Une centaine d'embauches dans les EHPAD de Haute-Loire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Une centaine d'embauches dans les EHPAD de Haute-Loire

Date : 18/05/2020 | Mise à jour : 19/05/2020 17:13
Partager

Que le Conseil Départemental a pris en charge "pour ne pas augmenter le prix journée pour les familles", assure le Président au moment de dresser un bilan de l'action départementale depuis le début de l'épidémie.

La solidarité humaine demeure l'une des principales missions de la collectivité départementale et les dépenses sociales représentent d'ailleurs plus de 50 % de son budget, soit environ 130 millions d'euros chaque année. 
En cette période de crise sanitaire, les besoins peuvent s'avérer encore plus urgents pour les plus fragiles. Les nombreuses initiatives déjà prises par le Département viennent d'être renforcées et la collectivité a présenté un bilan de ses actions depuis le début de l'épidémie.

Des EHPAD 2.0

Dans les EHPAD, la collectivité est également intervnue pour fournir des tablettes aux résidents, pour équiper les établissements de bornes Wifi, ou renforcer un accès 4G, ou encore pour procéder à un câblage de tout l'établissement.

Du renfort humain car tout, depuis mi-mars, prend beaucoup plus de temps

La première action en direction des EHPAD a été de les équiper "en masse" en matériel de protection : masques, gants, blouses et surblouses... Puis la collectivité a proposé à chaque EHPAD l'embauche de personnel supplémentaires pour soutenir les soignants et apporter le meilleur service possible aux résidents, car tout, depuis mi-mars, prend beaucoup plus de temps, notamment les nombreuses étapes de désinfection du matériel.
"C'était un peu à la demande et on a pu renforcer à hauteur d'un, deux ou trois personnels par établissement", souligne le Président Jean-Pierre Marcon, "certains établissements ont refusé cette aide car ils avaient peur de faire entrer une nouvelle personne potentiellement porteuse du virus, d'autres l'ont accepté pour avoir une personne qui gère les relations avec les familles via des tablettes par exemple". La distribution des repas et l'entretien des locaux font également partie des services qui ont eu le plus besoin de renforts.
Une centaine de personnels a été recrutée pour les 49 EHPAD de Haute-Loire, des recrutements pris en charge par le Département "pour ne pas augmenter le prix journée pour les familles". Ces embauches sont des CDD d'une durée maximale d'un mois, renouvelable pendant la durée de la crise sanitaire.

+ 10 % du nombre d'allocataires du RSA

C'est le constat en comparant le premier trimestre de 2019 à celui de 2020. Un RSA qui "augmente considérablement" et qui nourrit quelques inquiétudes, bien que les prestations soient assurées. L'augmentation se traduit par environ 300 allocataires supplémentaires.
Parallèlement, le maintien automatique des droits a été mis en place et surtout "une simplification des demandes administratives pour les bénéficiaires du RSA et des APL", insiste Christophe Bonnefois, directeur de la CAF de Haute-Loire.

Plus de 6 000 appels téléphoniques pour la cohésion sociale

les permanences et visites à domicile des travailleurs sociaux ont été suspendus, sauf besoin impérieux, avec un maintien du suivi des situations par téléphone. Un accueil téléphonique avec un numéro unique a été maintenu avec possibilité d'accueil physique sur rendez-vous dans le plus proche des 13 centres médico-sociaux du département.
Plus de 6 000 appels téléphoniques ont été reçus depuis le 17 mars, principalement pour des demandes d'aides à la subsistance, d'instruction des droits ou de difficultées liées au logement ou à la protection de l'enfance.

Près de 7 500 personnes ont bénéficié de l'aide de solidarité exceptionnelle en Haute-Loire

Cette aide a été versée le 15 mai comme au niveau national et dans le département, ce sont 7 420 personnes qui en ont bénéficié, avec un montant moyen de 210 € par foyer. Au total, pour toute la Haute-Loire, l'aide est de 1 570 900 €. Une autre aide, concernant les moins de 25 ans, devrait être versée le 15 juin, en concertation avec les Crous.

Etat des commandes passées par le Département

38 538 masques FFP2 (groupement de commande avec la Région)
372 750 masques chirurgicaux (groupement de commande avec la Région)
240 000 surblouses auprès de la société IPS à Bas-en-Basset
285 000 tabliers auprès des Ateliers du Meygal à Yssingeaux
654 000 gants
5350 visières faciales
1500 litres de gel hydroalcoolique


"La priorité est de rester en vert", conclut le préfet Nicoals De Maistre, "et c'est la responsabilité de chaque Altiligérien".


Maxime Pitavy





Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteM le 21 mai 2020 - 11h33
ce sont bien les contribuables qui prendront en charge et pas les élus petite rectification

Signaler un abus