Saint-Paulien : c'est parti pour le salon du vin sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Saint-Paulien : c'est parti pour le salon du vin

Date : 09/03/2019 | Mise à jour : 09/03/2019 11:27
Partager

Le coup d'envoi du 12ème salon du vin de St-Paulien a été donné vendredi soir autour de la célèbre dégustation d'huîtres. Environ 2 000 personnes sont attendues jusqu'à dimanche soir pour venir déguster les produit viticoles des 38 exposants.

"90 % des exposants demandent à revenir", explique Michel Bilard, membre du club Kiwanis du Puy-en-Velay et responsable du salon du vin de Saint-Paulien, "je n'en ai que deux de nouveau".
Il faut dire qu'un lien fort s'est instauré entre les organisateurs et les exposants, bien plus qu'un lien de confiance, beaucoup plus proche de l'amitié. "La plupart sont hébergés chez nous, des membres du club. Moi, par exemple, je reçois des amis alsaciens depuis neuf ans", ajoute-t-il.

Toujours pour la bonne cause

Le salon est organisé par le club Kiwanis du Puy, fort de 28 membres. Depuis sa création (en 1985), plus de 370 000 € ont été distribués par le club vellave, principalement à l'attention de  jeunes et notamment les enfants dévaforisés ou handicapés. Cette année , le club Kiwanis du Puy-en-Velay a souhaité soutenir deux associations : "le Bus de la Santé" et "Donnons le soutrire à Coraline".
On compte donc 38 exposants cette année, dont 33 viticulteurs et cinq exposants autour de la gastronomie (escargots, foie gras, charcutrerie, sirops, confitures, fromages). "On ne pourrait pas en accueillir plus", reconnaît Michel Bilard, compte tenu de la taille de la salle. Ces vignerons viennent de toutes les régions viticoles françaises de l’Alsace à la Provence en passant par le Bordelais, la Bourgogne, le Languedoc...

Infos pratiques

- Le salon est ouvert le Vendredi 8 mars de 17h00 à 21h00, le samedi 9 mars de 10h à 20h et le Dimanche 10 mars de 10h à 18h.
- Entrée payante : 3€ (un verre à dégustation gravé est offert à chaque visiteur). 
- Pendant toute la durée du salon, possibilité à différents moments de ces 3 journées de salon de gagner des bouteilles de vins et produits offerts par les exposants et en fin de salon un grand tirage permettrea de gagner une cave à vin d’une capacité de 119 bouteilles.

Des acheteurs sur la première partie, des visiteurs sur la seconde

Côté public, on attend environ 2 000 personnes, soit autant que lors de la dernière édition, même si on espère toujours en faire un peu plus chaque année. En tout cas, "on ne refuse personne" s'amuse le responsable du salon au moment de donner le coup d'envoi d'un moment phare du salon, avec l'inauguration d'abord, mais surtout la dégustation d'huîtres.
"Le vendredi soir, on a une clientèle d'acheteurs, comme le samedi matin", analyse-t-il, "après, ce sont plus des curieux, qui achètent juste une bouteille pour goûter puis au fil des ans, ils deviennent plus gourmands". Selon les données fournies par le Kiwanis, 85 % viennent de la Haute Loire ( dont 15% du Puy en Velay et 18% de Saint Paulien), 5% sont issus de la Loire, 5% du Puy de Dome et 5 % des autres départements (Ardèche, Lozère, Rhône …).

"Un salon dans une ambiance intimiste", bien plus propice à l'échange

Monique et Arnaldo viennent depuis onze ans au salon et ils trouvent l'équipe formidable : "ils sont très à l'écoute, très réactifs et l'ambiance est très conviviale". Eux aussi sont hébergés chez des membres du club et ont tissé des liens d'amitié. Chez les clients aussi, "on a des fidèles, qui nous reconnaissent dès qu'ils arrivent", car leur production de Cahors tape à l'oeil, c'est "un vin de garde par excellence", précise le couple de producteurs.
Forts d'une exploitation de 18 hectares, ils ne misent pas sur ce salon pour réaliser leur chiffre d'affaires annuel même si ils engrangent des bénéfices. "Le but, c'est surtout la prise de contact avec le client, pour connaître ses goûts, pour nous c'est de l'information, de l'échange avant tout, afin de nous conforter dans notre façon de travailler".
Surtout, ce qu'ils apprécient à Saint-Paulien, c'est "un salon dans une ambiance intimiste", bien plus propice à l'échange. "Quand il y a trop de monde, on ne peut pas parler avec les gens. Là, c'est un salon de bonne dimension", concluent-ils.



Maxime Pitavy



 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...