Uber Eats débarque en Haute-Loire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Uber Eats débarque en Haute-Loire

Date : 19/11/2019 | Mise à jour : 22/11/2019 10:14
Partager

A partir de ce jeudi 28 novembre 2019, une douzaine de restaurants altiligériens proposeront la livraison via le service Uber Eats.

Quentin Sauret de la pizzeria Le Golden a été démarché par Uber Eats il y a environ deux semaines. Le représentant de l’entreprise est venu présenter ses services au pizzaiolo chef d’entreprise : « ça consiste à mettre à disposition une équipe de livreurs sans qu'on ait de salaire à verser mais en payant des frais sur les commandes ». Un service qui intéresse particulièrement le jeune restaurateur : « Ce sera un vrai plus parce la pizza est un plat qui se commande beaucoup en livraison : on reçoit tous les jours des appels et on est obligé de répondre ‘désolés on ne fait pas la livraison’ et on le justifiait parce qu’on avait déjà bien assez de travail comme ça ».

Autre avantage que Quentin Sauret souligne : la motivation des livreurs : « C’est toujours mieux d’avoir des livreurs qui ne soient pas inclus dans la société pour qu’ils cherchent à faire toujours plus de livraisons, plus efficacement. »
Ces coursiers se déplaceront à vélo. Ils sont une quinzaine pour le moment.

Vers un isolement des consommateurs ?

Ce nouveau-venu au Puy videra-t-il les restaurants ? Entraînera-t-il un isolement des consommateurs qui ne sortiront plus pour manger dehors ou même pour aller chercher leur repas à emporter ? Quentin Sauret est conscient de ce risque d’isolement. Mais il tempère : « Le nombre de livraisons sera limité parce que le consommateur va payer un surplus de livraison. En général, quand une pizzeria propose la livraison c’est que c’est gratuit. Donc les gens vont quand même avoir tendance à venir les chercher et à ne prendre la livraison que s’ils n’ont pas le choix. »

Qui plus est, « quand les gens boivent en soirée, la livraison leur évite de prendre le volant alcoolisés ». Les personnes âgées peuvent aussi être intéressées, comment en témoigne le jeune pizzaiolo : « ça nous arrive que des personnes âgées nous achètent une pizza en rentrant du marché le samedi et nous demandent de la livrer à trois patés de maison parce qu’ils ont déjà le chariot de courses plein, mais on ne peut pas parce qu’on a pas suffisamment de bras. »

Les 12 restaurants partenaires Uber Eats à ce jour sont : Le marseillais, Boulangerie Lafayette, Pizzeria Le Golden, Regal Pizza, Pizza Max Chadrac, Guss Burger, L'Imperiale Pizza, Kebab Espaly, Father & Son, Les Burgers de Tonton, La Tour de Pizz et Imma.

Top départ le 28 novembre

La date de lancement du service au Puy devait a priori être le 21 novembre. Elle est finalement fixée au jeudi 28 novembre. Reste à faire savoir aux clients que les livraisons seront désormais possibles à partir de jeudi. « On va communiquer sur nos réseaux sociaux avec des stories, etc », lance Quentin Sauret.

S.Ma. et A.W.






Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisted le 20 novembre 2019 - 20h15
Si je comprends bien les commentaires,ces personnes n'ont jamais commande sur Amazon, ni pris des nuitées sur airb'nb concurrent déloyal de l'hôtellerie. Je ne vois pas la différence entre les livreurs de pizzas, forçats de la livraison et uber eats, qui ne vaut pas mieux. La consommation change, les mentalités aussi et certains preferent une soiree conviviale a domicile. Laissons la liberte commerciale s 'exercer .

Signaler un abus

img_journalistemH le 20 novembre 2019 - 16h33
NON, "peu importe comment sont rémunérés les livreurs".......NON NON NON ils ont des conditions de travail indignes.......drôle de conception du travail et du "trainage dans la rue".......mais enfin vous pensez vraiment ce que vous écrivez ????

Signaler un abus

img_journalistea le 20 novembre 2019 - 14h52
Il y a ceux qui veulent bosser et...qui bossent mais il y a aussi les partisans du moindre effort et ...qui ne bossent pas....!! Peu importe comment sont rémunérés les livreurs en attendant ils ne traînent pas dans les rues....

Signaler un abus