Snowkite : Didier Botta s'envole avec les plus grands

mer 28/01/2015 - 15:23 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:32

Si ce dimanche 25 janvier 2015, Didier Botta goûtait à la neige fraîche des Estables, sa terre natale, dès lundi le champion de Snowkite est arrivé en Italie, à Roccaraso, dans les Abruzzes pour le World Snowkite Contest. Quarante athlètes représentant huit nations vont s'y affronter du 26 janvier au 1er février.
Le World Snowkite Contest présente un format de course différent : pas de parcours imposé mais un relevé GPS et une note liée à la distance et au dénivelé réalisé en 1h30. Sur place, la neige ne manque pas. En revanche, le vent a obligé certaines manche de la compétition à être reportées. Après une petite course "d'échauffement", lundi, pour tester le matériel GPS et le format de course, Didier Botta témoignait ce mardi, toujours le sourire aux lèvres : « Le vent s'est fait attendre et n'est jamais vraiment venu. Du coup, on est allé profiter des bonnes conditions de neige. »

Très content
Cette compétition sera la deuxième de la saison pour le jeune Establain qui a remporté la compétition de freestyle homme en snow et s'est classé deuxième en ski lors des Snowkite Masters 2015, du 10 au 16 janvier au Col du Lautaret (2058 mètres) à Serre Chevalier, dans les Alpes.
« Très content » de ses résultats, le jeune homme raconte : « Je kite rarement en ski mais quand on m’a dit que je pouvais faire les deux, j’ai cherché du matos (parce que je n’avais que ma board) » D'autres athlètes lui ont donc prêté des chaussures et une paire de ski pour l'occasion.

Des conditions difficiles
Ces Snowkite Masters n'ont pourtant pas été faciles à aborder, explique-t-il : « Les conditions ont été particulièrement difficiles cette année. On a débuté la semaine avec peu de neige qui de plus, était « béton ». Donc il valait mieux ne pas tomber. De petites chutes de neige ont améliorées les conditions en fin de semaine. »
Les règles de la compétition étaient également changées. «  Au lieu d’un tableau de simple élimination comme sur l’eau où l’on ride à deux en duel pendant sept minutes, explique-t-il, les heats ont été remplacés par des runs. On ridait chacun son tour pendant quatre minutes, à l’issue desquelles une note était donnée par les juges. Et c’est le meilleur run de la semaine qui était retenu. »

Prochains rendez-vous
La saison ne fait que commencer pour Didier Botta qui participera, fin février, aux Ozone Snowkite Masters en Suisse, puis en mars à une étape du CFSK longue distance au col du Lautaret, suivi du Natural Xtrem Challenge organisé par Kitelegend.

Annabel Walker

  • Suivre Didier Botta

Sur Facebook

Sur son blog

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire