Zoé Madelmont, graine de championne sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Zoé Madelmont, graine de championne

Date : 28/06/2016 | Mise à jour : 01/07/2016 18:04
Partager

La collégienne vient de disputer les championnats de France de tennis dans la catégorie 13-14 ans. Avec huit heures d'entraînement hebdomadaire, Zoé est ambitieuse, mais n'en oublie pas son plaisir pour autant.

Treize ans et déjà huit heures d’entraînement par semaine depuis deux ans. Zoé Madelmont a tout d’une future championne. En tenue de sport sur les courts du tennis club du Puy, elle raconte son expérience à son retour des championnats de France de tennis qui se sont déroulés à Paris il y a peu.

Un emploi du temps de ministre

La jeune fille est ambitieuse et elle se donne les moyens de ses envies. Tous les jours, après les cours au collège Lafayette, elle abandonne ses copines pour venir au Tennis club du Puy. « Presque tous les soirs, je viens ici m’entraîner avec Jérémie (Oudin, son entraîneur depuis quatre ans, ndlr). » Ombre au tableau : il y a très peu de filles de son âge. Seule la jeune Léa Malartre est dans la même situation. « Sinon, on doit jouer avec des garçons ou des adultes », explique la joueuse. Loin de se laisser déborder, Zoé apprécie aussi le golf, mais en loisir. « Entre les deux, c’est toujours le tennis qui passe avant. »

Une première marquante

Son travail a payé, Zoé remporte le championnat de Haute-Loire, puis celui d’Auvergne et se qualifie pour le championnat de France. « J’en rêvais. C’était l’objectif que je m’étais fixé depuis le début donc je suis heureuse », sourit-elle, sa raquette non loin d’elle. Elle a donc pris la direction de Paris pour disputer la compétition du 13 au 18 juin en catégorie 13-14 ans. Habituellement celui-ci se déroule à Roland Garros, mais à cause des travaux en cours, la compétition a été délocalisée à Rueil Malmaison (Ligue des Hauts de Seine). Même si les courts sont de même taille, l’ambiance n’est pas la même que lors des autres compétitions : « Il y avait du monde pour nous accueillir et il y avait aussi plus de public ». Parmi celui-ci : ses parents, très fiers. Eux aussi sont passionnés de tennis. Sa mère pratique également.
Malheureusement, Zoé Madelmont est élimine dès le premier tour par la Charentaise, Mathilde Sarcelet (6-0, 6-2). L’Atiligérienne ne se décourage pas pour autant : « J’espère y retourner l’année prochaine ! ». Pour cela, pas besoin d’augmenter encore les entraînements : « C’est déjà beaucoup », accorde-t-elle.
Malgré son jeune âge, Zoé Madelmont a les pieds sur terre : « Il faut s'accrocher pour réussir, mais il faut surtout s'amuser ! ».

Emma Jouve

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...