :

« Il y en a plein... L'arrivée à Saverne, le départ, les retrouvailles et le partage de moments forts avec les copains et de jouer du chrono avec eux (notamment avec Pierre). La journée du mercredi où je finis 7ème du jour et la visite surprise de ma famille à l'arrivée à Toulon. »

Sylvain Moreau :

« Mon meilleur souvenir c'est l'ambiance quand on a fini l'étape et que l'on se retrouve tous ensembles avec les copains qui nous font l'assistance. »


  • Zoomdici : Vos prochains rendez-vous moto ? Pensez-vous participer au Tunisian Moto tour ?


Pierre Lémos :

« J’ai quelques opportunités qui s’ouvrent à moi pour 2015 mais, pour l’instant, rien n’est arrêté. Je pense que, d’ici quelques jours, j’en saurais davantage. »

Cédric Parmentier :

« Pour commencer dans dix jours, une journée d'encadrement et coaching sur le circuit d'Alès, ensuite de l'enduro avec mes potes et surtout du trial avec mon fils. Ma polyvalence, sur terre comme sur bitume, serait un atout pour participer et me démarquer au tunisian moto tour, donc si le budget sera là, pourquoi pas ? »

Frédéric Jalade :

« Rien n'est encore fixé. Le Moto tour vient juste de se terminer et les idées mûriront avec le temps. Si les sponsors, que je remercie, veulent bien me suivre en 2015, je pense continuer dans ma lancée pour ne pas perdre tout le bénéfice acquis mais plus cool pour 2015. Le Tunisian moto tour m'attire... mais plus dans un état d'esprit de "road trip " à la découverte d'un pays que je ne connais pas. »

Sylvain Moreau :

« Je pense faire quelques rallies routiers l'an prochain. »


Annabel Walker




> Voir nos articles précédents :

Avant le départ avec interviews de Fred Jalade et Sylvain Moreau


Sur l'étape de Langeac, en vidéo, avec interview de Lilian Pradier, Wilfried Martin et Sylvain Moreau


Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteN le 8 octobre 2014 - 18h10
Félicitations à ces pilotes, encore une fois la Haute-Loire était bien représentée!

Signaler un abus