PNR : Ségolène Royal laisse du temps à Laurent Wauquiez sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

PNR : Ségolène Royal laisse du temps à Laurent Wauquiez

Date : 01/06/2016 | Mise à jour : 03/06/2016 12:07
Partager

Alors qu'elle devait prendre l'arrêté de création du PNR du Haut-Allier, la ministre de l’Environnement laisse le temps à Laurent Wauquiez de faire passer localement son accord pour le Haut-Allier.

Pour bien comprendre et mesurer les enjeux de ce dossier du PNR du Haut-Allier, nous vous invitons à vous référer à notre dernier article à ce sujet, où nous opposions les points de vue entre ceux qui considèrent que ce projet de PNR fera du territoire une "réserve d'indiens" et ceux qui estiment que c'est avant tout une "chance pour dynamiser le territoire". Pour le moins polémique, cet article a suscité près d'une trentaine de commentaires.

Ne pas prendre d’arrêté de création du PNR pour l'instant

A l’issue de son entretien ce mardi avec Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, Laurent Wauquiez se félicite des avancées significatives sur le dossier de l’aménagement du Haut-Allier. « Je tiens à dire que la ministre a fait preuve d’une vraie écoute et a compris nos enjeux, elle a reconnu que la décision ne pouvait intervenir contre l’avis de la Région et des acteurs locaux », se félicite le Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.
Ségolène Royal s’est engagée à ne pas prendre d’arrêté de création du PNR du Haut-Allier avant que la proposition de la Région soit allée jusqu’au bout afin que la solution proposée au territoire soit débattue.

"Pour moi le choix est clair"

Le dossier de PNR passera donc formellement comme prévu le 9 juin devant le Conseil national de protection de la nature dont l’avis est seulement consultatif. « Ce geste de la ministre est important. La Région est de très loin le premier financeur et c’est bien de sa part de laisser la Haute-Loire décider de son avenir sans interférer. Nous sommes maintenant face à un choix simple : soit la Région injecte les financements dans une structure administrative et il ne restera rien pour les projets, soit on met le paquet pour sortir les projets d’avenir de ce territoire, aider les petites communes avec un Syndicat Mixte d’Aménagement Touristique (Smat), en accompagnement pour les aider. Pour moi le choix est clair », assure Laurent Wauquiez.

Que tout soit en place en septembre prochain

Le président de la Région adressera dans la semaine un courrier à l’ensemble des élus et acteurs du territoire pour graver dans le marbre les engagements pris afin que le contrat de territoire proposé par la Région soit d’une clarté totale notamment en matière financière.
Ce courrier comprendra le montant affecté à l’investissement, les 50 000 € pour les petites communes, l’accompagnement en faveur du tourisme et de l’économie, le mode de gouvernance avec le Smat, co-financement pour limiter le reste à charge pour les petites communes. Le but est que tout puisse être mis en place pour septembre 2016 pour qu’émergent des premiers projets dès 2017.

C'est le dossier qui agite la toile ces dernières semaines

Le dossier du PNR a agité la toile ces deux dernières semaines. D'abord, ce sont les trois chambre consulaires qui ont exprimé leur opposition au projet, puis le Président de Région Laurent Wauquiez est entré dans la danse à son tour en signifiant ses craintes et en annonçant l'arrêt du projet.
Les acteurs de terrain, à l'initiative de Bruno Depalle, ont aussitôt dégainé une pétition pour soutenir le PNR du Haut-Allier (environ 3 800 signatures ce vendredi 3 juin 2016), pétition soutenue notamment par les associations écologistes REN 43 et SOS Loire Vivante. Comme le rappellent ces deux associations, ce rétropédalage va à l'encontre des votes et délibérations des 65 communes, 2 régions, 2 départements et 10 communautés de communes qui se sont déclrées favorables à la création du Parc Naturel Régional Sources et Gorges du Haut Allier.
Enfin Guy Vissac, l'un des fondateurs du SMAT du Haut Allier et initiateur du projet de parc, a pris la plume pour canaliser sa colère. Il a envoyé en recommandé une lettre à Laurent Wauquiez ainsi qu'à divers élus concernés par ce PNR, où il déplorait : "c'est infamant pour moi, c'est injuste pour tous".

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistepp le 3 juin 2016 - 11h59
"Accompagnement en faveur du tourisme et de l'économie" .Pourtant ce parc s'intitule d'abord "parc naturel " L.W. semble l'oublier .

Signaler un abus

img_journalistesk le 2 juin 2016 - 09h28
Et la pétition CONTRE le PNR on en parle pas.....

Signaler un abus

img_journalisteB le 2 juin 2016 - 08h25
Il faut bien reconnaitre, pour l'enfumage, il a un certain talent ! Mais, relisez attentivement cet article, il nous décrit en fait la procédure tel qu'elle à toujours été prévue. A savoir : -commission consultative le 9 juin qui est maintenue. -signature définitive de l État courant septembre 2016. Donc, rien de changé, à part la façon de présenter les choses !

Signaler un abus