Libération du Puy : les jeunes ont donné un esprit neuf à la commémoration sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Libération du Puy : les jeunes ont donné un esprit neuf à la commémoration

Date : 19/08/2019 | Mise à jour : 20/08/2019 10:35
Partager

75 ans après la Libération du Puy-en-Velay, trois collégiennes se sont portées volontaires pour commémorer l'événement : une intitiative félicitée par M. le Préfet.

La jeunesse à l'honneur

Dès le départ, le ton est donné : "les jeunes doivent se souvenir et continuer à œuvrer pour la paix", a déclaré Jean-Yves Raynaud, Président de l'Association des Combattants Volontaires et des Cadets de la Résistance. Le 75e anniversaire de la Libération du Puy-en-Velay a d'ailleurs ouvert sur la lecture de poèmes, une tâche accomplie avec brio par trois adolescentes.

Un projet porté par le Collège Saint-Régis-Saint-Michel

Pavelina, 17 ans, Marine, 15 ans et Myriam, 14 ans, se sont portées volontaires pour participer à l'événement ponot. C'est leur professeure d'histoire qui a lancé l'idée. "On est contentes de montrer ce qu'il s'est passé en Haute-Loire pendant la résistance. En venant ici, on met en avant les actions locales", m'explique Pavelina. Si Myriam s'est lancée dans l'aventure, c'est d'abord grâce à sa rencontre avec Joseph Nonenmacher, un déporté altiligérien. "Il est venu nous raconter sa déportation dans notre classe de 3e et j'ai appris énormément de choses", raconte la jeune fille. Marine, quant à elle, me confie être issue d'une famille où les combattants ont joué un rôle durant la guerre.

La ville du Puy-en-Velay est la toute première à avoir été libérée en Haute-Loire, le 19 août 1944 aux alentours de 16h. Pas moins de 240 alitigériens sont morts au combat pour la cause.

Des professeurs investis

Outre cette participation à la commération de la Libération, les professeurs du Collège Saint-Régis-Saint-Michel n'hésitent pas à parler de la libération ponote. "Avant cet anniversaire, nous savions déjà de quoi il s'agissait. Nos professeurs nous ont beaucoup parlé de ce qui a eu lieu en Haute-Loire". C'est donc en connaissance de cause que les trois adolescentes ont déposé une gerbe devant la stèle de la Place de la Libération.

Des élus enchantés par l'initiative

"À nous de promouvoir la paix aujourd'hui", a déclaré M. Chapuis, maire du Puy-en-Velay. Le message était évidemment adressé aux jeunes, et notamment à celles présentes pour l'événement. À la fin de l'hommage, clôturé par l'habituelle poignée de mains des élus aux participants, les collégiennes ont reçu tous les honneurs. Précédé par Laurent Duplomb, sénateur, le préfet Nicolas Demaistre a pris le temps de de les féliciter personnellement. "Vous avez bien lu, bravo à vous. On aime beaucoup quand la jeunesse est présente, vraiment on y est très sensibles", a-t-il prononcé tout bas à leur oreille attentive.

Des travaux bien avancés

Le maire du Puy-en-Velay a profité du moment pour aborder la question des travaux locaux. La Place de la Libération, où avait lieu l'hommage, est en effet en pleine transition. "Les travaux ont déjà bien avancé. L'objectif, c'est de donner à cette belle place un aspect urbain végétalisé", a déclaré l'élu. La stèle où ont été déposées les gerbes, a été bâtie tout récemment.

A.S.

Crédit photos : Zoomdici


 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire