Un parcours de disc golf à la Pinatelle du Zouave sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Un parcours de disc golf à la Pinatelle du Zouave

Date : 27/07/2020 | Mise à jour : 25/08/2020 08:06
Partager

Un sport ludique, simple, pour tous et dans un cadre naturel exceptionnel. C’est ce que promet l’activité du disc golf où un neuf trous est en passe d’être totalement terminé entre les célèbres arbres tordus du site de Polignac.

Journées découvertes

Thomas Peyre propose une initiation au disc golf le dimanche 2 août de 10 à 12h et le jeudi 13 août de 20h à 22h. Rendez-vous sur le parking de la Pinatelle. Les personnes intéressées doivent au préalable contacter Thomas Peyre via sa page facebook ou au 06 67 61 26 91.
À partir du dimanche 6 septembre, des entraînements sont programmés tous les dimanche de 10 à 12 heures.
Toutes les infos sur le site le Disc golf en Haute-Loire

Drive. Putter. Bogey. Par. Eagle. Les passionnés de golf vont tout de suite reconnaître les termes utilisés dans leur sport préféré. Pourtant, une autre activité à la fois insolite et de plus en plus en vogue s’est emparée du jargon. À la place des clubs et des balles, le disc golf utilise des frisbees améliorés mais avec les mêmes règles que le golf. "On a un départ situé à plusieurs centaines de mètres plus loin, décrit Thomas Peyre, disc golfeur passionné de 28 ans. Le but du jeu est d’atteindre cette arrivée avec le moins de coups possible tout simplement. C’est un sport assez technique mais c’est beaucoup plus facile à apprendre que le golf. La principale qualité requise pour pratiquer est l’explosivité. Le driver (disc pour longue distance, Ndlr) doit être envoyé à 100 ou même 150 mètres. Pour cela, il ne faut pas faire un petite passe comme on fait au frisbee, mais y mettre beaucoup de vitesse et de technique." D’après Thomas Peyre, tout le monde peut y jouer quelle que soit sa condition physique.

Une activité pour toutes les bourses

Un autre avantage d’importance est son coût. Car, s’il faut pour le golf compter environ mille euros répartis entre l’achat d’une série complète de clubs, d’une bonne paire de chaussures, d’un caddie et du prix d’entrée dans les parcours, le disc golf ne requiert qu’une centaine d’euros pour un équipement complet. "Un disc coûte environ 12 euros, détaille Thomas Peyre. Seuls trois exemplaires suffisent à un débutant. Trois catégories de disc existent. Le driver qui permet d’aller loin, le midrange qui est un disc de mi-distance, le putter pour le final. Un joueur régulier qui va faire des compétitions possède entre 10 et 15 discs dans son sac afin de répondre à toutes les situations." Concernant la Pinatelle du Zouave, l’Office de tourisme du Puy-en-Velay équipe gratuitement les personnes intéressées. Il fournit un disc ou deux pour toute la journée avec le principe du jeu et le plan du parcours. Thomas Peyre a aussi prévu des temps d’initiation et de découverte où il prêtera des discs aux personnes présentes.

Spécificité de la Pinatelle du Zouave

Jadis, les nombreux fours à pain avaient besoin de petit bois et cette forêt était un des lieux qui les fournissaient en fagots. Les arbres étaient taillés de façon particulière afin de donner le maximum de petites branches à faible hauteur. Les tailles répétées ont ainsi contraint les arbres à pousser dans tous les sens en prenant des formes surprenantes. Cette pratique visant à alimenter les boulangers en combustible est à l’origine du nom de pins de boulange donné à ces boisements originaux.
Aujourd'hui, la Pinatelle accueille entre 25 000 et 30 000 visiteurs par an.

Unique parcours de Haute-Loire

Né aux États-Unis en 1960, le disc golf est arrivé en France en 1999. On compte aujourd'hui plus d'un million de pratiquants et environ 3500 parcours, concentrés notamment en Amérique du Nord et en Scandinavie. "J’ai découvert ce sport en Suède quand j’étais adolescent car j’ai de la famille là-bas, explique Thomas Peyre. Mon cousin cherchait une activité à nous faire faire un après-midi. Il nous a proposé le disc golf, une activité qu’on ne connaissait pas en France mais très développé chez lui. On a adoré jouer en pleine nature et avec des règles simples." Thomas Peyre, Corrézien de naissance, pose ses valises en Haute-Loire en 2018 et travaille en tant que cartographe. En parallèle, il s’active pour mettre en avant sa passion et découvre avec une très bonne surprise que le Conseil départemental travaille dans ce sens.
"Nous avons travaillé avec un comité régional intitulé Sport en milieu rural, nous apprend Jacques Grimaud, technicien en charge des espaces naturels sensibles au Conseil départemental. Le principe est qu’il tourne avec un minibus dans le territoire pour présenter les différentes activités possibles à faire en fonction des secteurs. Nous avons parlé de la Pinatelle du Zouave. Dans ce comité, il y avait un animateur très impliqué au niveau national dans cette activité de disc golf. Il nous a présenté ce sport qui remplissait tout ce que qu’on souhait à la Pinatelle. Un sport possible pour tous, sans gros aménagement, sans gros entretien, et destiné également à un public cible, à savoir les personnes de plus de 60 ans, les collégiens, les jeunes des centres de loisirs, et les personnes en situation de handicap".



La Pintelle du Zouave, le site parfait

Le Conseil départemental a investi 9 000 euros pour l’ensemble des frais d’installation. "Il reste à mettre en place les autocollants informatifs sur chaque départ et celui sur le panneau d’accueil qui explique le parcours et les règles du jeu, précise Jacques Grimaud. L’entreprise parisienne Hole 19 les a terminés ce mardi 28 juillet. Nous allons les appliquer en début de semaine prochaine. Il reste aussi à implanter les départs pour les débutants sur les neufs tracés. Début août, tout sera a priori installé".
"La Pinatelle est un très bon site !
, assure Thomas Peyre. Contrairement au golf, le disc golf ne demande pas un énorme entretien. Récemment, des moutons ont tondu le site et cela suffit. À la Pinatelle du Zouave, il y a des espaces avec des prairies qui vont permettre de faire des coups de longues distances. Il y a des arbres qui vont accentuer le côté technique. il n’y a pas forcément beaucoup d’arbres serrés mais juste ce qui faut. C’est un parcours très varié." Selon Thomas Peyre, la Pinatelle est un parcours de niveau intermédiaire par rapport à un site de compétition. "Il a été voulu ainsi pour que le parcours soit accessible aux débutants mais aussi à ceux plus aguerris, pour des joueurs réguliers." À noter que pour chaque départ, il y a des Par (coups théoriques fixés pour un trou) spécifiques pour les débutants. Thomas Peyre est en train de constituer une association qui sera effective à la rentrée, inscrite à la fédération nationale. Il a également prévu de mettre en place des entraînements réguliers tous les dimanche de 10 à 12 heures à partir du 6 septembre 2020.



Nicolas Defay

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteL le 2 août 2020 - 21h57
C'est quand même étonnant cette manie qu'a l'Homme de vouloir à tout prix « remplir » les beaux espaces naturels avec ce genre de chose, car on nous persuade en permanence qu'avoir des loisirs, c'est forcément pratiquer une activité, …le nouveau truc à la mode. Pour de telles installations et pour de telles pratiques, il y a déjà quantité de stades et un terrain de golf à côté du Puy. Laissez donc la pinatelle aux promeneurs et aux enfants qui construisent des cabanes et passent de bons m

Signaler un abus

img_journalistemj le 2 août 2020 - 17h35
très bien on trouve le matérielle ou,pour se nouveau jeux

Signaler un abus

img_journalisteC le 31 juillet 2020 - 15h38
Les belles promenades sont finies...... dommage.... personne n ira plus de peur de prendre un tel.objet sur la tête.... dommage pour les enfants qui construisaient de belles cabanes..... a t on réfléchi?????

Signaler un abus