Savate : trois titres de champion régional pour les jeunes Vellaves sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Savate : trois titres de champion régional pour les jeunes Vellaves

Date : 02/02/2020 | Mise à jour : 03/02/2020 07:12
Partager

Des jeunes de tous les départements de la Région Auvergne Rhône-Alpes, issus de plus de 50 clubs, sont venus s’affronter tout au long du week-end au stade Massot du Puy.

A La différence de la boxe anglaise, la savate, qui est en pleine renaissance, n'est pas un sport olympique. Les mouvements pieds-poings sont extrêmement dynamiques et aériens. Ici, pas de temps mort, pas d’accrochage et pas de « chambrage ».
En savate (on parle aussi de boxe française) on est à mi-chemin entre les arts martiaux pour les valeurs dans les échanges de civilités d'avant et de fin de match et la boxe anglaise pour la surface du ring d'assaut. Pour les plus anciens, il suffit de faire référence au feuilleton « Les brigades du tigre » pour imaginer ce qu'est ce sport en plein essor.

Plus de 220 rencontres

Les confrontations on eu lieu en trois reprises de 1 minute 30, avec plus de 400 concurrents garçons et filles, en quasi même proportion, qui auront concouru pour les titres de champions régionaux et au-delà pour se qualifier au championnat de France dans les catégories Benjamin·es, Minimes et Cadet·tes
Le président de la ligue AuRA de boxe, Christian Audie, a insisté sur le respect de l’adversaire et des décisions des juges et sur la notion d’assaut et non de combat (on dit assaut car les coups ne doivent pas être portés mais contrôlés).

> Lire notre interview pré-championnat avec le jeune Ponot Tamarlan Saiev

Des jeunes calmes et et respectueux

Ce qui saute aux yeux c'est le calme et le comportement responsable et respectueux des combattants. Il est donc très agréable de suivre les compétitions se déroulant en parallèle sur les quatre rings installés pour l’occasion et devant un public connaisseur nombreux et chaleureux. Les nombreux assauts entre les jeunes compétiteurs ont pu débuter dès 15h30 et se succéder sur un bon rythme grâce à une organisation impeccable du club ponot présidé par Sébastien Portal.

Tamarlan Saiev ira en finale

Parmi les trois clubs de Haute-Loire (Le Puy, Blavozy et Sainte-Florine) seuls les deux premiers étaient engagés dans la compétition. Du côté des locaux, la première journée a été réussie puisqu’ils ont remporté la plupart de leurs combats de premier tour dans les catégories Minimes et Cadets. Ce fut en particulier le cas des frères Umar et Tamarlan Saiev, du club du Puy (qui ont terminé respectivement Champion et Vice Champion AURA), ou du jeune Benoît Latour (vainqueur de son 1er combat et perdant de peu le deuxième devant un adversaire à l’allonge supérieure) ou encore d’Elisa Allemand du club de Blavozy.
On note aussi de très bons résultats à Blavozy puisque Elisa Allemand est devenue championne Aura de sa catégorie, de même que Simon Biouyer. Quant à Benoit Latour, il finit 3ème de sa catégorie. Elisa Allemand est une habituée des victoires, elle qui avait déjà été sélectionnée pour le tour suivant l’année passée et avait ensuite participé à une épreuve mondiale en Belgique en 2019.

T.C.



Les résultats des Altiligériens

En cadet - 60 Kg: SAIEV Tamarlan : champion AURA
En minime - 56 Kg: SAIEV Umar: vice champion AURA
En cadet - 56 Kg: ANBAR Médhi: 3ème place
En cadette - 56 Kg: FAURE Marine: 5ème place
En cadette - 52 Kg: BERNIAUD Elisa: 5ème place
En benjamin - 42 Kg: ANBAR Marwan: 3ème place
En benjamin - 36 Kg: GRINE Walid: 3ème place


(Photos @ DR Zoomdici.fr T.C.)



 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...