Première visite officielle du préfet : au chevet de la filière porcine sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Première visite officielle du préfet : au chevet de la filière porcine

Date : 05/06/2019 | Mise à jour : 05/06/2019 12:49
Partager

Depuis sa prise de fonction au poste de préfet de la Haute-Loire le 23 avril dernier, Nicolas De Maistre  
se faisait discret, période de réserve électorale oblige. Mais depuis une semaine, il multiplie les rencontres, on a d'ailleurs pu le voir sur la Foire Expo de Puy.

Vêtu d'une combinaison d'hygiène, charlotte sur la tête, Nicolas De Maistre a fait connaître avec enthousiasme son intérêt pour l'agriculture. "Je suis issu d'un territoire rural et je sais tout le prix d'une agriculture qui à la fois trouve son modèle économique et structure nos paysages. Et donc, j'avais un besoin rapide, après la période de réserve liée aux élections dernières, de renouer avec le terrain en Haute-Loire", a-t-il expliqué lors de sa première visite officielle et médiatisée organisée ce mardi 4 juin 2019, au coeur de l'exploitation agricole de Denis et Dominique Chalendard, au lieu-dit L'Herm à Saint-Julien-Chapteuil.


(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur smartphone ou tablette)

Le préfet de la Haute-Loire a ainsi pu se rendre compte du travail effectué par les frères Chalendard depuis presque 30 ans, de leurs investissements personnels et financiers -- près d'un million d'euros depuis la création de l'exploitation -- ainsi que des choix qu'ils ont dû faire pour développer leur exploitation, le Gaec La Romaine, tout en tenant compte des évolutions réglementaires dans le milieu agricole. Et vous allez l'entendre dans le témoignage de Dominique Chalendard, lorsqu'on parle de développement, il ne s'agit pas d'une augmentation de production mais plutôt d'une adaptation. En 1990, Denis Chalendard s'installe et se spécialise dans la production de viande ovine. Huit ans plus tard, son frère, Dominique, le rejoint avec un projet de porcherie. Un choix par goût, mais également pour contourner une problématique liée au manque de foncier sur le territoire.


(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur smartphone ou tablette)

Le préfet a bien pris note de cette problématique du foncier en Haute-Loire : "Quand je discute avec un certain nombre d'agriculteurs, de forestiers, d'élus, à chaque fois la question est abordée. Pour l'instant, je découvre la difficulté. J'essaie de voir quelles sont les solutions qui pourront y être apportées. Mais en tout cas, je comprends que c'est une contrainte qui pèse en particulier sur les agriculteurs.

De manière générale, comment la filière porcine se porte-t-elle en Haute-Loire ?

Yannick Fialip, président de la Chambre d'Agriculture de la Haute-Loire, présent lors de la visite de Nicolas De Maistre, répond :


(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur smartphone ou tablette)


Stéphanie Marin

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...