Quand la passion conduit à l'humanitaire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Quand la passion conduit à l'humanitaire

Date : 09/02/2014 | Mise à jour : 11/03/2014 22:17
Partager

Du 13 au 24 avril se déroulera le 205 Trophée, les concurrents prendront la route pour le Maroc dans le but d'apporter des vivres et du matériel à des populations dans le besoin. Parmi eux, Guillaume et Bastien se sont pris de passion pour cette cause humanitaire.

De plus en plus de personnes se lancent dans des courses humanitaires telles que le 205 trophée. C’est le cas de Guillaume et Bastien, deux altiligériens qui prendront la direction du Maroc le 13 avril pour 2400 kilomètres en terre africaine.

Le 205 trophée, c'est quoi ?

Le but de cette course est de lier la passion de l’automobile et l’envie d’apporter de l’aide à des populations locales démunies. Pour cette septième édition, c'est l'association de Janah Arrahma de la ville de Figuig qui se verra livrer du matériel pour améliorer les conditions de vie des enfants et des personnes âgées. L’objectif de ces associations est simple : renforcer la prévention au niveau médical, organiser des campagnes de sensibilisation à l ‘hygiène… Du matériel sera embarqué pour être redistribué sur place : compresses stériles, lingettes, tensiomètres…

Course contre la montre

Bastien Barrault et Guillaume Deschaux, âgés respectivement de 23 et 22 ans, sont assistants d'éducation sur le bassin du Puy. Ils participent pour la première fois à cette compétition. Il est important de signaler que la vitesse n’est pas de rigueur, ce qui compte réellement dans cette épreuve c’est l’entraide avec les autres participants et la portée humanitaire du parcours.

Le montant a réunir se répartit comme suit :

  • 2 600 euros de frais d'inscription,
  • 800 euros pour l'achat dela voiture,
  • 1 000 euros d'essence et de péage,
  • 400 euros d'assurance,
  • 1 600 euros de préparation du véhicule,
  • et 600 euros de matiériel pour les associations humanitaires.


Amateurs de mécanique, Bastien et Guillaume ont découvert cette course grâce à des amis, ils se sont lancés le défi. Oui un défi, puisqu’ils se sont décidés il y a quelques mois seulement en se laissant donc très peu de temps pour rénover leur voiture et réunir les fonds nécessaires à leur voyage. Le budget ? 7 000 euros, une somme considérable qui doit être atteinte grâce à la générosité d’entreprises, de collectivités et de particuliers.

Une voiture sur mesure

La voiture, une Peugeot 205, demande d’être aménagée pour qu’elle puisse survivre aux conditions arides du désert marocain. La liste des modifications est longue : rehaussement du véhicule, protection du châssis pour éviter de nombreux dégâts , installation d’un nouveau système de refroidissement plus efficace, et d’arceaux… Les deux jeunes pilotes passent une grande partie de leur temps libre à améliorer leur « bolide ».

Sable, chaleur et endurance

A un mois du grand départ, nous leur demandons s’ils se préparent de façon particulière notamment pour faire face à la chaleur, ils répondent avec humour : « On a prévu de la crème solaire. Mais nous allons surtout faire des essais avec la voiture dans des chemins, à défaut d’avoir du sable ». L'aller-retour au départ du Puy compte quelques 5 500 kilomètres, autant dire qu'ils vont devoir se relayer au volant afin d'atteindre leurs points d'escales.

Un système de dons devrait être mis en place dans les jours à venir à l’aide d’un site internet. Le principe ? Un don donne droit à un ou plusieurs souvenirs en provenance du Maroc. Affaire à suivre via leur page Facebook : https://www.facebook.com/fastandgenerous?ref=ts&fref=ts

Pour plus de renseignements :

Bastien Barrault : 06-12-17-69-66

Guillaume Deschaux : 06-80-27-52-09

E.J.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteYB le 12 mars 2014 - 20h23
Je ne suis pas d'accord avec les messages précédents. Ce sont des jeunes qui pensent aux autres, certes en faisant plaisir. Mais il vont aider des gens, peut être pas les plus malheureux mais eux au moins ils le font, je ne pense pas que tout le monde puisse en dire autant. On devrait les encourager au lieu de les critiquer. Bravo à ces deux jeunes !

Signaler un abus

img_journalisteMR le 11 mars 2014 - 20h52
Le Maroc n'est pas un pays misérable !!!!

Signaler un abus

img_journalisteJR le 11 mars 2014 - 12h31
Ras le bol de cette caution humanitaire! Plus une course à pied, un rallye automobile ou moto sans qu'on nous annonce qu'il y a une mission humanitaire à la clef. Que d'hypocrisie! Lorsqu'on se lance dans ce genre d'expédition c'est avant tout pour se faire plaisir. Et puis marre de toujours faire croire que ces populations n'attendent que les gentils blancs pour les aider à vivre. Qu'on leur f... la paix. Murray avait raison: l'empire du bien nous a envahi.

Signaler un abus