Supranational : Les cracks de la pétanque sont au Puy sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Supranational : Les cracks de la pétanque sont au Puy

Date : 19/08/2017 | Mise à jour : 19/08/2017 22:45
Partager

Bon, ce supranational c’est du sérieux, rien à voir avec la partie de boules entre amis. Faut dire que parmi les participants, il y a quelques joueurs de top niveau mondial qui n’ont pas l’habitude de plaisanter avec la pétanque.

« Il n’y a qu’à la pétanque qu’un petit peut affronter un champion du monde », fait remarquer Valérie Bertrand, Mme communication du supranational de pétanque du Puy.
Cette dernière s’enorgueillit du spectacle que n’ont pas boudé les nombreux amateurs de ce jeu très populaire, venus se délecter du niveau de certains compétiteurs : « c’est gratuit dans tous les concours et ça le restera », tient-elle d’ailleurs à préciser, « parce que ça ne se fait pas, à la pétanque, de faire payer le public.»
Depuis ce jeudi 17 août, la place du Breuil et une partie du jardin Henry-Vinay, sont entièrement vouées aux boules : national doublette, puis le concours individuel masculin et féminin le vendredi.
Ce samedi 19 août, c’est le supranational de pétanque qui démarre, avec du « beau monde » notamment les Malgaches, champions du monde, les Béninois, demi-finalistes des derniers mondiaux, ou encore l’équipe de France. Chez les femmes, on dispute le national doublette.

Perdants philosophes et beaux joueurs

Au total, les organisateurs ont comptabilisé 407 inscriptions chez les hommes et 112 chez les femmes.
Dans le public, des commentaires pertinents ou plus légers accompagnent les points réussis ou ratés : « ce joueur, son tir se dégrade et il hésite de plus en plus avant de lancer sa boule », explique Christine (Le Puy, 50 ans). Cette dernière est une amatrice de pétanque qui ne pratique pas, mais qui « assiste à de nombreux concours, comme dernièrement au Cheylard. Je trouve que c’est très intéressant à regarder, chaque année je dis que je vais prendre ma licence et puis... »
Ce supranational a son lot de perdants philosophes et beaux joueurs, comme cette équipe composée - ça ne s'invente pas - de Georges, qui participe pour la deuxième fois, de Jacques et de Jules dont c’est la première inscription : « on n’est pas déçus, on a ce qu’on mérite, maintenant on est inscrits dans le concours B », semblent sincèrement se contenter les trois Coubonnais.

Et ça continue ce dimanche 20 août

En revanche d’autres, comme Alexandre (38 ans, Orange), font partie de la bonne triplette. Ce Provençal est encore dans la course à la qualification pour les 32e de finale. Il participe pour la quatrième fois à ce rendez-vous ponot, « c’est en centre-ville, c’est très agréable et puis avec le grand parc à côté il y a plein de coins à l’ombre, savoure-t-il, du coup je suis venu en famille. »
Ce dimanche 20 août, le supranational de pétanque continue avec les huitièmes de finale dès le matin. Le collectif Agglo des clubs de pétanque qui organise ce rendez-vous, en partenariat avec la ville du Puy, l'Agglo et le Département, propose aussi un tournoi de triplettes mixtes auquel prendront part 128 équipes.
Le spectacle sera donc encore au rendez-vous pour les passionnés, mais aussi pour les curieux qui ne manqueront pas de venir s’immerger un temps dans l’atmosphère d’une grande réunion de la famille pétanque.

J.J.


 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...