Près d'un tiers des salariés de Haute-Loire travaillent dans l'industrie sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Près d'un tiers des salariés de Haute-Loire travaillent dans l'industrie

Date : 31/03/2015
Partager

Denis Labbé, Prefet de la Haute-Loire, a lancé la cinquième Semaine de l’industrie ce lundi. L'occasion de donner le programme de la manifestation et de rappeler que 31 % des salariés de Haute-Loire sont employés dans ce secteur, qui peine encore à trouver de la main d’oeuvre.

La semaine de l'industrie est une initiative lancée en 2010 visant à mettre en place, chaque année, une série d'actions de sensibilisation afin de revaloriser ce secteur économique en France, et de contrebalancer le déficit d’image dont souffre l’activité auprès de l’ensemble de la population, bien qu’elle soit encore pourvoyeuse d’emplois dans de nombreux secteurs.
Cette initiative fait partie des 23 mesures décidées à l’issue des Etats généraux de l’industrie, en 2010. Les diverses actions déclinées sont principalement destinées aux scolaires, à leurs familles et aux demandeurs d’emploi, pour leur démontrer qu’il existe un avenir professionnel dans l’industrie, car de nombreuses entreprises industrielles du département recrutent et peinent encore à trouver de la main d’oeuvre.


31 % des salariés de Haute-Loire dans l'industrie

Avec 14 000 établissements, la Haute-Loire pèse 17% du total des entreprises auvergnates. La structure de son tissu économique ne s'écarte significativement de la moyenne régionale que pour l'industrie, sur-représentée en termes de nombre d’établissements (14,6% contre 11,1%), et pour les services divers, sous-représentés. La répartition de l’emploi salarié souligne également la forte emprise de l’industrie sur le territoire : 31% des salariés sont employés dans ce secteur (26% en région).
La spécialisation industrielle de la Haute-Loire se manifeste en particulier par la sur-représentation de la fabrication d’autres produits industriels qui représente 20% de l’emploi salarié contre 17% en Auvergne. Cette activité regroupe, notamment, la fabrication de produits en caoutchouc et plastique (18% des effectifs régionaux), la fabrication de produits métalliques (21%) et surtout la fabrication de textiles (70% des effectifs régionaux). A signaler également le poids des industries alimentaires (21% des effectifs régionaux) et de la fabrication de matériels de transport (28% des effectifs régionaux).


Le pôle Extrusion Souple de Haute-Loire est la 2ème concentration nationale

Le préfet de la Haute-Loire Denis Labbé a donc ouvert la semaine de l'industrie en se rendant à l’entreprise Union Plastic, à Saint Didier en Velay, ce lundi 30 mars 2015. Cette entreprise, forte de 200 salariés, développe et fabrique des ensembles plastiques destinés exclusivement aux marchés de la santé. Sur ces marchés, l'entreprise altiligérienne a désormais acquis une position d’acteur européen reconnu.
Le pôle Extrusion Souple situé sur l’arrondissement d’Yssingeaux majoritairement, reste la deuxième concentration nationale d’entreprises positionnées sur des films souples pour des secteurs d’activité tels que l’industrie, l’agriculture, l’agroalimentaire. "Ces éléments démontrent la place essentielle que tient l’industrie dans notre département, l’organisation d’une semaine de l’industrie sur notre territoire prend donc tout son sens", insistent les services de la préfecture.


Le programme de la semaine en Haute-Loire

Pour 2015, le nombre d’actions prévues dans le département (25) représente le quart des actions prévues au niveau régional (100). 2 604 évènements ont été labellisés au niveau national dont 100 au niveau régional.  Tout au long de la semaine, la CCI réalisera à l’aide d’un outil ludique une présentation de l’entreprise et des métiers devant les publics scolaires.
Le programme prévu pour cette année comporte notamment les actions suivantes :
- Sur le bassin du Puy : une action « portes ouvertes » prévue par l’AFPA sur les formations industrielles, une visite de l’entreprise ALTRIOM par des jeunes de la Mission Locale du Velay
- Sur le bassin brivadois : un café débat sur le thème de la mixité des emplois dans l’industrie, un job dating sur les métiers de l’industrie
- Sur le bassin yssingelais : des sessions de recrutement par simulation, une visite d’entreprise par les prescripteurs du service public de l’emploi.


L’Etat soutient également les dispositifs de formation initiale ou continue tels que :
- Les voies de la formation professionnelle initiale
- L’apprentissage (L’Auvergne compte près de 9 000 apprentis avec des effectifs en progression dans les CFA notamment dans la plasturgie)
- Le contrat de professionnalisation dont l’objectif est d’acquérir une qualification professionnelle ou de compléter une formation initiale afin d’accéder à un poste déterminé dans l’entreprise.

Les dispositifs accompagnés par l'Etat

Les services de l’Etat rappelent enfin les divers dispositifs qui sont mis en place avec ses partenaires afin d'encourager l’emploi dans le secteur de l’industrie :
- Le contrat de génération : afin de faciliter l’insertion durable des jeunes et la transmission de savoirs des salariés partant à la retraite
- Le contrat unique d’insertion : qui permet aux employeurs de bénéficier d’une aide financière en contrepartie de l’embauche de personnes rencontrant des difficultés particulières d’accès à l’emploi
- Les emplois d’avenir : pour proposer des solutions d’emploi aux jeunes peu ou pas qualifiés et leur ouvrir l’accès à une qualification et à une insertion professionnelle durable
- L’Insertion par l’activité économique (IAE) : qui permet d’accompagner et de professionnaliser des personnes souvent très éloignées de l’emploi afin de constituer un vivier de recrutement attractif pour les entreprises.

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...