Par ici les Celtes ... Que se cache-t'il derrière l'expo du musée Crozatier ? sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Par ici les Celtes ... Que se cache-t'il derrière l'expo du musée Crozatier ?

Date : 07/08/2019 | Mise à jour : 07/08/2019 18:28
Partager

L'âge du Fer est à l'honneur au musée Crozatier jusqu'au 15 novembre. L'occasion de découvrir les peuples celtes à travers leurs pratiques funéraires.

Depuis le 24 mai, et ce jusqu'au 15 novembre, le musée Crozatier est le théâtre d'une exposition qui met à l'honneur nos ancêtres Celtes. 30 ans après la dernière exposition préhistorique du musée Ponot, Emmanuel Magne, attaché de conservation au musée, nous fait découvrir le peuple Celte.

Mais qui sont les Celtes ?

Les Celtes se sont les peuples qui occupèrent de vastes territoires en Europe, allant de la Bohème à l'Angleterre de -800 à l'an 0. Ils désignent un grand ensemble de peuples qui avaient des habitudes de vie semblables, ce qui fait qu'on les appela tous des Celtes. Mais ils portaient des noms différents selon les régions : les Terribles, les Anciens, les Farouches, les Bondissants, les Ardents. Mais qui sont les descendants des Celtes ? "C'est nous !" répond Emmanuel Magne. "Notre territoire était anciennement La Gaule. D'ailleurs, on imagine à tort que les Gaulois étaient des sauvages. Ils étaient au contraire très développés et très bien organisés".

Une exposition sortie de terre

Tous les éléments qui composent l'exposition proviennent des départements voisins de la Haute-Loire. Plus précisément des Tumulus. Qu'est-ce qu'un Tumulus ? Ce sont des tertres construit pour recouvrir la sépulture des défunts. Les corps de ces derniers y été déposés avec des objets divers tels que des armes, des bijoux, des parures. L'exposition propose d'ailleurs une reconstitution taille réduite d'un Tumulus. Les vrais Tumulus pouvaient mesurer jusqu'à 10 mètres de diamètre. "Tout le monde n'avait pas le prestige de disposer d'un Tumulus à sa mort" raconte l'attaché de conservation.

Des reconstitutions de l'âge de fer dessinées à la main

L'exposition propose également des dessins qui représentent des lieux que les Celtes avaient occupés jadis. Notamment à Marcilhac près de Saint-Paulien, où on connaît l'existence d'un village gaulois depuis les années 70. Un millier de personnes vécurent dans ce village qui fut la capitale gauloise du peuple des Vellaves. "Les Celtes anthropisaient énormément le paysage à l'époque. Le bois étant leur matière première en matière de chauffage est de construction, on sait qu'il y a plus de forêt aujourd'hui qu'à l'âge de Fer" assure Emmanuel Magne.

La science de l'archéologie

"Par ici les Celtes" met également à l'honneur la science de l'archéologie. Définit comme une science à part entière au 19e siècle, elle a vu s'illustrer un certain Auguste Aymard, archéologue né en 1808 et mort en 1889 au Puy-en-Velay. Des écrits et des dessins d'anciens archéologues sont à découvrir tout au long de l'exposition.

Après avoir visité cette exposition, une chose est sûre, nos ancêtres gaulois n'étaient pas des hommes des cavernes... bien au contraire.


Valentin Bonnefoy



 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...