Bientôt moins de délais d'attente pour passer une IRM sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Bientôt moins de délais d'attente pour passer une IRM

Date : 10/03/2019 | Mise à jour : 12/03/2019 08:12
Partager

L'hôpital Jacques Barrot va être doté d'une IRM (imagerie par résonance magnétique) à la fin de l'année 2020. Le troisième dans le département.

"Une étape supplémentaire"

L'Agence Régionale de Santé (ARS) a validé l'implantation d'un appareil IRM 1,5 Tesla à l'hôpital Jacques Barrot d'Yssingeaux. Ce samedi 9 mars 2019, élus locaux, départementaux et régionaux se sont retrouvés autour de Sylvie Tourneur, directrice de l'établissement, pour annoncer la nouvelle. En préambule, Bernard Gallot, maire de la commune, relatait l'histoire de cet hôpital au sein duquel une coopération s'est mise en  place depuis quelques années grâce aux consultations avancées avec l'hôpital Emile Roux au Puy-en-Velay : "Ce qui a d'énormes avantages pour la population du territoire. Aujourd'hui, avec cette IRM, on passe une étape supplémentaire pour l'offre de soins ; ça ouvre les portes à toutes les aventures," se réjouissait-il.

Moins de délais d'attente pour les patients

Ce nouvel équipement va considérablement réduire les délais d'attente pour avoir accès à l'IRM. Deux sont déjà opérationnelles à l'hôpital Emile Roux au Puy-en-Velay, réduisant le temps d'attente par deux. "C'est une première en France que soit installée cette IRM au sein d'un hôpital de proximité. Il n'y en a pas d'autres ailleurs. C'est aussi la troisième ouverture en Haute-Loire. On attend en moyenne 50 jours avec des pointes parfois à 90. Demain, on va passer à 17 jours, une vraie chance pour les patients," rappelait Laurent Wauquiez, Président de région.

Une IRM puissante et précise

Sylvie Tourneur a rappelé l'histoire singulière de l'établissement de soins, "qui a bénéficié des alliances des volontés locales pour maintenir un hôpital de proximité de qualité. Demain, grâce à l'IRM, les patients vont pouvoir économiser 250 000 kilomètres par an de trajets." Pour Jean-Marie Bolliet, Président du GIE 43 (groupement d'intérêt économique), "cette nouvelle implantation répondait à une réelle intelligence de fontionnement de territoire." Le docteur Renan Pérignon, radiologue et chef de pôle en imagerie à l'hôpital Emile Roux, a rappelé la spécificité d'une telle machine à résonnance magnétique  : "L'IRM 1,5 Tesla est très puissante, très précise. Il est en général réservé aux CHU. C'est l'équipement roi. On peut poser des diagnostics plus rapidement et plus poussés."

Installation prévue fin 2020

Le troisième appareil IRM du département sera installé dans la chapelle de l'hôpital Jacques Barrot. Le coût total de l'opération s'élève à 2 346 000 euros. 960 000 euros seront utilisés pour les travaux, dont la consolidation de la toiture. Quant à l'équipement, le coût serait de l'ordre de 1 386 000 euros (IRM et système informatique). L'équipement IRM 1,5 Tesla bénéficiera d'une salle d'examen, de déshabilloirs, d'une salle de préparation, d'une salle de commande et d'une salle d'interprétation. L'installation est prévue fin 2020.

M-A.B.

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire