logo_zoom

Six ados ponots à Singapour pour les jeux internationaux de la jeunesse

Date : 12/02/2016 | Mise à jour : 12/02/2016 16:00
Partager

Ils sont les seuls représentants de la région Auvergne Rhône-Alpes : six ados du lycée Charles et Adrien Dupuy se frotteront en juin prochain à Singapour à près de 300 lycéens issus des cinq continents, dans un esprit convivial lors d'une compétition qui n'en a que le nom.

"C'est juste énorme", "un rêve inimaginable", "une occasion exceptionnelle d'aller à l'autre bout du monde", "émerveillement et bonheur"... sont autant de sentiments et réactions que nous avons receuillis auprès de ces six élèves de seconde du lycée Charles et Adrien Dupuy. 

Rencontre des cinq continents

Afrique du sud, Australie, Argentine, Corée du Sud, Chine, Gabon, Laos, Liban, Maroc, Russie, Q atar, Sénégal, Tunisie, Etats-Unis ou encore Vietnam, pour n'en citer qu'une poignée, y seront représentés.

Qu'est-ce que c'est les Jeux internationaux de la jeunesse ?

C'est un événement majeur des calendriers sportifs et culturels de l’Union nationale du sport scolaire (UNSS) et de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE), qui a déjà connu cinq éditions. Après Arcachon en 2011, Nice en 2012, Rabat en 2013, l’Aude en 2014 et Autrans en 2015, Singapour sera le théâtre des « JIJ » du 13 au 18 juin 2016.
Pour la seconde fois de la jeune histoire des JIJ, l’UNSS et l’AEFE ont confié l’organisation de l’événement à un établissement français de l’étranger : le Lycée français de Singapour. En cette « Année du sport de l’école à l’université », ces nouveaux Jeux internationaux de la jeunesse réuniront environ 300 jeunes venus du monde entier pour des rencontres sportives et culturelles d’envergure.

Les six ados Ponots au micro

Parmi la sélection des établissements retenus, on recense 11 lycées français et Charles et Adrien Dupuy sera le seul représentant de la région Auvergne Rhône-Alpes. C'est grâce à l'UNSS que l'établissement ponot a été informé de cette compétition, il a aussitôt candidaté et a été retenu en troisième position. Quant aux élèves, pour participer, il fallait "être motivé, en seconde et licencié UNSS et également anglophone", précise Christine Pailleux, leur prof de sports et qui les accompagnera dans ce périple.
Les six premiers élèves à se manifester ont donc été retenus. Ils sont tous impliqués dans la vie citoyenne du lycée et siègent dans les divers conseils d'administration, de discipline ou encore à la commission permanente. Ils sont tous six dans la même classe de seconde et ne cachent pas leur enthousiasme à participer à cette aventure absolument unique à l'autre bout du monde. Voici les réactions au micro de Zoomdici d'Arthur, de Sarah, de Lucas, de Zoé, de Jordan et d'Elise.


Une compétition qui n'en a que le nom

Une place importante sera consacrée à des activités physiques pratiquées par les élèves des établissements scolaires d’Asie et à la découverte de la ville-État multiculturelle qu’est Singapour où se mêlent traditions et modernité. Les découvertes culinaires seront un aspect phare du voyage également. Rencontres, partage, culture, histoire et patrimoine rythmeront ces journées, intenses en émotions.
Lors de cette compétition, les élèves devront s'affronter dans une course d'orientation, en escalade, en aquathlon, en badminton ou encore en touch rugby, avec à chaque fois des équipes mixtes, composées de trois filles et trois garçons. "On n'est pas des sportifs de haut niveau", met en garde l'un d'eux, "le but c'est surtout de participer et d'échanger avec d'autres lycéens du monde entier".  S'il s'agit d'une compétition, il n'y a rien de spécial à gagner. "Déjà y aller, c'est une récompense pour nous", relève l'une des lycéennes.


Il va falloir mettre la main à la pâte... à pizza

Reste encore à clore le budget car cette aventure unqiue a un prix : environ 8 000 €. Les diverses collectivités ont été sollicitées pour subventionner une partie du projet, la Région en premier lieu, les lycées étant de sa compétence et de surcroît, il s'agit du seul lycée de la Région, un lycée de la ville du Président Laurent Wauquiez. Les partenaires privés vont également participer, tout comme l'association des anciens élèves. "Le but, c'est que le reste à charge pour les familles soit supportable. On table sur 300 € environ", souligne le proviseur Philippe Trefelle.
Enfin, les six élèves concernés vont également mettre la main à la pâte... à pizza dans un premier temps, avec la vente début mars de cette fameuse spécialité italienne afin de récolter des fonds pour participer au financement de ce voyage. D'autres actions sont prévues. Arthur, qui est également membre du Conseil Départemental des Jeunes, explique les démarches entreprises.





Maxime Pitavy


 
Partager

Vous aimerez aussi

Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...