Couverture mobile : cinq nouveaux sites bientôt actés en Haute-Loire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Couverture mobile : cinq nouveaux sites bientôt actés en Haute-Loire

Date : 17/04/2019 | Mise à jour : 18/04/2019 16:31
Partager

Une fois l'arrêté ministériel publié, les opérateurs de téléphonie mobile auront donc deux ans pour couvrir en 4G les communes du Bouchet-Saint-Nicolas, de Mazeyrat-d'Allier, Monistrol-d'Allier, Sembadel et Lapte.

Le dispositif national de couverture ciblée impose aux opérateurs de couvrir sur leurs fonds propres (valeur estimée à 3 milliards d'euros) des zones prioritaires définies localement retenues nationalement. Cela se traduit par la construction de 5 000 sites (pylônes) par opérateurs pour assurer une couverture mobile de qualité dans des zones non ou mal couvertes (zones blanches - zones grises). Ce déploiement des sites mobiles s'étalera sur plusieurs années au rythme de 600 à 800 sites par an et par opérateur.

>> A lire : Téléphonie : qui va bénéficier d'une meilleure couverture en Haute-Loire ?

En Haute-Loire, ce dispositif de couverture ciblée est piloté par l'Etat et le Conseil départemental qui ont constituté une équipe projet composée de services de l'Etat, du Département, de la Région, du syndicat départemental d'énergie, de l'association des maires et de l'ensemble des présidents des EPCI. Elle a pour mission d'identifier les zones à couvrir en téléphonie mobile en priorité afin d'établir les listes nationales et de faciliter sur le terrain la mise en oeuvre des déploiements par les opérateurs. Cette équipe est accompagnée par une autre nommée équipe technique restreinte et pilotée par la sous-préfète de Brioude, Véronique Martin-Saint-Léon. Quels sont les enjeux de ce dispositif pour le territoire de la Haute-Loire ?



Ainsi, en 2018, année de démarrage du New Deal et en référence à des appels à projets de 2016 "zones blanches - centres bourgs" et "1 300 sites mobiles stratégiques" et aux informations de la plateforme France mobile, trois sites ont été retenus pour le département sur les communes d'Araules, du Monastier-sur-Gazeille et d'Alleyras. Pour l'année 2019, puisque l'exercice se poursuivra jusqu'en 2025, la dotation de la Haute-Loire est de 13 sites.

Cinq ont déjà été identifiés et transmis au ministère de l'Economie et des Finances et devraient être actés par arrêté ministériel "dans les prochains jours", assure la sous-préfète de Brioude. Une fois que ce sera officiel, les opérateurs Bouygues, SFR, Orange et Free auront donc deux ans pour couvrir en téléphonie et en 4G les communes du Bouchet-Saint-Nicolas, de Mazeyrat-d'Allier, Monistrol-d'Allier, Sembadel et Lapte. "Donc ceux-là on les a faits valider par les études radio. Par ailleurs, on a demandé pour préparer le prochain arrêté de fin 2019, un certain nombre d'études radio notamment sur le Fay-sur-Lignon, sur Champagnac-le-Vieux/Saint-Vert, sur Blesle ainsi que sur Sanssac-l'Eglise/Saint-Vidal", confie Véronique-Martin-Saint-Léon. Ces études radio permettent de vérifier les besoins des communes et d'identifier les sites où il y a une vraie problématique téléphonie. D'ici 2025, 56 sites seront priorisés en Haute-Loire. 

Stéphanie Marin

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisters le 20 avril 2019 - 09h01
ohooooooooo SFR en 4 g !!!! faudrait d'abord qu'ils assurent leurs réseaux, on capte rien sur certaines zones et quand on leur le signale il contourne la question, alors en 4g ..... je passe en edge l e n t e m e n t lol on revient en arrière dans certains endroits....

Signaler un abus