Pêche : une fraîche ouverture mais beaucoup de monde sur la ligne de départ sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Pêche : une fraîche ouverture mais beaucoup de monde sur la ligne de départ

Date : 14/03/2018 | Mise à jour : 14/03/2018 11:42
Partager

Malgré de basses températures et des eaux fraîches avec la fonte de la neige sur les hauteurs, les passionnés étaient bien là ce week-end pour l'ouverture de la pêche à la truite. Après plusieurs années de baisse, le nombre de pêcheurs est reparti à la hausse en 2017 avec précisément 15 972 pêcheurs.

L'ouverture de la pêche à la truite en première catégorie avait lieu ce samedi à 6h45 (soit 30 minutes avant le lever du soleil). 
Dès l'aube, des centaines de pêcheurs ont arpenté les bords des rivières, des ruisseaux et de l'ensemble des cours d'eau classés en première catégorie.
sur le bassin du Puy, ce sont les rives de la Borne qui ont été prises d'assaut en premier lieu, mais aussi du Dolaizon ou plus loin encore de la Gagne et de la Sumène.

Des conditions difficiles mais beaucoup de monde sur la ligne de départ

"L’ouverture s’est bien passée", témoigne florian Chopard-Lallier, le responsable administratif de la Fédération de Pêche et de Protection Du Milieu Aquatique de Haute-Loire, "avec beaucoup de monde sur les secteurs habituels, malgré des conditions climatiques peu favorables, notamment des températures basses et des eaux fraîches".
En effet, la fonte de la neige sur les hauteurs et surtout un fort vent du sud ont rendu les conditions peu agréables pour cette ouverture, mais il en faut plus pour arrêter ces passionnés venus jeter leur canne dans l'espoir de capturer des poissons, la truite fario en première ligne.

Top & flop des cartes

Les trois principaux abonnements concernaient en 2017 la carte majeure (4 063), la carte interfédarale (3 558) et la carte journalière (3 034). Les cartes découverte femme (607) et hébdomadaires (524) peinent à trouver leur public.

De petites hausses dans les prix de cartes

Certains tarifs subissent une hausse pour cette nouvelle saison : c'est le cas de la carte majeure qui passe de 73 à 74 euros, de la carte interfédérale (pour pêcher en haute-Loire et dans 91 départements) qui passe de 95 à 96 euros et de la carte découverte femme qui passe de 32 à 33 euros.
Les autres tarifs restent identiques : 20 euros pour les 12-18 ans, 6 euros pour les moins de 12 ans, 10 euros la journée, 32 euros la semaine. Au lac du Bouchet, un permis annuel est créé à 175 euros pour pêcher du 6 janvier au 31 décembre.

Un nouveau parcours pour les néophytes et une vingtaine de parcours "no kill"

Le long de la Borne, de la confluence de la Loire au stade Massot, un linéaire de 5 km est délimité pour les apprentis pêcheurs. La taille minimale de capture est de 25 cm et il est possible de garder trois truites par jour. Deux autres parcours de ce type existent en Haute-Loire : sur l'Auze à Yssingeaux et sur la Dunière à Vaubarlet à Saint-Sigolène.

La pêche sur Facebook

La communication va évoluer avec l’ouverture prochaine de la page Facebook de la Fédération, mais aussi de nouveaux supports de communication (60 000 sets de table diffusés pour la promotion de la pêche en Haute-Loire durant les vacances scolaires).

Quant à ceux qui souhaitent pêcher uniquement pour le plaisir et ensuite remettre à l'eau le poisson pêché, une vingtaine de parcours "no kill" maillent le département (la moitié pour la ,pêche à la mouche). On note un nouveau parcours, sur le Dolaizon, depuis la librairie laïque jusqu'à et Vals-près-Le Puy, soit 3,5 km de rivière.

La Fédération de Pêche organise une rencontre ce jeudi 15 mars avec la future promotion des guides de pêche de Haute-Loire sur les nouveaux parcours de pêche spécialisés « Pêche en ville » du Puy-en-Velay. 


 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...