logo_zoom

Les cours sur tablette se développent dans les collèges de Haute-Loire

Date : 17/02/2017 | Mise à jour : 17/02/2017 18:48
Partager

Sept collèges publics et cinq collèges privés ont été équipés en tablettes tactiles depuis 2015. Reportage en plein cours d'Allemand, avec une classe de 3e du collège Jules Vallès du Puy, vendredi 17 février.

Face à leur cours numérique, les collègiens sont captivés. Est-ce grâce à cet exercice de traduction qui leur tend les bras, ou seulement l'effet tablette? "C'est plus motivant. En général, on préfère étudier avec l'informatique", confie l'un des élèves.

"Je surveille leur travail depuis mon écran"

Ce vendredi 17 février, au collège Jules Vallès du Puy, toute la classe de Nathlie Biwer s'exerce sur écran. La professeure d'allemand observe depuis son ordinateur. "J'ai un logiciel pour leur envoyer le travail, puis pour le récupérer. Je peux directement surveiller ce qu'ils font sur mon écran", s'enthousiasme-t-elle. Même si ce gain de temps est parfois perdu "dans une préparation de cours très longue".

1000 tablettes pour les collègiens de Haute-Loire

Depuis 2015 en Haute-Loire, sept collèges publics et cinq collèges privés ont commencé à s'équiper. Le collège Le Monteil de Monistrol-sur-Loire a été précurseur en la matière, puis onze autres ont suivi. L'investissement s'élève à près de 330 000€, déboursés par le Département et l'Etat. Une somme qui couvre l'achat de près de 1000 tablettes, ainsi que l'installation de bornes wifi dans les collèges publics.

Clément L'hôte 

Vous aimerez aussi

Commentez

img_journalisteR le 18 février 2017 - 19h39
C'est chouette les tablettes, et tout le reste. On fait plein de choses au collège mais quel est le pourcentage d'élèves sortant du collège qui écrivent sans fautes ? Je ne parle même pas de l'anglais ou de la culture générale en général. Enfin, si cela permet aux fabricants de tablettes de s'enrichir et à certains profs d'être bien vus par leur hiérarchie c'est toujours ça de pris ! Pauvre France

Signaler un abus