Ours sort de son hibernation pour rencontrer le public de la Haute-Loire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Ours sort de son hibernation pour rencontrer le public de la Haute-Loire

Date : 15/10/2019 | Mise à jour : 15/10/2019 14:34
Partager

Quand il parle, il a un peu la voix de son illustre père, mais pas quand il chante. Ours, alias Charles Souchon, sillonne la Haute-Loire pendant une dizaine de jours pour le festival Le Chant des Sucs. Entre deux concerts, il nous a rendu visite au Puy. Interview.

Après un début en fanfare avec Manau ou encore San Severino, début octobre, le festival Le Chant des Sucs poursuit sa route à travers la Haute-Loire. Parmi les parrains de cette 4ème édition, il y a Ours. Après avoir joué en première partie de Calogero au festival des Nuits de Saint-Jacques, au Puy-en-Velay, en 2018, l’artiste est revenu en Haute-Loire, mais cette-fois pour sept concerts sur une dizaine de jours.

Zoomdici : L’expérience doit être très différente entre jouer au Chant des Sucs et aux Nuits de Saint-Jacques ?



(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur smartphone ou tablette)

Zoomdici : N’étiez-vous pas venu au Puy quand votre père avait chanté aux Nuits de Saint-Jacques avec Laurent Voulzy en 2016 ?

Ours : « Ah, il est venu ? Je n’étais pas au courant. Non je n’étais pas venu »

Zoomdici : En avez-vous assez qu’on vous parle de votre père ?

Ours : « Non, non ça va ».

Zoomdici : En concert, entendez-vous les gens dire « On va voir le fils de Souchon ! » ?

Ours : « Devant moi non, mais j’imagine qu’ils le disent forcément. Les gens sont curieux de voir si je vais avoir les cheveux frisés... Non, pas du tout. Est-ce que je vais avoir la même voix ? Non, pas en chantant… en parlant un petit peu. Ça doit même parfois faire venir des gens au concert, je ne sais pas. »

Zoomdici : Vous ne parlez pas de votre père pendant les concerts ?

Ours : « Non, je chante les chansons de mes trois albums depuis maintenant dix ans. »

Après des premiers concerts au Foyer rural d’Yssingeaux, à la médiathèque de Tence, à Saint-Julien Chapteuil et au lycée George Sand d’Yssingeaux pour les élèves, Ours enchaînera ces vendredi 18 octobre à 20h à la médiathèque de Langeac, et samedi 19 octobre à 20h30 à Saint-Just-Malmont.

Zoomdici : C’est pas trop dur pour l’acoustique de jouer dans des salles qui ne sont pas toujours faites pour ça ?



(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur smartphone ou tablette)

Le festival Le Chant des Sucs est toujours orchestré par les étudiants en BTS Développement des territoires ruraux du lycée agricole George Sand d’Yssingeaux. Parmi les intervenants professionnels, Yvan Marc, le chanteur du Meygal, est un atout indéniable, notamment de par son carnet d’adresses. C’est lui qui a invité Ours à participer au festival. Yvan Marc dont un des albums s’appelle d'ailleurs « Nos vies d’ours ».

Zoomdici : Vous êtes-vous concertés sur ce concept d’ours ?



(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur smartphone ou tablette)

Ses concerts à venir dans le cadre du Chant des Sucs

Vendredi 18 octobre à 20h à la médiathèque de Langeac.
Samedi 19 octobre à 20h30 à Saint-Just-Malmont.

Le nouvel album d’Ours sera inspiré de ce qu’il a vécu ces trois dernières années : la joie d’être devenu le père d’un petit garçon de 7 mois maintenant, celle de s’être marié, mais aussi la tristesse d’avoir perdu un être cher… L’enregistrement est prévu vers Noël ou début 2020. La nouvelle tournée n’est pas encore programmée. Peut-être quelques dates l’été prochain mais rien n’est encore fixé.

Annabel Walker









 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...