Un vent de liberté souffle sur Massot sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Un vent de liberté souffle sur Massot

Date : 23/04/2014 | Mise à jour : 23/04/2014 15:59
Partager

Des enfants souffrant de troubles comportementaux se sont mêlés aux écoliers d'Espaly ce mardi  lors d'une après-midi consacrée au vent en leur expliquant comment faire voler les cerfs-volants ; un moyen de gommer les différences et de favoriser l'inclusion scolaire.

C'est au stade Massot du Puy-en-Velay que les enfants se sont retrouvés, à l'initiative de l'ITEP (institut thérapeutique éducatif et pédagogique), qui a décidé de créer une section de la fédération de vol libre au sein de l'institut.
Une bonne trentaine d'enfants sont accueillis au sein de plusieurs établissements : l'école Jean Pradier de Brioude, l'école publique d'Espaly, les collèges de Paulhaguet et du Monastier, ainsi que le lycée Auguste Aymard.


Mêler le ludique au pédagogique

Cette après-midi consacrée au vent était réservée aux élèves de primaire, avec notamment la pratique du cerf-volant. Cette thématique, bien que ludique, permet d'aborder des questions de physique et de géométrie. Les élèves ont eux-même conçu les objets volants, avec des variantes en fonction des niveaux et des âges.


Une première qui pourrait en amener d'auutres

Ce projet, plutôt novateur, pourrait s'étendre au niveau régional, voire même au niveau national sous la coupe d'une association des ITEP. Ce projet permet en effet de passer d'une politique d'intégration à une politique d'inclusion, ce qui permet d'amener progressivement à prendre en compte les besoins spécifiques de chaque enfant.


Pour favoriser l'inclusion sociale dans les années à venir

En effet, en fonction du handicap, chaque élève de l'ITEP passe un certain nombre d'heures hébdomadaires dans une classe dite "normale". "Meilleure sera l'inclusion scolaire et meilleure sera l'inclusion sociale dans les années à venir", conclut Stéphane Barthélemy, conseiller de l'inspecteur d'académie en Haute-Loire sur la question du handicap.


  • Retrouvez ci-dessous notre reportage vidéo :






Reportage : Maxime Pitavy


 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...