Lifting intégral pour l'école Jeanne d'Arc au Puy-en-Velay sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Lifting intégral pour l'école Jeanne d'Arc au Puy-en-Velay

Date : 31/01/2020 | Mise à jour : 31/01/2020 15:28
Partager

L'établissement qui regroupe 70 élèves en classes maternelles et élémentaires va être profondément rénové. Entre isolation thermique et acoustique, rénovation complète des étages ou encore ouverture d'une entrée commune, l'école presque centenaire va s'offrir une véritable cure de jouvence.

"L'école est au cœur d'un quartier historique, souligne Michel Chapuis, maire du Puy-en-Velay. Nous devons la rénover de façon à ce qu'elle soit en cohérence avec les travaux qui ont déjà été faits. Tout autour, le quartier se réhabilite. Au centre, c'est l'école Jeanne d'Arc." Après les chantiers de l'école Michelet (Les menuiseries avaient été toutes remplacées) et celui de l'école des Fraisses, les regards sont à présent tournés sur cet établissement où 33 enfants sont inscrits en classe de maternelle et 37 en niveau élémentaire.

Un peu d'histoire
Au XXème siècle, l'architecte Achille Proy laisse son empreinte à travers la cité ponote avec notamment, en 1936, l'école de la rue Grangevieille, appelée aujourd'hui l'école Jeanne d'Arc. Achille Proy avait imaginé l'établissement en forme de L, prolongé par une galerie pouvant accueillir dix classes en deux appartements de fonction. Plus de 200 enfants fourmillaient alors entre les murs de l'école Jeanne d'Arc en des temps à présent révolus.

Travaux en 2021

L'école Jeanne d'Arc avait déjà subi une importante rénovation sur sa cour de récréation en 2018. "De nombreuses cloques de goudrons avaient défoncées la surface et généraient ainsi des accidents, partage Céline Serpoix, directrice de l'établissement. Il y avait un gros problème d'étanchéité où l'eau de pluie s'infiltrait à l'intérieur, rouillait la ferraille et éclatait le béton." Si le dossier est à la phase de la réflexion et des devis, les prochains travaux devraient débuter en 2021. L'établissement scolaire est recouvert de 920 m² de tuiles amiantées pour un surface de plancher de 1 662 m². Ses coursives sont très abîmées. "L'isolation thermique est à refaire ainsi que le système de chauffage, ajoute Michel Chapuis. Il y a beaucoup trop de déperdition de chaleur".

Accueillir les finances publiques

L'autre objectif principal de cette rénovation d'ampleur serait de rassembler l'école sur deux niveaux afin de libérer un étage au complet. "Cela permettrait, pourquoi pas, d'installer des bureaux et des services du tertiaire, insiste Michel Chapuis. Récemment, le Puy-en-Velay a été choisi avec 50 autres collectivités en France pour accueillir un service des finances publiques. Cela représenterait un apport entre 25 et 40 agents à l'horizon 2021. Il est envisageable de les installer sur l'aile libre de l'école Jeanne d'Arc".

Des travaux divers et variés

Pour les autres projets de travaux, la liste est trop longue pour être exhaustive. Mais parmi les plus importants, la création d'une seule entrée, rue Grangevieille, pour les deux écoles, une salle de motricité de 100 m² à la place du préau fermé et agrandi d'une travée, la création d'un ascenseur pour coller aux normes PMR (Personne à Mobilité réduite). À l'étage, la création d'une salle de professeurs et des sanitaires pour les maternelles dans l'aile centrale, ainsi que la rénovation des sols et des plafonds. Les menuiseries actuellement en simple vitrage seront changées. Celles de la salle de sieste seront en plus équipées de protections solaires pour le confort des enfants.

Nicolas Defay

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteDC le 4 février 2020 - 13h42
J'ai débuté en Haute-Loire en 1978 dans cette école. La maternelle (5 classes) "fournissait" les écoles primaires Jeanne d'Arc et Jules Ferry. Il y avait 10 classes à l'école primaire. 5 "normales" et 5 spécialisées: 2 d'adaptation, 1 de perfectionnement et 2 pour handicapés auditifs. Au rez de chaussée, un ex-rased avec un psychologue et 2 rééducatrices. Une population assez défavorisée (marocains et portugais). L'intégration n'était pas un vain mot sous la direction de Paul Chouvet.

Signaler un abus