Moto : Pierre Lemos boucle son premier Bol d'argent malgré les aléas sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Moto : Pierre Lemos boucle son premier Bol d'argent malgré les aléas

Date : 16/09/2018 | Mise à jour : 17/09/2018 12:53
Partager

Ce week-end avait lieu la course du Bol d'argent sur le circuit Paul Ricard au Castellet, dans le Var. Le pilote ponot Pierre Lemos et son team y étaient engagés avec pour objectif d'emmagasiner encore un peu plus d'expérience.

Réservée au roadster de moyennes cylindrées, cette nouvelle édition de la course, essentiellement constituée d'amateurs, a réuni pas moins de 70 équipes, toutes composées de deux pilotes, pour une course d'endurance de trois heures sur le mythique circuit Paul Ricard.

"C'était formidable qu'ils me le proposent !"

Le pilote ponot était engagé avec son ami Eric Mancuso, mais suite à une blessure de ce dernier, il a fallu lui trouver un remplaçant. C'est donc à son concessionnaire et partenaire le Ponot Christian Besson de Challenge One 43, en vacances dans le coin, que le team a pensé. Malgré son manque d'expérience et son manque de roulage avec la moto, Christian Besson a accepté avec plaisir : "C'était formidable qu'ils me proposent ça, je me suis vraiment amusé même si au début, j'avais peur de ne pas tenir le rythme, de faire des erreurs ou une chute et de décevoir Pierre, finalement c'est un très bon souvenir".

Un partenariat qui va bien plus loin

Pour des teams amateurs, comme Pierre Lemos Racing, l'aide de partenaires qui acceptent de le soutenir financièrement est précieuse car, sans elle, rien ne serait possible. C'est pourquoi le team donne une place bien particulière à ses sponsors. Pierre Lemos, bien que peiné par la blessure de son ami Eric Mancuso, était heureux et fier de pouvoir participer à cette course avec Christian Besson et de lui permettre de pouvoir vivre un rêve : prendre un départ. "C'est une façon pour moi de le remercier pour son aide", explique le pilote ponot. "C'est magnifique de pouvoir vivre le partenariat de l'intérieur, l'ambiance y est fantastique, on est intégré au sein de l'équipe", rétorque le concessionnaire heureux.

Des soucis mécaniques qui changent la donne

Après des essais libres, qui ont permis de préparer légèrement la moto, le résultats des essais qualificatifs permettaient aux pilotes de se placer 46ème sur la ligne de départ. Même si l'équipe n'avait aucun objectif de classement pour cette course -- uniquement acquérir de l'expérience et partager un bon moment ensemble -- le résultat aurait pu être meilleur sans une panne de durite mal clipsée, qui a contraint Pierre Lemos a pousser la moto sur le circuit sur une grande distance. S'en suit alors une perte de temps et une descente dans le classement où le team se classe finalement 52ème. "On ne peut jamais écarter l'incident mécanique en course, qu'il soit dû à une casse ou à une erreur humaine comme c'est le cas aujourd'hui. L'endurance est un sport d'équipe et on ne peut rien laisser au hasard, ça nous servira de leçon !" lance Emmanuel Gros le team manager.

Place au volet associatif

La saison touchant à sa fin, c'est maintenant vers le volet associatif que se tourne le team avec l'organisation d'événements divers : journée de roulage et baptêmes moto, soirée, loto... Et cela toujours dans le but de préparer son objectif : participer à cette mythique course de 24 heures qu'est le bol d'Or en 2019.

Sur place, Var Azur a réalisé un reportage vidéo sur l'équipe vellave :



I.H

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...