Cécile Gallien à la tête de La République En Marche en Haute-Loire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Cécile Gallien à la tête de La République En Marche en Haute-Loire

Date : 08/10/2017 | Mise à jour : 11/10/2017 09:11
Partager

Le mouvement de la majorité présidentielle, qui compte sept comités locaux et environ 300 adhérents en Haute-Loire, vient de nommer Cécile Gallien référente territoriale pour les trois prochaines années. Elle succède à Pierre Étéocle, qui continuera "de porter et de participer à l'élaboration des idées d'Emmanuel Macron".

Candidate aux législatives pour la République En Marche en Haute-Loire, Cécile Gallien vient d'être nommée référente territoriale pour les trois prochaines années à l’issue d’une consultation menée auprès des comités locaux du territoire. 
Bénévole du mouvement, elle aura pour mission d’assurer l’ancrage de La République En Marche dans le département. Elle assurera l’animation politique, la coordination des actions citoyennes sur le territoire et veillera au respect de la charte des valeurs du mouvement. 
Au total, 110 référents représenteront le mouvement dans l’ensemble des départements de France en Métropole. Les référents des territoires d’Outre-mer et ceux représentant les adhérents de l’étranger seront nommés à la fin du mois d’octobre.

Soutien d'Emmanuel Macron et candidate aux législatives

Cécile Gallien est âgée de 46 ans. Elle est impliquée dans l’action publique et le développement des territoires depuis 23 ans, d’abord professionnellement puis en tant que maire de Vorey depuis 2008 et Conseillère départementale depuis 2015.
Elle est également membre du Comité directeur de l’Association des Maires de France et Vice-Présidente de l’Association des Maires Ruraux de Haute-Loire. Elle a apporté son soutien à Emmanuel Macron et participé activement à la campagne présidentielle de terrain en Haute-Loire, puis s’est présentée aux élections législatives sur la première circonscription (Le Puy - Yssingeaux).

En Haute-Loire, 7 comités locaux et environ 300 adhérents

"Je suis heureuse d’œuvrer aux côtés de tous les acteurs de la République En Marche du département et dans l’ouverture avec tous ceux qui se joindront à nous", déclare-t-elle dans un communiqué de presse, "nous devons étendre la vie politique au-delà des ministères et des assemblées à toute la société. Les citoyens doivent se réapproprier la vie politique de notre pays. C’est cela que nous voulons encourager. Nous souhaitons le faire avec énergie, avec les animateurs locaux, et en collaboration avec les forces vives, les élus, au service des citoyens.
Le mouvement organisé en Haute-Loire en 7 comités locaux et qui compte à ce jour 300 adhérents inscrits dans les comités et prés de 600 sympathisants sur la Haute-Loire, continuera à organiser des consultations régulières et à animer des débats pour que les citoyens puissent s’exprimer, proposer et participer à l’action publique. Les chantiers sont immenses : alimentation et agriculture, dialogue social, formation professionnelle, école, développement économique et durable, environnnement, santé, créativité, transition numérique, justice sociale. La France et l’Europe doivent réussir
".

Continuer de porter et de participer à l'élaboration des idées d'Emmanuel Macron

"Je tiens à remercier tous les Altiligériens du travail que nous avons mené sur notre département pour faire gagner et avancer nos idées et faire réussir notre Président", a pour sa part déclaré Pierre Étéocle, jusqu'à présent référent territorial du mouvement En Marche en Haute-Loire (et candidat aux législatives 2017 sur la circonscription Le Puy - Brioude), avant d'adresser une "bonne continuation à ma successeure".
Assurant rester fidèle à ses convictions et voulant continuer de porter et de participer à l'élaboration des idées d'Emmanuel Macron, Pierre Étéocle a conclu : "un grand merci à chacun, je n'oublierai pas vos engagements à mes côtés et les relations humaines que nous avons partagées ensemble".


Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteM le 10 octobre 2017 - 13h54
JPM Madame Gallien, pouvez-vous nous faire la démonstration que la politique nationale menée par le Président Macron et mis en application par son premier ministre Edouard Philippe est une politique de gauche.Aimerai bien être convaincu, mais cela ,à mon sens,relève de la quadrature du cercle!

Signaler un abus

img_journalistea le 10 octobre 2017 - 09h39
Au risque de déplaire , cette dame que je ne connais point, fera aussi bien voire beaucoup mieux que les représentants locaux de l'entourage de feu RPR, UDP et/ou LR que la Hte-Loire engraisse depuis des lustres et qui sont ou ont été les chantres de la mauvaise fois altiligerienne au niveau national..!! Alors, bon courage chère madame n'écoutez pas les crécelles pleureuses qui n'ont toujours pas digéré la pâtée qu'ont pris leurs canassons au mois de mai dernier. !!

Signaler un abus

img_journalisteGR le 9 octobre 2017 - 23h34
"Mais que diable va t elle faire dans cette galère"... lorsque constate de quel façon ce président traite les plus faibles comment Mm Gallien peut elle accepter ce "poste"??? que ce soit les fonctionnaires,les retraité qui à 1200€ sont des nantis, la baisse des APL.Par contre le MEDEF et les ISF eux jubilent... Pitoyable comportement "macronien" envers les retraités et il sait trés bien que lors des prochaines élections (4.5 ans) 20 à 25% auront disparu donc ils doivent payer...

Signaler un abus