Solidarité : vente de macarons avec la crème des pâtissiers altiligériens sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Solidarité : vente de macarons avec la crème des pâtissiers altiligériens

Date : 05/10/2019 | Mise à jour : 05/10/2019 14:37
Partager

(Vidéo) Neuf pâtissiers de la Haute-Loire ont participé à la deuxième édition de la Journée du Macaron co-organisée avec l'association Les Sentin'Elles, en partenariat de la Ville du Puy. Le tout au profit de l'Association Philanthropique de Parents d'Enfants atteints de Leucémie et autres cancers (APPEL).

Cette Journée du Macaron est une formidable occasion pour Les Sentin'Elles de faire connaître l'Association Philanthropique de Parents d'Enfants atteints de Leucémie et autres cancers (APPEL) de Lyon. Une association pour laquelle les quatre membres des Sentin'Elles s'engagent tout au long de l'année afin de récolter des fonds. Plus d'explications sur cette Journée du Macaron avec Caroline Charretier.

 
(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur smartphone ou tablette)

L'opération menée pour la deuxième année consécutive sur la place du Martouret au Puy-en-Velay, ce samedi 5 octobre de 8h à 14h, a rassemblé neuf pâtissiers et chocolatiers altiligériens de renom et membres du Club des Chocolatiers de Haute-Loire. Cécile Chapelon (Dunières), Eric Béal (Monistrol-sur-Loire), Christian Guyot (Vorey-sur-Arzon), Thierry Pinel (Craponne), Yann Sabot et Didier Rix (Le Puy-en-Velay), Raphaël Puech (Le Monastier-sur-Gazeille), Pascal Liotier (Yssingeaux) ainsi que Philippe Chambouvet (Tence) ont ainsi mis la main à la pâte pour réaliser un maximum de macarons.

>> A lire : Le Puy-en-Velay : 1 macaron acheté = 1 don pour l'APPEL

Un macaron-mystère au parfum très local

Car ce samedi encore, les gourmands étaient nombreux à se presser à l'entrée du barnum dédié à l'opération gourmande et solidaire, pour obtenir leurs petites pâtisseries colorées. L'an passé, les 100 kilos de macarons avaient été vendus en quelques heures. Cette année, afin d'éviter la rupture de stock, les pâtissiers ont augmenté leur production, pour permettre la réalisation de 8 000 à 10 000 pièces. Et parmi celles-ci, les fameux macarons-mystère. Le public avait pour mission d'en découvrir le parfum, très local dirons-nous. Ni à la châtaigne, ni au marron, la crème prisonnière des deux coques était à la lentille ! "Mais ce n'est pas évident à reconnaître", concède Raphaël Puech, artisan chocolatier au Monastier.

La 2ème Journée du Macaron au Puy en vidéo



L'an passé, grâce à la Journée du Macaron, l'association Les Sentin'Elles et le Club des Chocolatiers de Haute-Loire avaient récolté 4 000 euros au profit de l'APPEL. 


Stéphanie Marin

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire