Saint-Paulien : Explosion de saveurs au salon du chocolat sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Saint-Paulien : Explosion de saveurs au salon du chocolat

Date : 10/11/2019 | Mise à jour : 10/11/2019 01:03
Partager

Ce week-end (lundi inclus) a lieu l'annuel salon du chocolat à la Grande Halle de Saint-Paulien. Les bénéfices de cette 11e édition, organisée par le Kiwanis club du Puy-en-Velay, seront totalement reversés à deux associations locales : "Sur les pas de Mélina" et "les Restos du Coeur bébés 43".

Pas besoin d'attendre avril pour manger du chocolat. Du samedi 9 au lundi 11 novembre, 14 artisans sont venus monter leur stand pour partager leurs créations dont raffolent les visiteurs. « Chaque année je viens faire mon petit marché ici, ce sont des artisans locaux, c'est de la qualité » lance Rachel, 43 ans, venant tout juste d'effectuer ses achats. Mais la vraie attraction du samedi était sans aucun doute le concours du meilleur apprenti chocolatier de Haute-Loire, où le public a pu encourager trois jeunes du CFA de Bains concocter leur meilleure pièce en chocolat tout au long de l'après-midi. « Lundi, il y aura un autre concours, mais ce seront les élèves en brevet de maîtrise qui seront à l'honneur » lance Jean-Marie Maugin, président du Kiwanis club du Puy. « Et ce dimanche, pas de concours, il y aura le célèbre magicien grenoblois Maxime Delforges qui viendra faire ses tours » ajoute-t-il. Des animations sont également prévues pour les enfants, ils pourront s'amuser à monter leur pièce de chocolat eux-mêmes s'ils le souhaitent.


Pratique :

Le salon se tient à la Grande Halle de Saint-Paulien jusqu'à lundi et de 10h30 à 18h. L'entrée est à 2,50€ (gratuit pour les moins de 14 ans).

Prêts ? Patissez !

Ce samedi se sont donc affrontés trois élèves en apprentissage au CFA de Bains sur la création d'une sculpture en chocolat sur le thème « le sport au féminin ». En plus de ça, les candidats devaient confectionner un bonbon qui constituait alors la note de goût. Après une après-midi remplie d'effort, c'est Luc Pacotte qui sort vainqueur du concours et devient à 20 ans le meilleur apprenti chocolatier de Haute-Loire. « Pour le bonbon, je suis parti sur une pâte de fruits au citron mélangé avec du limoncello et un praliné amande noisette, avec un zeste de citron vert » explique-t-il. Concernant sa sculpture sur laquelle il a travaillé plus de trois semaines, il se révèle déçu malgré sa première place : « je m'y suis pris trop tard. J'ai travaillé mais pas assez, je reste déçu du résultat ». Mais pour Rémi Montagne, champion du monde de la glace 2018 et membre du jury de la compétition, il a pris un risque qui a fait la différence : « il a créé une figure très complexe et même si elle n'est pas parfaite, sa prise de risque a été valorisée ».



Comment délibère-t-on ?

Mais pour désigner un vainqueur dans ce genre de concours, le jury doit mettre en place un système de notation bien rôdé. « Il faut qu'il y est une qualité de la sculpture d'un point de vue technique, éviter les coulures qui font perdre des points, c'est pour ça que les candidats utilisent des bombes de froid qu'ils passent directement après un collage, en plus, ça permet de coller plus rapidement » explique Rémi Montagne. « La note artistique est quant à elle plus subjective, on regarde l'harmonie des couleurs, si c'est beau à l’œil. Il n'y a pas vraiment de barème de ce côté-là ». Enfin, il reste la note du goût : « ici, c'est les bonbons qu'on a goûtés pour voir s'ils étaient bien réalisés, c'est souvent sur la dégustation que les résultats du concours se jouent ».

F.R

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire