Valérie Bonnet : une ponote s'envole au championnat du monde sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Valérie Bonnet : une ponote s'envole au championnat du monde

Date : 11/07/2014 | Mise à jour : 12/07/2014 15:11
Partager

Ce mardi, Valérie décollera direction les championnats du monde junior aux Etats-Unis. Agée de 17 ans seulement, son excellence en saut en hauteur lui a valu l'unique place française de la discipline pour cette compétition.

 

Après avoir essayé de nombreux sports, notamment la gymnastique ou encore le tennis, Valérie découvre l'athlétisme à l'âge de 9 ans. Au départ, l'objectif était d'essayer de trouver un sport qui lui convienne. La jeune athlète s'aperçoit que ce sport lui correspond en rejoignant Velay Athlétisme. Elle se dirige alors vers le saut en longueur, le sprint et le saut en hauteur. Mais rapidement, la sportive se rend compte de ses capacités dans cette dernière discipline.


Une qualification aux championnats du monde

Cette année, les championnats du monde junior se dérouleront à Eugene (Orégon), aux États-Unis, du 22 au 27 juillet : un rêve pour certains mais une réalité pour Valérie.
En effet, du 1er janvier au 30 juin, les athlètes français devaient faire les minimas (c'est-à-dire dépasser les 1 mètre 82 en saut en hauteur) et s'imposer dans le meeting de sélection fin juin. La liste officielle est sortie ce mercredi 9 juillet et Valérie a eu l'honneur d'y figurer. Une place qui la rend très heureuse, malgré l'appréhension d'un tel événement. Valérie est l'unique Française sélectionnée dans sa discipline.
Valérie s'attend à une concurrence sévère: une Australienne et une Américaine ont atteint 1 mètre 93 soit plus de dix centimètres que son propre record. Elle sait qu'elle doit faire une performance mais se dit « capable ». Son objectif principal est d'abord de se qualifier pour la finale.


Une réussite sportive... et  scolaire

Valérie se prépare tout au long de l'année notamment grâce à des compétitions en France mais aussi à l'étranger. Elle nous parle de celle de Mannheim en Allemagne qui lui a permis de se préparer au championnat du monde junior. 


Pour exceller, Valérie se doit de suivre des entraînements intensifs. Elle se rend donc au stade quatre à cinq fois par semaine : les soirs, les mercredis après-midi et les samedis. Plus le temps pour le travail scolaire me direz-vous ? Bien au contraire : Valérie est un exemple de réussite scolaire. Après trois ans au lycée Simone Weil, elle obtient son baccalauréat ES (économique et social) avec une mention très bien. Elle se dit surprise d'un tel résultat mais confie puiser sa force dans le sport. Cette année, son objectif était les minimas pour les championnats du monde junior, et « l'école a suivi » précise l'athlète.

L'année prochaine, Valérie se dirige vers une faculté d'économie. Elle précise tout de même que son choix s'est fait en fonction de sa passion. La faculté lui permet en effet d'avoir du temps libre et ainsi pouvoir continuer l'entraînement pour son prochain objectif  : les championnats d'Europe de 2015.

N.P. 

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...