Un cocktail pour booster les relations entre les entrepreneurs sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Un cocktail pour booster les relations entre les entrepreneurs

Date : 20/03/2016 | Mise à jour : 25/03/2016 16:15
Partager

Une cinquantaine de chefs d’entreprises, de porteurs de projets et de jeunes entrepreneurs ont échangé expériences et cartes de visite, mi-mars, à la pépinière de Flageac, à Cohade.

Quand on essaie de créer ou de développer une entreprise, quel que soit son domaine d’activité, on a la tête dans le guidon, on manque de temps, et on est confronté à pas mal de problématiques.
Quelle banque choisir ? Quel assureur ? Où trouver un expert-comptable ou un avocat d’affaires ? Comment acquérir une certaine visibilité ? Pas facile de trouver les bons interlocuteurs. Mais les porteurs de projets et les jeunes créateurs d’entreprises peuvent compter les uns sur les autres. A condition de se connaître.

Le GCE Auvergne

Crée en 1978 dans le Puy-de-Dôme, le Groupement des créateurs d’entreprises Auvergne invite ses 75 adhérents à rompre leur isolement professionnel et favorise la réflexion en termes de stratégie pour contribuer au dynamisme des porteurs de projets. Il accompagne les créateurs d’entreprises jusqu’à leur 6e année d’existence.

Pour rompre l’isolement

Pour leur permettre d’entrer en contact, le Sydec Allier-Allagnon et le Groupement des créateurs d’entreprises Auvergne (GCE) ont invité les entrepreneurs du Brivadois à un afterwork, jeudi 17 mars, à la pépinière de Flageac. « L’idée est de créer une synergie entre les acteurs économiques du territoire », a indiqué Florence Dinouard, présidente du GCE. « Développer son réseau permet de s’enrichir des compétences et de l’expérience des autres tout en les faisant bénéficier des siennes. C’est basé sur l’entraide et le partage. Il ne s’agit pas de tout garder pour soi. L’ambition de l’afterwork est de rompre l’isolement ».
C’est précisément pour ne plus être isolée qu’Isabelle El Amri Cornaire a participé à l’afterwork. « Je suis venue parce que je ne connais personne et que je n’ai pas de réseau », a confié la Langeadoise, qui recherche un investisseur pour pouvoir créer sur Internet une place de marché réservée aux artisans, créateurs et artistes. A l’instar de la quarantaine de participants, elle a eu l’opportunité d’étoffer son carnet d’adresses, de présenter son activité, de découvrir des compétences spécifiques de proximité... autour d’un cocktail.

Le Sydec Allier-Allagnon

Le Syndicat mixte de développement économique Allier-Allagnon, créé au début des années 90, regroupe les communautés de communes du Pays de Blesle, du Brivadois et Auzon communauté. On lui doit la réalisation d’usines relais, l’aménagement de zones d’activités et la création de pépinières et hôtels d’entreprises.

Le réseau, c’est du donnant-donnant

« Les rencontres comme celle-ci, c’est presque indispensable pour les porteurs de projets », a témoigné Ludovic Levé, consultant commercial de l’agence de référencement Brioude Internet. « Ça permet d’avoir toutes les informations sur les intervenants possibles pour un projet. A Brioude Internet, on est sur un secteur très concurrentiel, et pour se démarquer on utilise beaucoup de réseaux, physiques et numériques. Ça nous a permis de rencontrer des personnes qu’on ne connaissait pas alors qu’elles étaient juste à côté de chez nous ».
Et ça permet aussi « de faire une pause dans un cadre convivial dénué de jugement », selon les termes de Florence Dinouard. « Ça fait du bien de pouvoir se dire 'je ne suis pas seul dans cette galère' », a conclu la présidente du GCE Auvergne.

I.A.

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...