Tourisme : une fréquentation estivale record en Haute-Loire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Tourisme : une fréquentation estivale record en Haute-Loire

Date : 14/10/2020 | Mise à jour : 23/10/2020 16:40
Partager

Le département a si bien tiré son épingle du jeu qu'il limite les dégâts de la crise sanitaire avec un niveau de fréquentation jamais atteint en juillet et août.

- Photo d'illustration / DR Maxime Pitavy / Archive Zoomdici.fr -

Dans ce contexte singulier de crise sanitaire mondiale et malgré les vagues de déconfinement des 11 mai et 2 juin derniers, la Haute-Loire, qui a souffert comme toutes les destinations d’une sous-fréquentation touristique importante ce printemps, limite les dégâts grâce à un niveau de fréquentation jamais atteint en juillet et août sur l’ensemble des Territoires. 

Grosses pertes durant le confinement...

L’analyse par la Maison du Tourisme des données « Flux Vision Tourisme d’Orange » (analyse de la fréquentation touristique à partir de la téléphonie mobile) montre par rapport à 2019 (considérée comme une bonne année en matière de fréquentation touristique) de grosses pertes sur la période de confinement total, du 17 mars au 10 mai, avec une perte de 80 % de nuitées (soit 491 000 nuitées) et une perte de 79 % d’excursionnistes (soit 964 000 excursionnistes).
Mais ce recul de l’activité est atténué sur la période post-confinement, du 11 mai au 31 août, avec certes une perte de 9,6 % de nuitées (soit 260 000 nuitées) mais un gain de 4% d’excursionnistes (soit 159 000 excursionnistes).

...mais fréquentation record en juillet/août

Sutout, la Haute-Loire enregistre un niveau de fréquentation jamais atteint en juillet/août, avec un gain de 7% de nuitées (soit 128 000 nuitées) et un gain de 15% d’excursionnistes (soit 382 000 excursionnistes).
Des pertes qui sont donc globalement mesurées sur l’ensemble de la saison touristique si on rappelle que la crise sanitaire a généré une absence quasi totale de groupes, de clientèle scolaire et d’évènements ainsi qu’une activité ralentie du tourisme d’affaires.

Bonne fréquentation des principaux sites de visite du département

Sur la période du 11 mai au 30 septembre, près d’un professionnel sur deux annonce un chiffre d’affaires identique ou en hausse pour 20% d’entre eux.

Un important taux de satisfaction des professionnels du tourisme

Les résultats de l’enquête menée fin septembre par le Maison du Tourisme auprès de 324 professionnels répondants, montre par rapport à 2019 un important taux de satisfaction des professionnels du tourisme. Sur la période du 1 er juillet au 30 septembre, la majorité des professionnels (65%) jugent leur activité bonne ou très bonne malgré une activité en septembre jugée bonne ou très bonne par seulement 35% des professionnels. Mieux encore : 40% des professionnels annoncent un chiffre d’affaires en hausse et près de 30% d’entre eux affichent un chiffre d’affaires identique.

Une activité jugée bonne par 80% des prestataires d’activités de pleine nature et 73% des hôtels-restaurants

Les prestataires d’activités, les hôtels-restaurants et les meublés de tourisme affichent les taux de satisfaction les plus élevés. L'activité est jugée bonne ou très bonne par 80% des prestataires d’activités de pleine nature, 73% des hôtels-restaurants (notamment grâce à la restauration).
67% des propriétaires de meublés ou gites, 63% des campings, 60% des chambres d’hôtes et 54% des hébergements collectifs font également d'une activité bonne ou très bonne en 2019. Notons enfin que les trois quarts des professionnels jugent que le pouvoir d’achat des clientèles a été stable. 

Le meilleur niveau de satisfaction de la région AURA est en Haute-Loire

Les résultats de l’enquête menée par le CRT AURA auprès de 900 professionnels placent la Haute-Loire en tête concernant le niveau de satisfaction relatif à la fréquentation touristique, devant le Cantal, le Puy-de- Dôme, l’Ardèche et la Haute-Savoie.

Pourquoi ?

La Maison du Tourisme du Département l'explique par plusieurs raisons : d'abord les nombreux français qui ne sont pas partis à l’étranger ont largement compensé le déficit de clientèle étrangère, notamment la clientèle des bassins de proximité encore plus nombreuse que d’habitude. Ensuite l'offre de Haute-Loire correspond aux aspirations de la clientèle (grands espaces, tourisme vert, nature préservée, sentiment de sécurité, activités variées,…).
Le cœur de saison estivale a démarré dès le début du mois de juillet oavec un remarquable succès rencontré par l’offre « activités de pleine nature ». On note également un nombre élevé de réservations en ultra dernière minute, une fréquentation importante des résidences secondaires et le fait que les Altiligériens ont découvert ou redécouvert en nombre leur département, sans oublier l'ingrédient indispensable à l'activité touristique : une météo favorable

Quand même quelques ombres au tableau

Ces résultats ne font pas oublier les difficultés rencontrées par les gestionnaires d’hébergements qui travaillent principalement avec la clientèle étrangère, groupe ou scolaire, ainsi que la perte de chiffre d’affaires inévitable en fin d’année pour un certain nombre de professionnels, due aux manques du printemps et à un automne incertain (quel niveau de fréquentation, faiblesse du tourisme d’affaires…).
Si la qualité de la structuration des activités de pleine nature a permis d’accueillir le surplus de clientèle dans de bonnes conditions, la sur-fréquentation de certains sites comme la cascade de La Beaume ou le Mont Mézenc a posé un certain nombre de problèmes. Un bilan de cette situation sera prochainement réalisé avec les Territoires. 

Les projets phares qui verront le jour en 2021

Le lancement de la Grande Traversée de la Haute-Loire à VTT ou VTT électrique (opérationnelle au printemps 2021 : 600 km) sera l'une des principales nouveautés pour 2021, ainsi que la dynamisation du GR3 entre St-Just-St-Rambert dans la Loire et le Mont Gerbier-de-Jonc (parution du topoguide début 2021). L’itinéraire permettra de remonter ou de descendre la Loire de St-Just-St-Rambert au Mont Gerbier-de-Jonc sur 10 jours avec des possibilités de boucles de 2, 3 ou 4 jours. 
La poursuite de la labellisation qualité «respirando » des sites d’escalade, l’ouverture au printemps 2021 du spectacle « Terre de Géant » dans la Chapelle Numérique St-Alexis à l’Hôtel du Département qui proposera un spectacle immersif et une vitrine pour les Territoires font également partie des gros projets attendus pour la prochaine saison.


Information extraite d'un communiqué de presse de la Maison du Tourisme de Haute-Loire



Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteJ le 26 octobre 2020 - 08h06
Analyse de comptoir... Ce sont bien sûr les touristes qui ont amenés le virus! Évident puisque absolument aucun altiligérien n'est parti en vacances, aucun n'a fait de fêtes et tous ont scrupuleusement respecté les gestes barrières, le port du masque... Et puis n'oublions pas qu'aucun de nos jeunes n'a retrouvé son établissement supérieur en dehors du département, tant l'offre de formation est pléthorique en Haute-Loire... La faute des touristes

Signaler un abus

img_journalisteGB le 25 octobre 2020 - 12h58
P et L une analyse SIMPLE QUI EN DIT LONG AUJOURD'HUI ET ...... on s'étonne........ de qui se moque t'on.......

Signaler un abus

img_journalisteB le 24 octobre 2020 - 09h58
Arrêtons de s'enflammer sur la fréquentation touristique, nous avons limite les dégâts avec une clientèle de proximité ( Clermont, St Étienne, Lyon ) sur du très cour séjour mais quand on fait les comptes d'exploitation de nos hébergements, le compte n'y est pas ( plus de 50 % de chiffre d'affaires en juillet et septembre) pas de clientèle étrangère sur du long séjour et annulation de manifestations locales qui nous ont coûté sur les hébergements. Du monde dans les rues et les restos oui !

Signaler un abus