Un concours virtuel de bovins Fin Gras du Mézenc sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Un concours virtuel de bovins Fin Gras du Mézenc

Date : 31/03/2020 | Mise à jour : 31/03/2020 12:08
Partager

Pas de traditionnelles foires-concours du Béage et des Estables cette année mais pour la première fois l'ouverture des votes à toutes et tous en quelques clics. Et un peu d'humour.

En raison des mesures actuelles de lutte contre la propagation du COVID-19, les foires- concours traditionnelles du Béage et des Estables ne peuvent avoir lieu. Pendant cette période de confinement l’association Fin Gras du Mézenc organise un concours virtuel de bovins Fin Gras du Mézenc. Pour la première fois les votes sont ouverts à toutes et tous qui souhaiteraient y participer.
Plusieurs prix seront remis aux éleveurs selon les différentes catégories de votants : Le « Prix des éleveurs », Le « Prix des bouchers » , Le « Prix des restaurateurs », Le « Prix des consommateurs », Le « Prix de la photo la plus originale ».

Cette année, le jury, c'est vous... alors à vos claviers

Pour participer, rendez-vous sur la page dédiée du 27 mars au 7 avril 2020, suivez les instructions et faites défiler la page pour observer chaque animal (bœufs ou génisses) et notez le suivant votre appréciation personnelle en attribuant pour chaque animal présenté une note de 0 à 10 à cocher dans la case correspondante.
Il n’y a pas de barème particulier à appliquer. Vous notez en fonction de vos connaissances personnelles, de vos propres critères ou tout simplement en fonction de vos préférences.

Une initiative originale pour soutenir la filière

Cette initiative permet de contribuer à l’animation de la saison Fin Gras 2020, privée actuellement de ses moments phares de rencontres, entre éleveurs bien sûr, mais aussi avec le public et les consommateurs. L’ensemble des initiatives engagées par l’association a pour but de maintenir la proximité et les relations humaines caractéristiques de la filière Fin Gras.
La saison de commercialisation se poursuit bien évidemment, les artisan-bouchers sont approvisionnés et garantissent plus que jamais un produit sûr et de qualité, tout en soutenant les producteurs de nos montagnes.

En confinement, des achats sous forme de commande

Les achats sous forme de commandes constituent une véritable alternative pour respecter les directives du confinement qui bien évidemment doivent être observées avec rigueur pour que cette période soit la plus courte possible.
La plupart des bouchers adhérents proposent la prise de commande, voire des services de livraison ou toutes autres alternatives. Vous pouvez en trouver la liste ici.

Le Fin Gras, fleuron de l'économie locale

La hausse d’animaux commercialisés en AOP se poursuit, avec 1250 bêtes escomptées en 2020, alors qu'il n'y en avait que 445 il y a dix ans. Ce produit du terroir local est de plus en plus demandé chaque année. En 2020, ce sont 150 boucheries qui commercialiseront de la viande labellisée Fin Gras du Mézenc, contre 135 en 2019. La hausse se retrouve également dans le nombre de bêtes commercialisées : 1 250 bovins attendus en 2020, soit 6 % de plus que l'an dernier. Une hausse constante depuis 2007, où 371 bovins avaient été commercialisés avec le label. Soit un nombre de bovins qui a quasiment quadruplé en 13 ans (+ 236 %).
Ce type d'élevage se révèle plus rentable sur la durée pour les producteurs. Une viande Fin Gras se vendra en moyenne 1€ de plus qu'une viande classique. Pour chaque saison du Fin Gras (qui commence début février et qui s'achève fin mai), on estime qu'il s'écoule environ 15 000 kilos de bovins AOP (appellation d'origine protégée) et qu'il réalise 450 000 € de chiffre d'affaires annuel.

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...